Accueil  Rechercher  Membres  S'enregistrer  Connexion    

Partagez|
<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

[PV Blake] Soirée entre collègues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Mai - 10:16



 Soirée entre collègues
۰Blake & Skylar۰


La semaine qui venait de se terminer pour moi avait été plutôt calme. Sachant ce qui m’attendait d’ici peu, j’en avais profité jusqu’au bout. Le top était que j’avais même fini par retrouver cette fichu caméra qi s’était retrouvé coincé dans un bus avant d’être stocker avec les autres objets trouvés. Heureusement pour moi, j’avais eu la bonne idée de leur donnée la forme de libellule. Elle avait été pris pour un jouait sophistiqué pour enfant et donc personne n’avait envisagé qu’il s’agisse d’autre chose que d’un robot télécommandé.

La dernière heure de cours du samedi étant terminée, jour généralement utilisé pour les dernières années, je me rendis en salle des profs pour y récupérer des affaires avant de m’occuper de derniers petits détails et de rentrer chez moi. C’est à ce moment qu’un groupe de collègue m’invita à les suivre pour une soirée. La dernière possible avant plusieurs semaines pour pas mal d’entre nous. Pour moi les ‘’hostilités’’ débuteraient dès lundi matin. C’était d’ailleurs pour cela que je voulais m’occuper de quelques mises en place avant de rentrer. L’idée me plaisant pas mal et ne voyant pas une certaine personne, j’acceptais en précisant que je les y rejoindrais dès que j’aurais fini.

La vérification du matériel et autre ne me pris pas longtemps. Normal puisse que j’avais profité de ma semaine calme pour m’en occuper. Tout étant en ordre, je passais chez moi. Il y avait de grandes chance pour que je sois la dernière arrivée lorsque je les rejoindrais. Pas que le rendez-vous soit loin puisse qu’il était dans une discothèque de Wenta City et que j’habitais en ville. Nan, le truc étant que je devais coucher quelqu’un avant sinon j’allais avoir droit à une bouderie. Comme ma puce n’était pas très grande, cela ne serait pas bien grave. Avant d’aller en boite, les profs m’avait prévenu qu’ils allaient manger un bout dans un resto dont je n’ai pas retenu le nom puisque je n’allais pas y aller. Quand j’eu fini de manger et coucher ma puce, je me préparais rapidement pour rejoindre la compagnie.

Pour cela, je rajoutais un peu de maquillage à celui que je portais déjà pour souligner mon regard auquel j’ajoutais un rouge à lèvre. Pour la tenue, pas de robe pour cette fois. J’avais envie d’un truc un peu plus pratique. J’optais donc pour un pantalon en cuir noir, un haut tout aussi moulant noir dont je ne fermais pas la fermeture éclair  jusqu’en haut pour qu’il soit échancré. Pour tout dire j’avais déjà utilisé cette tenue pour des missions sauf que je n’y avais pas ajouté des bottes en cuire à lacets ni ces ceintures argentés qui n’avaient d’autre rôle que de faire jolie. Les cheveux eurent juste droit à un coup de séchage et restèrent libre quand je me décidais à partir.

22h, j’y serais pour environ 22h30, parfait. J’arriverais pile quand ils seront dans l’ambiance et ce fus en effet le cas. Sauf que je n’avais pas prévu de l’y trouvé et quand je le vis, j’hésitais un moment à repartir. Finalement, j’optais pour la solution de profiter de la soirée et de l’ignorer. Plus qu’à croiser les doigts pour qu’il me voie le plus tard possible. Après tout, je ne l’avais pas vu immédiatement non plus. Après avoir salué tous ceux qui se trouvaient à ma table, je me rendis au bar pour me prendre un bon remontant que je bus directement avant d’en prendre un second pour le boire avec les autres..


[J’ai laissé vague la fin pour que tu puisse décider si tu étais là en premier ou arriver en second]


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Mai - 21:20

Lakehouse
Skylar et Blake

Les examens approchaient. Et pour les profs comme pour les élèves, cela annonçait beaucoup de boulot. Alors quand ses collègues lui avaient proposés une sortie en ville, il n'avait même pas hésité. Il venait en plus de passer une heure épouvantable, dans une classe de première année, avec un élève qui ne contrôlait absolument pas ses transformations, résultat il s'était retrouvé nez à nez avec une grosse hyène. Autant vous dire qu'il n'en n'avait pas mené large. Heureusement pour Blake (et n'en déplaise à certaines personnes), son propre don l'avait aidé à s'extirper de cette mauvaise posture. Dommage, parce que ces mêmes personnes auraient bien aimé qu'il se fasse dévorer hein ? Enfin, il s'en était donc sorti vivant, sans même une égratignure. Il n'avait jamais été préparé à être prof mais son travail ne l'ennuyait pas autant que ce qu'on pourrait croire. D'un autre côté, il n'était pas un prof normal de lycée. Non, il apprenait à ses élèves à contrôler leur don, ce qui réservait son lot de surprise. Pas le temps de s'ennuyer entre ceux qui déplaçaient les objets, même les plus lourds, les métamorphoses plus impressionnantes les unes que les autres... Non vraiment, il n'avait pas de quoi relâcher son attention, et c'était tant mieux.

Toujours était-il qu'une soit sa journée terminée, Blake se dirigea vers sa chambre. En entrant dans son studio, le professeur retira ses vêtements et se dirigea vers la douche. L'eau chaude apaisa ses tensions et même s'il adorait sentir l'eau tomber sur lui, il ne resta pas longtemps. Ils avaient de l'eau chaude c'était déjà bien assez précieux : autant ne pas gaspiller. Entourant sa taille d'une serviette après s'être rapidement séché, il se dirigea vers l'armoire où ses vêtements étaient rangés. Il choisit un caleçon, une chemise blanche qu'il enfila, il attrapa un jean brut et passa rapidement ses chaussures. Il n'était pas particulièrement habillé classe, simplement il n'avait pas un t-shirt quelconque de tous les jours.

Il sortit de son appartement et s'accorda une pause cigarette. Sortant son tabac et ses feuilles, il roula rapidement sa clope : la force de l'habitude que voulez-vous. Et dire qu'il en était réduit à fumer des roulées... Il s'était tant habitué qu'il ne se rappelait avec peine le goût, si différents, des blondes qu'il consommait avant. Enfin, lorsqu'il eut tiré sa dernière taffe, il lâcha le mégot et se dirigea vers sa voiture. Il n'était pas en retard du tout, il était même pile à l'heure et lorsqu'il entra dans la boîte de nuit, ses collègues n'étaient pas tous arrivés. Peu importait, il s'approcha du barre et commença avec un mojito. En fait, ce cocktail était très bien fait ici, il l'avait testé plusieurs fois et adorait ça. Il rejoignit certains amis et discuta un moment. Quelque minutes plus tard, la porte s'ouvrit sur Skylar. Leur regard se croisèrent et il sentit son hésitation sans pourtant rien faire. Il fit comme si de rien n'était et elle aussi. Non, Blake n'avait pas abandonné son idée. L'enseignante l'intriguait et il ne renoncerait pas. Tant pis si ça l'amenait à se faire détester par Mlle Hicks. Il la laissa se diriger vers le bar, et, tout en agissant comme s'il n'en n'avait rien à faire, il la rejoignit. Elle venait de commander sa seconde boisson lorsqu'il interpella le barman pour son premier shooter de la journée. Il le but cul sec comme le voulait la tradition pendant que le serveur s'occupait encore de la commande de Skylar. Sans un sourire aux lèvres, il se retourna vers elle.

 « Écoutes, je suis désolé pour l'autre fois j'aurai pas du te dire ça. Et de toutes les façons je n'utilise jamais mon don pour ce genre de choses. »

Sa voix témoignait de sa sincérité. Leurs regards se croisèrent un nouveau moment. Ils furent interrompus par le barman qui apporta à Skylar ce qu'elle avait demandé. Blake en profita pour prendre son troisième verre qu'il ne but pas immédiatement. Maintenant qu'il avait fait le premier pas, il n'avait plus qu'à attendre sa réaction à elle.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Juin - 8:58



 Soirée entre collègues
۰Blake & Skylar۰



J’arrivais à la boite pile à l’heure que j’avais prévu, 22h30. Je n’étais pas encore une habituée des lieux, mais si je continuais sur cette voie cela n’allais pas tarder. Je commençais déjà à y avoir mes petites habitudes et à connaitre les noms des employés. Déformation professionnel oblige, j’étais incapable de me rendre deux fois dans un même endroit sans prendre en note certaines choses. Lorsque le videur me fit entrer, je jetais un coup d’œil au environ pour repérer mes collègues. Assez rapidement, je repérais ceux qui m’avaient invité. Installé joyeusement à une table, ils étaient reconnaissables entre mille de mon point de vue. En même temps, j’étais entrainé depuis toutes petites à remarquer les petits détails.

C’est certainement l’un de ces petits détails qui attira mon attention un peu plus loin du groupe principal pour en remarquer un autre qui me fit hésiter. Je rentre tout de suite en inventant une excuse bidon la prochaine fois que je vois mes collègues ou pas ? Et puis flûte. Je n’allais pas me pourrir l’existence à cause de lui. Plus qu’à espérer que le message de la dernière fois avait été suffisamment clair pour qu’il m’oubli. Lorsque je le vis détourner les yeux après que nos regards se soient croisés, je me rendis d’un pas décidé à profiter de la soirée en l’ignorant vers notre table. Je saluais rapidement tous ceux qui s’y trouvait et échangeais deux trois mots avant d’aller me chercher quelque chose à boire.

Un petit coucou au barman qui me servit un shooter quand je lui fis signe de continuer sur sa lancer puis je passais ma commende. N’aillant pas encore essayer tous leurs  cocktails, j’en choisi un que je n’avais pas encore essayé, un Chercher nom de cocktail. Plus qu’à voir ce que cela donnerait. Je tiquais une seconde en entendant la voix qui venait de passer commande à ma gauche.  Bien sûr, c’était trop beau pour continuer… La seconde suivante, je me remise à l’ignorer allégrement en me concentrant sur le barman qui préparait mon verre. En tout cas, je faisais tout pour que ce soit le cas, même si je ne perdais pas une miette de ce qui se passait à côté de moi. Fichu champ de vision large… Pratique en mission, mais pas pour ignorer les autres. Non, tu ne te retourne pas. On a décidé de l’ignorer toute la soirée donc c’est ce qu’on va faire. Sauf que je n’avais pas prévu qu’il s’excuse…

- Écoutes, je suis désolé pour l'autre fois j'aurai pas du te dire ça. Et de toutes les façons je n'utilise jamais mon don pour ce genre de choses.

Grrrr, évidemment il fallait qu’il change de comportement maintenant. Je préférais avant, s’était plus simple. Je ne me retournais pas en l’entendant, mais je l’observais du coin de l’œil tandis qu’il s’expliquait avant de retourner mon regard sur le barman. Pour couronner le tout, il fallait qu’il soit sincère… Evidemment qu’il l’était. Je ne supportais peut-être pas d’être avec lui, mais je savais déjà parfaitement ce qu’il me disait. Je l’avais deviné depuis longtemps, sauf que s’était plus simple de faire comme s’il en avait été capable.  

Un instant je serais les dents avant de me retourner vers lui pour lui répondre quand le barman fit glisser ma commende pour que je la rattrape. J’étais partie pour lui répondre, mais je ne savais même pas ce que j’avais prévu de dire si je l’avais su un jour. Au lieu de ça, je pris une gorgé de ma boisson pendant que mon collègue prenait un autre verre. Le nez dans le mien, je l’observais du coin de l’œil. Je ne savais pas quoi faire et j’avais horreur de ça. Sa présence était autant agréable que désagréable. Ce qui était en progrès vu que jusqu’à maintenant il ne faisait que me hérisser le poil. Peut-être les vapeurs d’alcool qui agissaient ? Il m’en fallait plus pour commencer à être joyeuse, mais peut-être pas pour changer de point de vu. Non, si je restais avec lui, mes souvenirs continueraient à me hanter. Pour le moment je n’arrivais pas à garder que les bons et oublier les mauvais comme me disait de le faire Tom ?  

Bon. Il était temps de rejoindre la compagnie. J’étais là pour passer une bonne soirée, pas pour tourner morose. Remarquant une bouteille pleine et des shooter à porter de main, j’en attrapais quelques-uns avec la dite bouteille par-dessus le comptoir et disant au barman de la mettre sur ma note. Juste avant de partir, je me tournais vers Blake et l’observais de la tête au pied avant de soupirer.

- J’ai pas envie de me battre ce soir. Ça ne veut pas dire que je peux t’encadrer pour autant.

Il fallait que j’apprenne d’une façon ou d’une autre à composer avec lui dans mon entourage. Je ne savais pas encore comment, mais j’allais bien y être obligé. On avait les mêmes collègues, le même lieu de travail et on allait peut-être même avoir des missions ensemble dans le futur. Il allait donc vraiment falloir que je fasse avec. Ce soir, j’allais compter sur les verres que j’allais m’enfiler pour m’embrumer suffisamment le cerveau pour y parvenir. Les fois prochaines, je verrais bien quand j’y serais. Jetant un œil à la téquila que je portais sous le bras, je me dis qu’on n’allait pas aller bien loin avec une seule bouteille et tous les poivrots qu’on était à table.

- Si tu peux prend en d’autre ou on risque d’être juste.

Je ne restais pas pour attendre de voir s’il s’exécutait ou non. Je ne lui jetais pas même un regard pour vérifier qu’il me suivait. Au pire, l’un de nous viendrait faire le plein plus tard. Dès que la tablé m’aperçut, je fus accueilli par des acclamations qui me rendit le sourire. Et oui. Je savais très bien se dont on avait tous envi et besoin ce soir. C’est dans cette ambiance que la soirée se déroula. Quand j’en eu assez de rester assise, je me levais pour aller danser, mais pas sans prendre un cavalier.

- Si quelqu’un veut danser.

- Ah, ça y est. Notre Sky est en forme, s’amusa une collègue qui se rapprochait le plus d’une amie et avec qui je sortais régulièrement.


La seconde d’après je m’engouffrais dans la foule et ne me retournais pour voir qui m’avait suivi que lorsque j’étais satisfaite de l’emplacement. Je pense pouvoir dire sans me tromper que je suis légèrement faite. Je tiens encore bien debout et autre, mais les trois quart de mes inhibiteurs naturels sont tombé si ce n’est pas tous. La Saint Valentin à côté, ce n’était rien.




[Dit moi si tu veux que je modifie un truc.]


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________


Dernière édition par Skylar Hicks le Mar 10 Juin - 9:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Juin - 20:49

The Surrender
Skylar et Blake

Il s'était mal comporter avec elle, il le savait. Enfin il avait joué au plus provocant, et bien sûr, il avait gagné. Il l'avait poussé à bout, sous-entendant même qu'il pouvait utiliser son pouvoir pour la faire parler. Même s'il n'oserait jamais, il n'aurait pas du faire ça, il avait dépassé les limites. Et même si pour lui ça n'avait rien d'important, visiblement, Skylar l'avait mal pris. Comme quoi, elle cachait bel et bien des choses mais il n'était pas encore le temps de le découvrir. Finalement, après qu'il ait fait ses excuses, l'enseignante attrapa une bouteille et des verres à shooters. Alors qu'il croyait qu'elle allait l'ignorer (une fois de plus), elle daigna lui répondre.

- J’ai pas envie de me battre ce soir. Ça ne veut pas dire que je peux t’encadrer pour autant.

C'était déjà ça de gagné non ? Petit à petit, elle allait se rendre compte qu'il n'était pas si insupportable que ça !

- Si tu peux prend en d’autre ou on risque d’être juste.

Il la regarda s'éloigner pendant quelques secondes avant de se retourner vers le barman qu'il avait appris à connaître au cours des derniers mois. Il lui demanda un plateau et c'est ainsi que Blake se rendit vers la table accompagné de deux bouteilles et de shooters en plus.

- Si quelqu’un veut danser.

Un autre prof lui répondit, et Blake la regarda une fois de plus s'éloigner, hésitant à la suivre. Peut-être n'était-ce pas une bonne idée mais... au pire, il mettrait ça sur le compte de l'alcool qui commençait tout juste à échauffer son esprit. Comme pour se donner du courage alors que déjà Skylar était sur le dancefloor, il se servi un autre shooter qu'il bu cul sec avec quelques uns de ses collègues qui acceptaient encore de l'accompagner. Une fois fait, il rejoignit l'enseignante qui dansait encore seule. Sans dire un mot, il dansa à ses côté pendant un moment sans pour autant trop la coller, ça ne servait à rien de l'étouffer, autant y aller lentement mais sûrement ! Il savait qu'il devait lui laisser son espace vital, enfin du moins il le pensait. Encore heureux qu'il ait encore l'esprit clair, pas trop embrumé par l'alcool, ce qui n'allait pas tellement tarder sans doute.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Juin - 16:26



 Soirée entre collègues
۰Blake & Skylar۰


L’alcool a la capacité de faire ressortir un certain côté de notre personnalité. Pour certain c’est la violence, d’autre la déprime. Il y en a même qui finissent dans le monde des bisousnours. Pour ma part c’est mon côté fêtarde qui ressort. Je peux me lâcher et m’amuser sans avoir bus, mais avec la boisson c’est comme-ci tout était permis et que rien d’autre que l’instant présent existait. Une des raisons pour lesquelles j’apprécie de me retrouver dans cet état de temps en temps. Si cela ne tenait qu’à moi, j’essayerais peut-être même de l’être tout le temps. Quoi que… J’ai pas mal de fierté et pas sur quelle tiendrait le coup à la longue. Tout cela pour en venir au fait que j’adore l’état dans lequel je suis et trouve même ridicule d’en vouloir à Blake pour un truc dont il n’est pas responsable. Je sais en revanche très bien que les vieux démons me rattraperont à un moment ou un autre.

Je m’amusais bien à table avec les autres, mais je commençais à avoir envie de bouger. Rester assises à se marrer c’était amusant, mais on avait ici l’occasion de danser alors autant en profiter. C’est pour ça que je fini par me lever en proposant aux autres de me suivre s’il le voulait avant de tourner les talons et d’entrer en danse. Qui m’aime me suive ! Le truc pratique dans l’espionnage, c’est que j’ai appris tous les trucs possible des plus utiles au moins ce qui me permettait d’être à l’aise dans toutes les situations et a savoir parfaitement transmettre les messages. Tout en me déplaçant, il était clair que j’invitais qui qu’on que à me rejoindre. Je fus même étonnée que cela mette autant de temps, mais il est vrai aussi que cela peu en intimider plusieurs. Résultat, je dansais quelque instant seule avant de sentir une présence à mes côtés. Oui, j’arrive à faire la différence entre des personnes qui danse autour de moi et quelqu’un qui danse avec moi sans avoir besoin de regarder l’individu en question.

Ce qui me surprit, me faisant lever un sourcil inquisiteur, fut de voir de qui il s’agissait. En même temps, il faisait partie des quelques que profs désirant danser qui tenaient encore sur ces jambes. Il était même mignon de faire attention à tenir ces distances, ce qui me fit monter un sourire en coin amusé. A cet instant il n’y avait que moi, la musique et un bel homme qui m’accompagnait. Certains souvenirs voulaient se faufiler, mais je me concentrais sur l’instant pour les repousser jusqu’à demain au moins. En tout cas je l’espérais. Je ne sais plus ni quand, ni comment, mais je me retrouvais à danser avec lui aussi proche que tous ceux qui nous entourait. Peut-être un crétin qui m’avait bousculé ou je ne sais quoi d’autre.

Oui, c’était bien ça… Il venait de recommencer et reçu un joli coup de coude dans les côtes en cadeau sans qu’il ne puisse s’avoir d’où cela venait. Un sourire mauvais me monta une seconde aux lèvres avant de laisser place au simple d’amusement quand je lui fis face tout en dansant avec Blake. Ouai, de ce côté il n’y avait qu’une femme et pour son esprit étriqué, je savais qu’il ne pourrait pas penser que j’en sois l’auteur. Ça a du bon d’être sous-estimer. Ou sinon, il avait deviné, mais ne voulait pas se taper la honte. Au choix ^^ Au final il partit prendre un verre le temps de reprendre son souffle probablement.  De mon côté, je continuais à danser avec mon cavalier toute fier de moi. Je n’étais pas du genre à me laisser bousculer, même éméchée.

Quand je commençais à avoir un peu trop chaud, j’indiquais le bar a Blake. Les VIP avait de la chance. Là où ils étaient, ils devaient avoir l’air conditionné. Je n’avais pas envi d’arréter de profiter de la soirée, mais un petit bol d’air frais ne serait pas de refut. C’est en commandant un verre de leur boisson la plus rafraichissante possible qu’une idée se forma dans ma tête.

- Ça te dit de prendre un peu l’air ?

Pas bien Sky. Si un de tes élèves te voyaient, quel exemple tu lui donnerais ? Sauf que je m’en foutais royal. Tout en écoutant sa réponse, je pianotais sur mon portable amélioré par mes soins pour tout ce dont j’avais besoin.  Après mettre rafraichi en prenant une gorgé de ma boisson avant de faire glisser mon verre sur mon cou, je me dirigeais vers les toilettes après avoir demandé au jeune prof de m’attendre quelques secondes en lui faisant un clin d’œil et lui abandonnant mon verre. Je préparais un coup et avec l’alcool présent dans mon sang, j’étais devenu un petit peu espiègle.  

Il y avait tellement de monde quand j’y entrais que personne ne fit attention à moi quand je m’y glissais. Levant un bras, un gros insecte se posa dessus et pour éviter un vent de panique, je le planquais dans un geste élégant sous mes cheveux comme pour me recoiffer. L’endroit était effectivement plus frais avec ces fenêtres ouvertes, mais je visais plus confortable. Je n’y restais donc pas plus longtemps pour profiter des quelques degrés de moins.  Dès que j’eu rejoint Blake, je lui fis signe mon sourire espiègle toujours collé aux lèvres.

- C'est partie !

Après deux trois mettre, nous étions arrivé à la porte cachée dans le mur derrière un rideau. Me posant juste à côté-là où je savais que se trouvait la sécurité permettant d’y entrer, je récupérais mon verre des mains de Blake pour boire quelques gorgées comme si de rien était. Mon petit robot quant à lui s’occupait de forcé la sécurité de la porte. Pas besoin d’un passe VIP quand on a des jouets comme les miens. Oui, je sais. J’abuse de mes capacités pour obtenir ce que je veux, mais en même temps on ne fait de tort à personne. Sauf au proprio qui se retrouve avec deux personnes qui n’ont pas payé pur être là où elles vont. Dès que le déclic se fit entendre, j’attrapais la main de Blake pour le tirer à ma suite. Qui aurait pu imaginer il y a encore deux heures que je l’aurais comme compagnon de conneries.  La porte refermée, je donnais mes instructions à mon robot.

- Trouve-nous le coin le plus aérée des environs sans quitter l’immeuble.

L’instant d’après, la machine décolla de mon bras pour voler devant nous pour nous guider. Du bruit provenait des salles que nous croisâmes, mais ce ne fut que lorsque nous atteignîmes la dernière qu’il se mit à stationner. J’ouvris donc la porte et le suivit jusqu’à la fenêtre. En l’ouvrant, je vis l’escalier de secours qui menait au toit. Parfait ! On aurait toujours de la musique même si elle serait étouffé et allions pouvoir prendre l’air tranquillement.

- Tu n’as pas le vertige j’espère.

Juste avant de m’engouffrer par la fenêtre, j’attrapais deux bouteilles dans le bar et vidais d’une traite mon verre.  La nuit était parfaite à cet instant. Un ciel étoilé sans nuage sous la pleine lune, de la musique, de l’alcool et aucune pensée désagréable. Assise sur le bord du toit, j’observais mon compagnon


.


[Tu me dis si tu veux que je modifie.]


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Juin - 20:47

By the Way
Skylar et Blake

En fait au moment où il s'était levé pour suivre Skylar il s'était rendu compte de quelque chose : il se fichait de leur conversation houleuse datant d'à peines quelques jours. Il s'était excusé, il n'avait plus rien à se reprocher. Alors pourquoi se priver d'une danse ? Elle lui avait fait comprendre qu'elle pouvait faire avec, du moins pour ce soir. Et puis il n'allait pas la laisser seule sur la piste, en plus elle n'avait pas le choix : personne se levait alors c'était lui ou rien. Et lorsqu'il eut rejoins, il se rendit compte qu'elle préférait peut-être encore que ce soit lui à rien. Enfin bref, brusquement, elle se trouva plus proche, et Blake ne s'occupa pas vraiment de la raison de ce soudain rapprochement. Pour tout dire ça ne le dérangeait pas, sans être perturbé, il continua à danser avec Skylar.

Ils supportèrent la chaleur un moment avant que l'enseignante lui désigne le bar. Elle commanda une boisson bien fraîche et il en fit autant . Lorsqu'ils furent servis, il but quelques gorgées de la boisson pour se désaltérer et ça faisait un bien fou.

- Ça te dit de prendre un peu l’air ?

 « Avec plaisir, on meurt de chaud ! » répondit-il.

Il n'avait aucune idée de ce qu'elle planifiait, mais il sentait qu'elle avait une idée derrière la tête. Et il lui faisait confiance ! Elle pianota sur son téléphone un moment pendant qu'il finissait sa boisson. Il sentait sa tête légèrement tourner, merci l'alcool. Mais il était encore clair dans sa tête, plus joyeux mais clair. Et il n'avait aucune envie de l'interroger sur son plan, aussi la laissait-il faire. Ils se dirigèrent ensuite vers les toilettes où elle l'abandonna avec son verre. D'accooord. Bon eh bien il n'avait plus qu'à attendre. Il scruta la foule rapidement, ses yeux se retrouvèrent sur la tablée de profs. Il imagina des élèves tomber sur eux, voir des profs se saouler ça devait être assez amusant. Enfin, plus grand monde semblait tenir sur ses pieds, déjà ? Même s'il ignorait l'heure qu'il était, il savait qu'il n'était pas là non plus depuis super longtemps. Enfin, certains devaient avoir bu encore plus que lui et d'autres devaient ne pas tenir l'alcool, dommage. Finalement, Skylar ressorti des toilettes.

- C'est partie !

Sans poser de questions il la suivie et, quelques mètres plus loin, elle s'arrêta devant une porte. Elle lui reprit son verre et un sourire s'étira sur les lèvres du prof : il avait deviné ce qu'elle comptait faire. Et si pouvait faire ça c'était bien elle. Agissant comme si de rien n'était, ils attendirent que le déclic se fasse entendre. Aussitôt fait, Skylar l'attrapa par la main et ils se retrouvèrent dans l'espace VIP.

- Trouve-nous le coin le plus aérée des environs sans quitter l’immeuble.

Et ils suivirent un robot. Blake n'avait toujours décroché aucun mot, il se contentait d'admirer le travail de sa collègue, sans s'en étonner. Tout le monde savait qu'elle était excellente et faire une chose comme ça devait être d'une simplicité enfantine pour elle. Ils débusquèrent une fenêtre qui menait à l'escalier de secours, et l'escalier de secours menait au toit.

- Tu n’as pas le vertige j’espère.

 « Absolument pas, je te suis. »

Skylar attrapa deux bouteilles et Blake la suivit avec son verre. Ils arrivèrent sur le toit et pendant un court moment Blake regarda le ciel dégagé tout en appréciant l'air frais. Bonne nouvelle : la musique montait jusqu'à eux. Son regard retrouva celui de Skylar, il prit une des bouteilles et servit deux verres. Il lui en tendit un et commença doucement à boire le siens en s'asseyant à côté de l'enseignante.

 « Ils étaient déjà tous à moitié couchés quand on est parti. » lâcha-t-il avec un sourire en faisait allusion au niveau d'ébriété de leurs collègues.

Elle était impressionnante, c'était le moins qu'il puisse dire en tout cas. Vidant son verre, il observa la vue qu'ils avaient d'ici. Ils étaient bien là, sur leur toit, avec la musique en fond qu'ils entendaient tout de même bien. Mais pour le moment, Blake n'avait plus envie de danser, et pourquoi pas discuter ? Peut-être que cette fois, avec un peu de temps elle lui expliquerait la vraie raison qui la poussait à ne pas vouloir le voir. Enfin avant... Il chercha dans sa poche et tira son paquet de cigarettes. Après en avoir pris une, il tendit son paquet à sa collègue sans savoir si elle fumait, et sans attendre, il alluma la sienne, observant la fumée qu'il formait.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Juin - 10:10



 Soirée entre collègues
۰Blake & Skylar۰



- Ça te dit de prendre un peu l’air ?

- Avec plaisir, on meurt de chaud !


Aussitôt dit, aussitôt fait. Je sortie mon portable et donnais les instructions nécessaires à mon petit ami mécanique pendant que l’organique finissait de boire. Pas besoin d’un sac bourré de materiel quand on sait faire venir le matériel a soit. C’était mon cas et j’en profitais. Après tout, on a tout de suite l’air moins louche sans tout un bazar qu’avec. Une fois fait, il ne me restait plus qu’à aller l’accueillir. C’est pour cela que je me rendis dans les toilettes des femmes en délaissant quelques instant Blake. Je n’eux même pas besoin d’ouvrir une fenêtre. Il faisait tellement chaud qu’elles l’avaient déjà toutes été depuis bien longtemps. Quand mon joujou fut installé sur ma nuque, je ressortis pour rejoindre le jeune prof. Il était temps de faire entrer en action les talents de cet outil.

- C'est partie !

Quand nous fûmes arrivé devant la porte que je visais, je m’y callais pour laisser travailler mon robot. En récupérant mon verre, je vis que Blake avait compris ce que je manigançais. Ou en tout cas commençais à en avoir une idée. Le fait qu’il me laisse agir sans poser de question était sympa. C’était une chose que j’appréciais chez les gens de savoir quand poser des questions ou non. Il y en avait un autre comme lui qui m’avait eu à l’usure et avec une accumulation de petits détails qui ne me plaisait. Je le prenais comme une preuve de confiance et moi qui ne suis pas très douée pour cela, j’appréciais d’autant plus quand on en faisait preuve à mon égard. Je n’avais en plus pas de remord a avoir sur le fait de l’entrainer dans un truc interdit car depuis le temps, il avait eu le temps de le voir venir. Donc s’il était encore là, c’était qu’il était partant. Dès que le déclic se fit connaitre, nous montâmes rejoindre les espaces privés où il faisait déjà plus frais.

- Trouve-nous le coin le plus aérée des environs sans quitter l’immeuble.

Il ne nous fit pas longtemps pour trouver ce que nous cherchions. Dès que je vis la fenêtre par où on apperssevait un escalier, le chemin était tout tracé. Il n’y avait rien eu de bien compliqué a faire. Le seul hic de ‘’l’opération’’ aurait pus être si on nous avait remarqué, mais on avait croisé personne. Il n’y avait donc plus qu’à profiter et c’était bien ce que je faisais.

- Tu n’as pas le vertige j’espère.

- Absolument pas, je te suis.


Parfait. Je n’attendis pas plus longtemps pour me remettre en mouvement. Après avoir pris de quoi boire là-haut, j’empruntais l’escalier métallique sans une once d’hésitation. L’air frais qui jouait sur ma peau me faisait un bien fou. Mme rapprochant du bord du toit une fois arrivé tout en haut, je mis posais pour regarder les alentour avant d’observer le ciel. Si seulement il pouvait y avoir plus d’instant de ce genre dans une vie. Peut-être que c’était le cas pour la plus part des gens à une époque. Maintenant avec cette guerre, cela devenait de plus en plus rare d’être réellement capable de trouver des instants de paix où on ne pense plus à rien d’autre qu’à profiter de l’instant présent. Du ciel noctunre, mon regard passa à mon compagnon. Je n’étais pas dérangé par sa présence, mais je savais que dans d’autre circonstance cela ne serait jamais arrivé. En tout cas pas dans l’état actuel.

Plus ou moins perdu dans mes pensées, je ne savais pas vraiment combien de temps j’étais resté ainsi à l’observé. C’est uniquement quand il prit une bouteille que je me rendis compte que je l’observais. Il nous servit alors deux verres avant de s’instalé a coté de moi. Tout en l’écoutant et souriant à ce qu’il me racontait, je faisais tourner mon verre entre mes mains avant de commencer à le siroter.

- Ils étaient déjà tous à moitié couchés quand on est parti.

J’adorais son sourire. Heu… Sky debout. J’avalais d’une traite le reste de l’alcool avant de m’amuser de l’état de mes collégues. Certains avaient commencé la soirée depuis un moment alors il n’y avait pas vraiment de quoi s’en étonné.

- Tout le monde ne peut pas tenir l’alcool.

Attrapant une bouteille, je me resservis ainsi que Blake quand il eu vider le sien. Je ne savais même plus à combien j’en étais. J’avais depuis longtemps dépassé la dose autorisé pour rentrée chez moi en voiture. Ça je le savais, mais cela ne me posait pas vraiment de problème. Je n’habitais pas si loin et en plus il y avait toujours les taxis. Le jour où ils ont été inventés, c’était l’idée du siècle pour tous les poivrots. J’observais les rues de la ville quand je captais un mouvement du côté de mon collègue. Celui-ci me tendait une cigarette que j’acceptais pendant qu’il allumais la sienne et observait la fumé.

Je ne fumais pas vraiment, mais quand on m’en proposait une je ne disais pas forcément non. La cigarette ne me dérangeait pas et heureusement vu que ça pouvait être utile pour approcher certaines personnes. Le coup de ‘’vous n’auriez pas du feu s’il vous plait ?’’ marchait généralement très bien. De plus, ça revenait de mon point de vu à la même chose que l’alcool pour moi. T’en que c’était occasionnel il n’y avait pas mort d’homme et s’était le cas pour moi vu que je n’avais jamais de clope sur moi sauf quand j’en avais besoin pour une approche. Mon petit robot avait beau être bouré de gadjet, il n’avait pas l’option briquet. Même si j’aurais pu utiliser sa fonction coup de jus qui produisait une étincelle, je ne du pas y penser sur le coup ou autre car je me penchais sans laissé l’occasion à Blake de réagir pour allumer ma cigarette avec la sienne.

- Merci, souriais-je avec un clin d’œil.

Deux trois bouffés plus tard, je me callais contre le rebord assise parterre pour observer les ronds de fumé que je produisais au milieu desquels mon robot voltait. Avec en fond le ciel nocturne, c’était plutôt jolie.

- ça faisait longtemps que je n’avais pas fumé. Je suis contente de voir que je sais encore jouer avec la fumé.

C’était surement bête pour pas mal de monde, mais s’était sorti tout seul. L’un des trucs qui comptait pour moi était de toujours être au top dans tous les domaines. Même s’il s’agit d’un domaine idiot comme celui-là. Savoir-faire ce genre de choses pouvaient toujours être un plus quand on se retrouvait avec des fumeurs avec lesquels il fallait sympathiser. Hors en mission, tout été bon a prendre pour parvenir à ces fins. Pff, je pourrais presque me désespérer moi-même si je n’étais pas espionne jusqu’au bout des doigts. Je ne savais pas vivre autrement et si je n’avais aucune occasion d’utiliser mes talents, je finirais surement par tourner folle. Surement une des raisons où je faisais ce genre de petites infractions.

- Je ne pensais pas qu’être prof serait fait pour moi, mais finalement Näyak avait raison. J’ai bien fait d’accepter. En tout cas pour le moment.

Ça y est je me mettais à blablater. Bon je me connaissais et je savais que je ne disais jamais rien de compromettant, mais des fois je me demandais moi-même quand j’allais me taire. Finalement, je n’allais pas plus loin et laissait le silence prendre place. Il n’était pas dérangent ce qui expliquait surement que je puisse rester sans parler à observer ma libellule avant de regarder dans le vague tout en réfléchissant à mes élèves qui allait bientôt partir au front. J’aurais bien aimé les y accompagner, mais se n’était pas prévu au programme. En plus, il fallait s’occuper de ceux qui restaient en arrière, mais je me connaissais. Je n’allais pas être capable de m’empêcher de suivre de près tout cela.

.


[Tu me dis si tu veux que je modifie.]


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Juin - 21:25

CB ROBO DINASTY
Skylar et Blake

- Ils étaient déjà tous à moitié couchés quand on est parti. lança-t-il avec un sourire.

L'air était doux, à moins que l'alcool ne lui réchauffe tout le simplement le sang, ce qui était bien possible vu ce qu'il avait déjà bu. C'était même totalement probable. Mais il ne s'intéressait pas tellement à ça pour le moment. Son regard était posé sur Skylar qui venait de vider son verre.

- Tout le monde ne peut pas tenir l’alcool.

Il ne répondit pas, se contentant de sourire alors qu'elle remplissait à nouveau leurs verres. Blake chosiit se moment pour sortir ses cigarettes, il tendit le paquet à l'enseignante qui n'hésita pas à en prendre une. Au lieu de lui demander le briquet pour allumer sa cigarette elle-même, Skylar se pencha et se servit de la clope allumée du prof pour enflammer la sienne. Il n'eut pas le temps de réagir, enfin de toute façon ça ne le dérangeait pas. Elle le remercia et il acquiesça sans répondre, tirant sur sa clope il l'observa faire des ronds et sans bouger de sa place, fit de même. Avec l'habitude, il avait appris à les faire à la perfection, mais quoi de plus normal chez un fumeur ? Il s'était souvent amusé à faire ça.

- ça faisait longtemps que je n’avais pas fumé. Je suis contente de voir que je sais encore jouer avec la fumé.

 « Et pourtant c'est le genre de choses qui s'oublient vites chez les non-fumeurs. »

Et elle arrivait à le faire comme ça. Un mince sourire s'étira sur les lèvres de Blake : Skylar était quelqu'un d'agréable quand elle n'avait pas envie de le taper rien qu'en croisant son chemin. Mais rien qu'en l'observant au cours de la soirée, il pouvait sentir à quel point elle était... perfectionniste ? Il ne savait si c'était le mot adéquat, disons qu'elle semblait toujours vouloir être performante, voire la plus performante. Tout en y réfléchissant, il s'amusa à nouveau avec la fumée, avançant la mâchoire inférieure et laissa la fumée s'échapper doucement il la rattrapa par son nez et finalement l'expulsa par sa bouche. Il répéta plusieurs fois cette opération alors que le silence s'était installé.

- Je ne pensais pas qu’être prof serait fait pour moi, mais finalement Näyak avait raison. J’ai bien fait d’accepter. En tout cas pour le moment.

Il expulsa la fumée qu'il venait de tirer avant de lui répondre.

 « Je pense que personne n'avait envisagé d'être prof avant ça. Mais Näyak a bien fait de croire en chacun de nous. »

Oui, son frère avait eut une brillante idée en fondant ce pensionnat. Mais comme toujours. L'aîné d Blake avait toujours eu des idées intéressantes et pendant son enfance, le jeune prof avait suivi son frangin. Non pas qu'il était plus stupide que Näyak, simplement, il l'admirait. Et peut-être était-ce encore le cas, pas de la même façon mais... enfin c'était différent. Finissant sa cigarette, Blake l'écrasa afin qu'elle s'éteigne et son attention revint sur Skylar.

 «  Comment t'as fini ici toi ? »

Il était curieux de savoir, oui. Restait à voir ce qu'elle allait lui dire...
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Juin - 8:47



 Soirée entre collègues
۰Blake & Skylar۰



L’alcool devait commencer à me faire sacrément oublier le reste du monde. Cela n’avait pas duré longtemps, mais pendant une seconde, je m’étais laissé aller à l’observer sourire. A l’instant où je l’avais réalisé, j’avais vidé d’une traite mon verre pour me ressaisir même si ce n’était pas forcément la meilleure chose à faire pour plus tard avant de répondre à la boutade sur nos collègues.

- Tout le monde ne peut pas tenir l’alcool.

Et tout en répondant cela, je savais que je n’étais actuellement pas forcément dans le meilleur des états possible même si je parvenais bien mieux à le cacher. Je n’avais pas arrêté depuis le début de la soirée de m’enfiler des verres au point d’en perdre très rapidement le compte. Je m’en fichais et la seule chose qui importait était de parvenir à donner le change ce qui était encore possible. Remplissant nos verres vides, je n’en bus pas le contenu directement après d’une traite comme cela aurait été le cas plus tôt, mais doucement en observant la ville. Perdu dans mes pensées, il fallut que Blake me tende son paquet pour que je sorte de ma rêverie. Tout naturellement, je pris une cigarette puis l’allumais avec celle de Blake en le remerciant. Et voilà comment on se retrouva tous les deux bien alcoolisé à jouer avec la fumée de nos cigarette.


- ça faisait longtemps que je n’avais pas fumé. Je suis contente de voir que je sais encore jouer avec la fumée.

- Et pourtant c'est le genre de choses qui s'oublient vites chez les non-fumeurs.


Ouai, mais pas quand on est quelqu’un de mon genre. Même si je m’étais loupée sur les premières bouffées, j’aurais rapidement repris le pli grâce à mon don. Celui-ci me guidait depuis aussi loin que je ne m’en souvienne. Cela était au point que je n’en avais jamais pris conscience avant qu’on ne me le fasse remarquer. Pour moi j’étais simplement quelqu’un d’adroit. Rien de bien extraordinaire, jusqu’au moment où l’on vous met au défi de faire une chose qui sort de l’ordinaire et que vous y parvenait aussi simplement que si vous respiriez. Quelque chose d’évident, de naturel, mais qui ne l’ai pour personne d’autre que vous. Voilà qui je suis et le don que je possède. Je suis capable de faire les choses du premier coup sauf stress particulier alors que je ne l’ai jamais fait tant que cela est du domaine du physique. Pour vous donner un exemple, le parcourt, ce sport né dans les rues, qui consiste à franchir des obstacles sans outils autres que son corps et qui demande un entrainement rigoureux à n’importe qui d’autre, est aussi simple pour moi que marcher. J’ai eu besoin d’apprendre à faire preuve de pas mal de patience à cause de cela plus jeune.

- Je ne pensais pas qu’être prof serait fait pour moi, mais finalement Näyak avait raison. J’ai bien fait d’accepter. En tout cas pour le moment.


Je n’attendais pas forcément de réponse, mais cela fut tout de même le cas. Tous les profs de l’internat devaient être plus ou moins dans le même cas. On avait appris sur le tas à maitriser nos dons et on apprenait maintenant aux plus jeunes à en faire de même. Ils allaient ainsi pouvoir avoir une maitrise bien plus rapide et surtout des connaissances générales à plus ou moins pointus dans tous les domaines que leur aînées possédait.

- Je pense que personne n'avait envisagé d'être prof avant ça. Mais Näyak a bien fait de croire en chacun de nous.

J’étais parfaitement d’accord avec lui. Cette guerre absurde comme toutes les précédentes devait prendre fin d’une manière ou d’une autre. Les humains sans talent ne parvenaient pas a y mettre un terme seul, il ne nous restait plus qu’à nous y mêler. Je refusais de voir ma fille souffrir à cause d’idiots cupide de pouvoir. Il s’agissait aussi de notre monde et si l’on voulait que cela change, il fallait agir.

Perdu dans mes pensées, j’en avais oublié mon verre encore à moitié plein posé à côté de moi. C’est le grésillement de la cigarette de Blake qui me fit remonter avant d’être totalement de retour parmi les éveillés quand il m’interrogea. Ça question me fit monter un sourire aux lèvres qui s’afficha tout naturellement sur mon visage sans que mes réflexe ne le cache ou l’atténue. Il en devenait amusant avec sa curiosité débordante. C’était à croire qu’il était incapable de ne pas m’interroger. Il devait connaitre sur le bout des doigts la vie de tous ceux qui avait accepté de lui répondre.


- Comment t'as fini ici toi ?

Tirant tranquillement sur la dernière taffe de ma cigarette, je profitais un moment de la sensation qu’elle me procurait avant de la relâcher tout en éteignant le mégot. Sans réellement prendre le temps de viser, je l’envoyais finir sa course dans un vieux verre abandonnée depuis plusieurs jours près de la bouche d’aération. On ne devait pas être les seuls à être venu ici profiter de l’air frais. Tout en lui répondant, je lui piquais son mégot pour lui réserver le même sort.

- T'arrête jamais toi, pouffais-je avant de reprendre après une seconde de silence. Une lettre, un besoin de repartir à zéro et une possibilité de le faire. Après deux trois vérification, j’ai accepté.

Il y avait eu quelques conditions dont celle qui expliquait que je ne vivais pas au sein de l’internat, mais j’avais fini par dire oui. N’empêche que j’avais été pas mal en alerte quand je l’avais trouvé. J’avais toujours cette question de comment il était parvenu à me dénicher.

- Après pour être honnête, je ne sais pas vraiment comment il s’y est pris pour me trouver. Il aurait fallu qu’il fasse le lien entre cette fillette disparu et celle que je suis pour y parvenir. Sans oublier le fait de savoir que je possédais un don. Or, même là rien ne lui garantissait d’y parvenir.

L’hypothèse que j’avais en tête de liste était qu’il connaissait quelqu’un qui avait le don de percevoir ceux comme nous. Les autres étaient toujours un peu trop tarabiscotés pour me sembler plausible, mais je n’en connaissais pas le fin mot.

- A moins qu’il ait un pisteur a surnaturel, m’amusais-je. Toi c’est juste par ce que tu es son frère et que tu possèdes un don ou c’est autre chose ?

Il allait peut-être falloir aussi pensée à redescendre ou prévenir les autres que tout allait bien. Ils risquaient sinon en bon petit groupe de soldat veillant les uns sur les autres à se mettre à notre recherche. Je n’étais pas sûr qu’ils sachent ne serait-ce qu’on était ensemble. Attrapant mon portable je vérifiais si j’avais ou non un message. Pour le moment rien. Vu leur état, on devait encore avoir un peu de temps avant qu’ils ne tiquent. De plus vu l’heure, on avait encore du temps avant la fermeture à moins d’un incident, mais bon. Aucune raison qu’il n’y en ait, si?


.


[Tu me dis si tu veux que je modifie.]


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Juin - 19:35


Oui quelque part, Blake avait besoin de connaître les personnes qui l'entouraient. Pas forcément de tout contrôler, non, juste de connaître, d'en savoir un minimum sur les gens qu'il côtoyait. Il ne pouvait expliquer d'où venait ce besoin, il n'avait jamais cherché à calmer cette partie de sa personnalité. Alors bien sûr parfois il avait usé de différents stratagèmes pour parvenir à ses fins : son côté manipulateur l'ayant souvent aidé. Et d'ailleurs, depuis qu'il connaissait l'existence de son don, il se disait que son aptitude à manipuler autrui devait venir de là. Enfin, il n'avait pas mauvais fond et sa curiosité n'était en aucun cas malsaine. Il suivit du regard la trajectoire parfaite que le mégot de Skylar suivi et ne fit aucun mouvement lorsqu'elle ramassa le siens pour faire de même. C'était assez impressionnant il devait l'avouer.

- T'arrête jamais toi. Une lettre, un besoin de repartir à zéro et une possibilité de le faire. Après deux trois vérification, j’ai accepté.

Il hocha la tête. En effet il n'arrêtait jamais. Sans surprise, il apprenait que l'enseignante s'était retrouvée ici comme tous les autres. Et si elle conservait le mystère autour de ce besoin de repartir à zéro, Blake ne doutait pas de découvrir ce qui se cachait là dessous un jour ou l'autre. Pour le moment, il lui laissait du temps, ça ne mènerait à rien de la brusquer, il en était conscient et il ne voulait définitivement pas la braquer.

- Après pour être honnête, je ne sais pas vraiment comment il s’y est pris pour me trouver. Il aurait fallu qu’il fasse le lien entre cette fillette disparu et celle que je suis pour y parvenir. Sans oublier le fait de savoir que je possédais un don. Or, même là rien ne lui garantissait d’y parvenir.

Nouveau sourire de la part de Blake. Oui, là-dessus Näyak était impressionnant, personne, pas même Blake, ne savait comment il se débrouillait pour trouver toutes ces personnes avec des dons. Il n'avait jamais vraiment réfléchis à cette question, aussi n'avait-il pas de théorie mais maintenant qu'elle en parlait, la curiosité dont on parlait plus tôt se trouvait titillée. Il allait mener son enquête.

- A moins qu’il ait un pisteur a surnaturel, m’amusais-je. Toi c’est juste par ce que tu es son frère et que tu possèdes un don ou c’est autre chose ?

Bonne question, il s'était souvent demandé si son frère l'aurait contacté s'il n'avait jamais eu de don.

 « Je pense que c'est parce que j'ai un don aussi. Je n'ai pas eu le droit à la lettre, il m'a appelé : ça j'imagine que c'est l'avantage d'être son frère. » Il s'étira le dos avant de continuer.  « Un pisteur a surnaturel ça ne me surprendrait même pas ! » lâcha-t-il dans un sourire.

L'air était encore paisible, d'en bas leur parvenait les bruits de la soirée mais ils étaient tout de même en dehors, un peu ailleurs. Le regard de Blake retomba sur Skylar et il la détailla discrètement. Il se demandait, toujours, d'où venait sa violente réaction lors de leur dernière entrevue et ce qu'elle cachait. Habituellement impatient, le jeune prof se força à ne pas laisser la question franchir la barrière de ses lèvres. Le perturbant dans ses pensées, il entendit un bruit sourd qui semblait venir de la boîte.

[Je te laisse gérer pour l'incident, si tu veux que ça en soit un ou pas parce que je sais pas trop ce qui pourrait arriver !]
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Juil - 15:51



 Soirée entre collègues
۰Blake & Skylar۰



Nonchalamment, j’envoyais valser dans un ancien verre à whisky les deux mégots de nos cigarette. Ainsi je faisais traîner ma réponse et laissais voir l’un des petits tours que me permettait mon don. Je passais mon temps à faire ce genre de petites choses tout naturellement et sans vraiment m’en rendre compte. Il faut dire que mon don n’en était pas un pour moi avant qu’on ne me le fasse remarquer et que je n’y voyais rien d’extraordinaire à côté de certains talents. J’étais tout de même bien contente d’être doté d’Hyperkinésie et non d’un autre qui m’aurait demandé de faire preuve de contrôle d’une manière ou d’une autre. Avec le mien en pleine action, les normaux pouvait simplement y voir une grande dextérité ou de la chance. Surtout qu’ils n’avaient jamais réellement le temps de me côtoyer suffisamment longtemps pour se rendre compte que cette ‘’chance’’ était plus que récurrente. Je pourrais presque plaindre ceux comme le bel homme qui se trouvait avec moi sur ce toit de les posséder, si je me laissais aller à m’attacher suffisamment à eux pour cela.


Alcool ou autre, le fait qu’il insiste encore pour en apprendre sur moi commençait à m’amuser. Après une gentille petite boutade à qui je laissais le temps de faire son effet pour bien montré que je le prenais bien, aller savoir pourquoi, j’énumérais succinctement les raisons de mon arrivé. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne me contentais pas de répondre à sa question. Au lieu de cela j’enchainais en précisant que je ne savais pas comment le patron m’avait trouvé et même apprit mon talent. Au passage je laissais échapper une petite information sur mon enfance sans m’en rendre compte tout de suite. Comme le sujet principal était son frère, je ne laissais rien paraître lorsque je m’en rendis compte en croisant les doigts pour qu’il n’y ait pas même fait attention. A tous les coups, c’était parce qu’il n’avait pas insisté pour en apprendre plus que j’avais laissé échapper ce détail. Bon en même temps il s’agissait de mon passé donc un détail pas plus important que cela, mais quand même. Je me connaissais et je ne laissais pas filtrer ce genre d’information sans m’en rendre compte. Le pire étant que j’utilisais moi-même ce petit tour pour apprendre des choses sur les gens et je n’aurais donc vraiment pas dû me faire avoir. Bon ce n’était pas forcément calculé de ça part. Tout le monde n’était pas comme moi, mais ça me donnait un petit rappel à l’ordre. Un petit coup d’œil dans la direction de Blake me laissa penser qu’il s’intéressait à la question que je venais de mettre sur le tapis. Question qui interpellais également et à laquelle je réfléchissais tout haut avant de partir sur une autre.


- A moins qu’il ait un pisteur a surnaturel, m’amusais-je. Toi c’est juste par ce que tu es son frère et que tu possèdes un don ou c’est autre chose ?

- Je pense que c'est parce que j'ai un don aussi. Je n'ai pas eu le droit à la lettre, il m'a appelé : ça j'imagine que c'est l'avantage d'être son frère.


Tout en l’écoutant, je l’observais attentivement sans pour autant que cela saute aux yeux. Pour les plus aguerrit, j’étais attentive voir très attentive, mais de là à se douter que je l’observais ainsi, il fallait me connaitre autant que trois personnes me connaissait. Enfin… deux puisque l’une d’entre elle n’était plus. Bref. C’était marrant et presque attendrissant de l’observer. Il était facile de voir à quel point il admirait et aimait son frère. Bon sang avec tous ces presque, j’allais finir par me faire avoir et m’attacher à lui. Point positif, je n’aurais plus autant envi de lui arracher les yeux quand je serais sobre. Point négatif, j’allais avoir un mal de chien à garder mes distances et par la même occasion mes secrets.

- Un pisteur a surnaturel ça ne me surprendrait même pas !  

Eh bien voilà. Il n’y avait plus qu’à essayer de retrouver ce pisteur. S’il existait bel et bien, on aurait enfin le fin mot de tout cela. Bon ce n’était pas d’une importance primordiale, même si savoir que quelqu’un pouvait me retrouver à tout moment ne m’enchantait guère. C’est surtout pour ma fille que je n’aimais pas cela. Si seulement elle avait pu se passer de ce cadeau de ma part… Il était tout aussi peu visible que le mien, mais pouvait attirer bien plus les convoitises. Une des raisons qui m’a poussé à la rapprocher d’un lieu comme l’internat, mais avec l’inquiétude permanente qu’une fois suffisamment grande, l’internat en question s’intéresse un peu trop à elle. Vu que personne n’était obligé de l’intégré j’avais pris le risque, mais j’étais prête à tout moment à plier bagage si cela changeait. Pas question qu’elle se retrouve mêler à se foutoir.

Depuis qu’on s’était isolé, je passais mon temps à réfléchir en ne prêtant garde à mon compagnon ou à m’intéresser à lui et notre conversation. Même s’il fallait le reconnaître, j’étais principalement dans la lune. En même temps l’ambiance s’y prêtait. Aillant gardé un minimum de conscience du temps qui passe, je commençais à me questionner sur ce qui se passait du côté de nos collègues. Au final on s’était éclipsé sans prévenir qui que cela soit et s’ils finissaient par s’en rendre compte, cela pouvait pousser à des interrogations ou inquiétudes. Pour la partie inquiétude ça ne serait surement pas bien méchant, mais on ne sait jamais avec une bonne dose d’alcool dans les vaines. Je ne savais ce qu’il en était avec Blake, mais perso je n’étais pas plus proche que cela des autres sauf une qui devait me considérer plus comme une amie qu’une collègue comme cela était le cas pour moi. Quoi qu’il en soit, on risquait de les voir débarquer ou nous chercher (très probablement par curiosité >_>).

Je finis par sortir mon portable pour vérifier si on m’avait contacté. Nada. Parfait, on avait donc encore du temps. Rangeant mon portable dans ma poche arrière, je fini par remarquer le regard de Blake. Je n’en fis pas tout de suite tout un drame, mais plus le temps passait et plus la tension gagnait mes muscles. Qu’est-ce qui pouvait bien lui trotter dans le crâne… Je venais de froncer les sourcils et tourner mon regard vers le sien n’aimant pas vraiment ce que cela pouvait suggérer quand un bruit me fit détourner la tête vers l’escalier d’où l’on venait. Euh… il allait peut-être rejoindre les autres plus tôt que prévu si l’on peut dire. Me relevant en appréciant de constater que cette petite pose m’avait permis de retrouver mon équilibre, je rejoignais l’escalier pour y jeter un coup d’œil. Rien de constatable d’ici, mais ce bruit sourd était dû à quelque chose. Ma libellule m’aillant suivit, je pus de suite l’envoyer en éclaireur en surveillant ce qu’elle voyait sur l’écran de mon téléphone.

- Je vais aller jeter un coup d’œil. Si tu…

J’allais lui proposer de rester ici quand je fus coupé par d’autres bruits. Bon là plus de temps à perdre. Attrapant les rambardes, je me laissais glisser jusqu’à la fenêtre par laquelle je m’engouffrais sans plus de cérémonie. Dans les secondes qui suivirent, je me retrouvais de nouveau sur la piste de dance après avoir croisé quelque curieux qui devaient également avoir entendu ou ressenti les chocs. Pour ma part, je me retrouvais face un gros quiproquo. Les profs ne semblaient pas être les seuls à être venu faire la fête. Je ne sais pas comment ils se sont retrouvés dans cette situation, mais tous ceux qui étaient encore en état d’agir encerclait un petit groupe d’étudiants clairement de notre internat ou veillait à garder la situation sous contrôle. Bizarrement, il n’y avait pas plus de cri que cela, mais la tension était palpable et tout pouvait basculer dans la seconde. Ajouter à cela le taux d’alcoolémie qui n’aidait pas à garder les idées clair et savoir comment agir, cela ne se présentait donc vraiment pas bien. La boite était bouclée par l’un des profs qui profiter de son contrôle du métal pour cela. C’était déjà cela, mais dehors on pouvait entendre les mécontentements et le vigile frapper à la porte. Me glissant entre les fêtards apeuré, je rejoignis le groupe de prof qui entourait nos élèves en faisant leur possible pour les maîtriser ce qui n’était pas des plus évidents quand certains métamorphes avec des animaux considéré comme dangereux s’étaient changé. Heureusement, on avait la personne adéquate pour cela.

Me retournant, je cherchais du regard Blake. Il fallait agir vite pour éviter au maximum les problèmes. Tout en faisant cela, je réfléchissais à toute vitesse à un moyen de réglé le problème. Lui faisant un signe de la tête, je lui indiquais là où on avait besoin de lui en priorité. De là où l’on venait, on était loin de se douter à quoi on avait exactement à faire. La surprise en le découvrant faisait légèrement rire jaune. Lui laissant nos gosses, je pris en main le reste de la boite. Debout sur le bar, je fis l’inventaire de nos forces. Blake et son don de contrôle, plusieurs métamorphes (ceux qui entouraient les gosses), contrôle du métal qui s’occupait déjà de ce que je lui aurait demander de faire et d’autres dont soit j’ignorais le talant ou qu’ils n’étaient pas utile dans cette situation en dehors de maîtriser nos élèves. Tient, je pouvais demander à misse champ de force d’enfermer nos gosses et ceux qui les maîtrisaient pendant que je cherchais comment calmer les autres. Repérant une machine faisant de la fumée, je me mis à la bidouiller pour que plus personne ne puisse voir ce qui se passait. Bon ça n’aidait pas les fêtards à garder leur calme, mais au moins on pourrait agir tranquillement. La majorité n’avais surement pas assisté aux métamorphoses et il n’y aurait donc qu’à expliquer la présence de ces bestioles. Avant que la fumée ne nous atteigne, je demandais à ma collègue de lever son champ de force pour que nous nous puissions agir sans en être encombré. Un membre de l’internat m’informa qu’il pouvait endormir les gens et je l’envoyais donc s’occuper de ceux resté à l’extérieur du champ de force. Rejoignant Blake, tout en prévenant l’internat de l’incident, mais que l’on avait la situation en main, je fusillais les gosses du regard. Je leur indiquais tout de même qu’on aurait bien besoin d’un coup de main pour faire le ménage et évacuer. Parmi nos gosses, j’en reconnu certains qui suivait mes cours ce qui me déplus fortement.

- Bravo pour le bordel… Vous savez qu’on a pas que ça à faire que faire le ménage derrière vous ?!

J’étais furax. Je ne pensais pas l’être, énervé oui, mais pas furax et pourtant je l’étais. Fusillant les gosses du regard en serrant les mâchoires je me demandais comment évacuer tout le monde. Pour ce qui était des civiles, j’avais une idée de ce qu’on allait pouvoir faire. Dommage pour la boite, la recette de ce soir allait être moins bonne. Bon sang, il avait évidemment fallut que cela tombe sur notre soirée alors que ce genre d’indicent est rare. En tout cas, je n’avais jamais eu à gérer un truc de cette ampleur jusqu’à maintenant et je m’en serais bien passé !

- Tu as pu maitriser tout le monde, demandais-je à Blake. Je vais avoir besoin de ton aide pour les autres, dis-je en indiquant les autres.

Les belles aux bois dormant ne posaient maintenant plus de problème temporairement, mais il allait falloir se charger d’eux. Voyant la porte par laquelle nous étions arrivés avec Blake s’entre ouvrir, j’envoyais ma libellule la bloquer pour que les VIP ne s’ajoutent pas au problème. Pour eux, un problème électronique à la suite de choc répété lors d’une bagarre en salle.

- Si tu as une idée ou connait un talant d’un de nos amis qui pourrait régler la situation. Il faudrait évacuer les gosses puis faire le ménage.

Il allait aussi falloir expliquer pourquoi la porte était resté fermé tout ce temps et que personne n’avait pu entrer ou sortir de la boite. La bagarre avec le problème électronique pouvait peut-être aussi être utilisée ? Raaaaa, j’allais étrangler ces crétins de gosses qui me foutaient ma soirée en l’air. Je sentais déjà le mal de crâne arriver.


.


[Rien de très original. Tu me dis si tu veux que je modifie.]


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Juil - 17:53

KING AND LIONHEART.
Skylar et Blake

Perdu dans ses pensées, Blake observa distraitement Skylar qui sortait son portable pour vérifier que personne ne l'avait appelée. Leurs collègues ne devaient pas tellement s'inquiéter. En réalité, il n'était pas plus proche que ça des personnes présentes à l'étage du dessous. Eh oui, ni Arthur ni Anathème n'était présent, c'était aussi pour ça qu'il s'était autorisé à suivre Sky. Sinon, il serait resté avec ses deux amis. D'ailleurs ça faisait longtemps qu'ils n'étaient pas sortis tous les trois pour boire un coup, en même temps leurs emplois du temps ne concordaient pas forcément, mais Blake rangea dans un coin de sa tête cette pensée : il allait devoir leur proposer une sortie d'ici peu. Un bruit sourd le sorti de ses pensées, alors que son regard perdu dans le vague fixait Sky sans vraiment la voir. Elle réagit rapidement au quart de tours et se leva rapidement. Plus lentement, le jeune enseignant fit de même.

- Je vais aller jeter un coup d’œil. Si tu…

Nouveau bruit. Sans finir sa phrase, elle disparu à l'intérieur du bâtiment, sans hésiter, Blake la suivi. Ils ignoraient ce qu'il se passait, mais préféraient largement savoir plutôt que de rester dans l'ignorance. Ils rejoignirent rapidement l'endroit qu'ils avaient quittés quelques minutes auparavant. Étrangement, Blake se sentait totalement sobre. Ce qu'il avait sous les yeux venait de dissiper tout l'alcool qu'il avait dans le sang, et ce coup de stress lui permettait de mettre ses idées au clair. Il suivit Skylar qui avait rejoint un groupe de profs essayant de contenir les élèves. Sans plus attendre, l'enseignant prit le relais. Il commença par ordonner à tous les métamorphes de se re-transformer. Une fois tous les animaux disparus, il incita mentalement les étudiants énervés à se calmer. Lorsqu'il eut terminé, Skylar le rejoignit.

- Bravo pour le bordel… Vous savez qu’on a pas que ça à faire que faire le ménage derrière vous ?!

Des gosses irresponsables, voilà ce qu'ils étaient. Blake en reconnu quelques uns qu'il avait croisé en cours ou dans les couloirs. Il n'ouvrit pas la bouche mais son regard parlait pour lui : ils n'allaient pas s'en tirer ainsi. S'étant concentrés sur le groupe d'élèves, il ne savait pas tellement ce qui s'était passé autour. Il retint un soupir. La soirée avait pourtant bien commencée, il avait même réussi à « apprivoiser » Skylar.

- Tu as pu maitriser tout le monde ? Je vais avoir besoin de ton aide pour les autres.

Il acquiesça avant de répondre.

 « Oui c'est bon, ils sont calmés. Et pas de soucis pour les autres. »

Il s'apprêtait à ajouter quelque chose mais elle le prit de cours.

- Si tu as une idée ou connait un talant d’un de nos amis qui pourrait régler la situation. Il faudrait évacuer les gosses puis faire le ménage.

Il la sentait tendue, et il y avait de quoi. Après tout, les élèves avaient sabotés leur soirée, et il fallait maintenant gérer tout un tas de choses. Inspirant profondément, Blake planta son regard dans celui de son interlocutrice.

 « Écoutes, je vais m'occuper de sortir les gosses, pour ceux qui ne font pas partis du pensionnat, je peux aussi prendre soin d'eux. De ton  côté, tu peux gérer le reste ? Et on fera le ménage tous ensemble. » Il comptait l'aider autant qu'il le pouvait. « Et si tu as besoin, tu m'appelles d'accord ? »

Il attendait sa réaction pour partir s'occuper des élèves. Et dire que quelques minutes auparavant, ils profitaient simplement de la soirée depuis le toit...
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Aoû - 15:35

J’étais partie comme une flèche sans demander mon reste à l’instant où de nouveaux bruits s’étaient manifestés. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, mais je préférais éviter au maximum les problèmes. Ajouter à cela que je connaissais l’existence des individus doués de dons et savais que certains se trouvaient là d’où provenait le bruit, je ne pouvais pas laisser passer cela. Imaginer qu’une catastrophe vienne de se produire et que tous ceux comme nous soient considéré comme dangereux. Pas question que cela arrive avec les retombés que cela pourrait avoir.

Tandis que j’arrivais dans la salle, j’entendais Blake me rejoindre. Parfait, il n’allait probablement pas être de trop. Arrivé au près des autres enseignants qui étaient occupé à maitriser la situation, je me mise a prendre les choses en main, probablement l’habitude de tout contrôler. Blake s’occupait de calmer les gosses pendant que je donnais mes directives. Point positif à tous cela, je savais maintenant qu’en cas de mission avec lui, on comprendrait facilement ce que l’un ou l’autre veut que l’on fasse. Agacé de me retrouver dans une telle situation surtout une dans laquelle où certains de mes élèves étaient mêlé, je ne me gênais pas pour leur faire remarquer en rejoignant le groupe principal.


- Bravo pour le bordel… Vous savez qu’on a pas que ça à faire que faire le ménage derrière vous ?!


Tout en cherchant à maîtriser mes envi de meurtres sur ces gosses, je m’étais petit à petit un plan d’action. Bon, bilan de la situation. On avait prévenu l’internat qu’il y avait eu un problème et on allait surement avoir du renfort sous peu. Les gosses étaient tous calmer et n’en menaient pas bien large maintenant qu’on était sur leur dos. Ils devaient déjà se douter que les prochaines semaines voir plus allaient être pourri. Moi je visais plutôt les vacances. Bref, tous ceux en dehors du champ de force étaient maintenant endormis. Les civils étaient donc tous sous contrôle. Bien, il était temps de finir le boulot. Histoire d’être sûr d’avoir la situation sous contrôle puisque je n’étais pas la seule intervenant, je m’assurais que tout était ok pour Blake avant de le prévenir que j’allais avoir besoin de son aide pour la suite. Comme je mis attendais, il répondit par l’affirmative.


- Oui c'est bon, ils sont calmés. Et pas de soucis pour les autres.

- Si tu as une idée ou connait un talant d’un de nos amis qui pourrait régler la situation. Il faudrait évacuer les gosses puis faire le ménage.


Si quelqu’un se posait encore la question de pourquoi je préférais éviter d’avoir trop de personnes liés à moi, en voilà un parfait exemple… Quand on a plein de monde, on se retrouve également avec plein de problème. Le truc étant que j’en avais déjà bien assez avec les miens. Tendus comme un fils sur le point de rompre par la situation, je me mettais à agir par automatisme en me contentant d’énoncer toutes les choses qu’ils allaient falloir gérer. Eh bon sang, y avait de quoi faire dans une boite de nuit branché un samedi soir. Prise de surprise quand Blake me regarda droit dans les yeux pour me répondre, j’écoutais attentivement ce qu’il me dit en oubliant le reste.

- Écoutes, je vais m'occuper de sortir les gosses, pour ceux qui ne font pas partis du pensionnat, je peux aussi prendre soin d'eux. De ton côté, tu peux gérer le reste ? Et on fera le ménage tous ensemble. Et si tu as besoin, tu m'appelles d'accord ?

Je venais d’avoir droit à quelques secondes de calme. Il venait de me proposer de prendre les gosses en charge. Bon, je n’avais pas prévu cela… Je fais quoi maintenant ? Je lui expose ce que j’avais en tête ou je le laisse faire et je m’occupe du reste ? Après quelques secondes à y réfléchir, j’acquiesçais à sa proposition. Tout en ajoutant quelques détails avant qu’il ne les embarque.

- ok pour les gosses de l’internat. Laisse les autres ici. Je vais faire passer ça pour un problème technique. La boite est à la pointe de la technologie, on va donc pouvoir en profiter. Normalement j’ai quelqu’un qui pourra s’occuper de ce que j’avais prévu de te demander qui va arriver avec les renforts. Il faudrait juste que tu attendes qu’ils arrivent et mettent en place le faux centre de tris des blessés. On ouvrira les portes à ce moment.

Voilà, j’avais mon plan d’action au point. En un, attendre les renforts qui se feront passer pour les secours. A leur signal, je ferais ouvrir la porte d’entrée pour que nos gosses puissent sortir avec Blake et d’autres encadrants. En deux, évacuation des ‘’blessés’’. Tous ceux inconscients passeront entre les mains de notre bidouilleur de souvenir avant d’être évacué vers les urgences. En trois, libération de tous ceux qui étaient enfermé aux étages ou toilettes et qui n’ont donc rien vu. Et pour finir, petite histoire pour les médiats qui auront largement eu le temps d’arriver s’ils ne sont pas déjà là. Après tout ça, je rentre à l’internat pour tuer ces gosses… Plus sérieusement, je fais mon débriefing et je vais surement rentrer chez moi me coucher. Sauf si on me demande de rester pour finir de régler cela et là les gosses vont regretter que je me sois retrouvé dans les profs mêlé à tous cela. Cool la prof, mais pas quand on lui pourri sa soirée…

- En parlant du loup !

Mon portable venait de vibrer pour me signaler un appel. Je le pris donc et il s’agissait effectivement de ce que j’attendais. Faisant signe à tous ceux utilisant leur dons d’arrêter, on se retrouva vite prit dans le nuage de fumé. Leur faisant part de mon plant, je raccrochais quand tout fut ok.

- Comme on a dit tu prends les gosses. Si tu peux revenir avant qu’on ait fini ici, tu ne seras surement pas de trop. J’ai quelques petits trucs pour brouiller les cerveaux, mais ça ne sera jamais aussi efficace que vos dons, dis-je avant de me rendre à la porte pour accueillir le coup de main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Aoû - 21:40

LA TERRE EST RONDE.
Skylar et Blake

Il l'avait bien vu s'agiter dans tous les sens. Enfin il faut le dire, c'était bien normal vu ce qui se passait. Bien sûr, quand les profs passaient une bonne soirée, il fallait bien des élèves pour briser tout ça. Il la vit donc acquiescer à sa proposition, ils allaient donc se partager les tâches. Tant mieux, il ne comptait pas la laisser tout faire toute seule. Et ce n'était même pas une question d'être gentleman, Blake n'en n'était plus à ça, simplement, lui aussi aurait détesté rester dans son coin et être inactif. Alors en fait, il ne lui laissait pas vraiment le choix, mais la bonne nouvelle c'était qu'elle n'était pas contre.

- ok pour les gosses de l’internat. Laisse les autres ici. Je vais faire passer ça pour un problème technique. La boite est à la pointe de la technologie, on va donc pouvoir en profiter. Normalement j’ai quelqu’un qui pourra s’occuper de ce que j’avais prévu de te demander qui va arriver avec les renforts. Il faudrait juste que tu attendes qu’ils arrivent et mettent en place le faux centre de tris des blessés. On ouvrira les portes à ce moment.

Il fallait dire que pas mal d'idées devaient fuser dans sa tête, et assez rapidement, parce qu'elle avait élaboré un bon plan en très peu de temps. Mais du temps pour être admiratif lui, il n'en n'avait pas justement. Très bien alors prendre en charges les sales gosses de l'internat. Il sentit sa fatigue lui tomber sur les épaules : il avait hâte que tout ça soit terminé. Prenant sur lui, Blake observa donc Skylar en attendant son signal.

- En parlant du loup !

En effet, son portable venait de sonner. Se désintéressant de la conversation, Blake se tourna vers le groupe d'élèves du pensionnat pour visualiser de qui il devait s'occuper. Son regard noir se posa sur les jeunes. En cours, Blake était un prof exigeant, sympa, mais exigeant du fait de son perfectionnisme. Alors imaginez quand vous gâchez une de ses soirées ? De suite, il est bien moins sympa. La voix de Skylar ramena son regard sur elle.

- Comme on a dit tu prends les gosses. Si tu peux revenir avant qu’on ait fini ici, tu ne seras surement pas de trop. J’ai quelques petits trucs pour brouiller les cerveaux, mais ça ne sera jamais aussi efficace que vos dons.

Un fin sourire s'étira sur ses lèvres.

 « À vos ordres. » lâcha-t-il en conservant son sourire.

Il se dirigea ensuite vers les gosses en attendant qu'on lui dise qu'il pouvait s'en occuper. Ce ne fut pas très long, aussi à ce moment là, il demanda aux élèves de le suivre, tout en maintenant une pression mentale pour qu'ils restent calme : on n'est jamais trop prudent. Il évacua donc les élèves de l'internat comme demandé. Une fois que leur cas fut réglé, Blake soupira. Et dire que quelques longues minutes auparavant il était simplement entrain d'apprécier sa soirée, sur le toit. Une chose était sûre, ils n'allaient pas s'en tirer comme ça. Revenant dans la boîte, il chercha un moment Skylar et se rapprocha d'elle lorsqu'il l'eut localisée.

 « En ce qui concerne les gosses de l'internat, c'est réglé. Autre chose ? » demanda-t-il avec un sourire, son regard toujours planté dans celui de son interlocutrice.

Intérieurement, il espérait que tout ça soit bientôt fini.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Aoû - 8:21


- Comme on a dit tu prends les gosses. Si tu peux revenir avant qu’on ait fini ici, tu ne seras surement pas de trop. J’ai quelques petits trucs pour brouiller les cerveaux, mais ça ne sera jamais aussi efficace que vos dons.


Le sourire qui s’étira sur les lèvres de mon collègue en fit apparaitre un également sur mon visage. C’est à ce moment-là que je me rendis compte à quel point j’avais été concentré sur la situation qui nous était tombé dessus. Il me rappela aussi le passé, mais je ne le laissais pas m’envahir. Il y avait trop à faire pour le moment et je pus donc l’éviter en me reconcentrant sur ce qu’il restait à faire. Cela eu le chic de faire immédiatement disparaitre ce fugace sourire et réapparaitre mon air sérieux. Il ne fallait pas que je sois distraite. J’étais parfaitement capable de faire tout cela de façon décontracté, mais pas avec Blake dans les parages et l’alcool qui ne me faisait plus rien.


- À vos ordres, lâcha-t-il en conservant son sourire.


J’hochais la tête sur ces mots et ne pris pas la peine d’observer qu’il partait bien s’occuper de ce que je venais de lui dire. Au lieu de cela, je rejoignais celui qui bloquait les portes pour lui dire de laisser la porte d’entrer s’ouvrir dans 2 minutes, le temps pour moi de prévenir ceux qui se réveillaient ou était déjà réveillé. Histoire que tout le monde puisse me voir et m’entendre, je remontais sur le bar pour donner mes instructions. Entre temps, la machine produisant la fumée avait été coupé et elle se dissipait ce qui semblait correspondre au réveil des civils grâce à notre marchand de sable qui faisait du super contre-boulot.


- Votre attention. Je suis en contact avec les secours et ils ne vont plus tarder à ouvrir les portes. Il reste encore beaucoup de personnes inconscientes dû à la fumée qui s’est emballée. Je vous demande donc de rester calme et de suivre les instructions qui vous seront données. Certains d’entre vous sont également encore inconscients. Je vous demande donc de faire attention a eu lors de vos déplacements. Les urgentistes s’occuperont de leur évacuation.


Sur ces derniers mots, je redescendis de mon estrade improvisé. L’entrée n’était maintenant plus verrouillée et les renforts n’allaient pas tarder les ouvrir. Ce fut effectivement le cas, mais durant ces quelques secondes, je pris mon mal en patiente en répondant aux questions des civils inquiets. La question revenant le plus étant si la fumée n’était pas dangereuse. Il y avait aussi les plaintes évidemment qui m’énervait pas mal. Au moment où celui qui maitrisait le métal libera l’entrée, il fit signe à Blake pour qu’il se dirige vers l’entrée et au moment où lui et les étudiants arrivaient devant les portes, elles s’ouvrirent. L’évacuation pouvait commencer et à ma grande surprise, tout le monde respectait convenablement les consignes.

J’étais occupée à faire mine de crocheté les sécurités qui verrouillaient la dernière porte close quand Blake me rejoignit. Super, il avait fait plus vite que je n’avais pensée. Ces fichus gosses devaient maintenant être en partance dans un car pour l’internat. Prise dans la situation à gérer, je n’arrivais pas à me décider sur si je préférais qu’on me les réserve bien au chaud pour les cuisiner à ma sauce ou si je préférais que quelqu’un d’autre s’occupe de leur cas pour pouvoir rentrer me reposer le plus vite possible. Mon cerveaux aura surement trouvé la solution d’ici mon arrivé à l’internat. J’avais la faculté non dédaignable de pouvoir penser à plusieurs choses à la fois tout en réglant les questions en fonction de l’urgence. Très pratique comme dans ce genre de cas.


- En ce qui concerne les gosses de l'internat, c'est réglé. Autre chose ?


Je venais d’expliquer à notre bidouilleuse de souvenirs le scénario à implanter dans les esprits de ceux qu’elle allait prendre en charge, mais comme Blake était prêt à aider, je me mise de suite à lui refaire le topo dans les moindre détails quitte à ce qu’on mette plus de temps. Ainsi on éviterait les futures problèmes d’incohérence qui pouvaient être explicable par la confusion dû à la panique, mais qui pourrait apporter des doutes. Ouai, je sais. J’ai tendance à être perfectionniste en particulier pour le boulot. Fallait que mes équipiers s’y fasse, j’étais comme cela. Le point positif étant que Blake étant là, le temps que je perdais à lui expliquer ce qu’il allait devoir faire serait autant si ce n’est plus de temps gagner à venir. Autre point positif, avec tout ça il aurait de quoi s’occuper et je n’allais plus l’avoir dans les pattes. Son sourire et son regard braqué sur le mien commençait à m’agacer comme les fois précédentes. L’alcool et la bonne ambiance qui m’avait rendu son contacte plus facile ne faisait décidément plus effet.

Le résumé de ce qui c’était passé était le suivant. Durant la soirée, sur les coups des 1H du matin environ, une bagarre s’était déclenchée entre des jeunes. J’avais eu un peu de mal à trouver une parade pour la partie animal sauvage présent dans une boite de nuit. Blake pouvait probablement sucrer simplement ce détail, mais pas notre autre intervenant, ni moi si j’utilisais mes techniques de lavage de cerveaux. En tout cas pas de manière totale. Il avait donc fallut trouver quelque chose.

Sachant que les VIP pouvaient demander ce qu’ils voulaient quel que soit le niveau d’excentricité, j’avais opté pour un groupe qui avait demandé des animaux sauvages. Ceux-ci s’étaient ensuite sauvé sans que personne ne s’en aperçoivent après le départ du groupe imaginaire. Bien sûr lorsque j’avais expliqué cela à notre autre ami, je m’étais occupée de créer dans la base de données de la boite ce faux groupe et bidouillé avec leurs comptes pour qu’ils aient effectivement des mouvements d’argents correspondant à ce genre de choses sans que l’internat n’ait à verser le moindre dollar. Enfin bref. Je gardais les longues explications ennuyeuses de ce passage pour mon rapport. Suite à cela, les animaux avaient vadrouillés dans les couloirs qui heureusement étaient vide à ce moment-là jusqu’à arriver dans la salle principale.

A ce moment, quelqu’un de la sécurité a déclencher le protocole adéquate, mais un disfonctionnement a verrouillé toutes les portes. Voilà comment tout le monde s’était retrouvé coincé. Pour le comment les animaux ont disparu, ils ont été maitrisé par des clients qui savaient gérer ce genre d’animaux avant d’être évacué sans qu’on ne les voit par ceux qui sont venus ‘’libérer’’ la boite. Les techniciens, policiers et autres venus pour gérer la crise ont fini par réussir à ouvrir la porte principale et ainsi commencer les évacuations. Avant d’être envoyé à l’hôpital ou chez eux, ils ont été vus par des médecins (ceux capables d’implanter la nouvelle version de la soirée) pour évaluer leur état physique et psychologique, puis à un policier qui après avoir pris leur déposition s’occupera de les évacuer.

Tout en lui expliquant, nous nous étions dirigé vers la sortie en suivant les derniers clients. Repérant les journalistes qui commençaient à chercher à s’approcher un peu trop près à mon goût de personnes dont on ne s’était pas encore occupé, je finis rapidement les explications que je donnais à Blake. Avec ça il pouvait intervenir et n’avait pas besoin de moi pour savoir où aller pour s’occuper des clients. Tout naturellement, j’avais pris les commandes de ce bazar et c’était de la même manière que je venais de quitter Blake pour rejoindre les journalistes qui s’agglutinèrent autour de moi en me braquant leurs caméras et micros au visage quand le cordon de police me laissa passer pour leurs données des explications. Mes poils s’hérissèrent en réaction à ce chaos. J’avais horreur des médiats quand j’étais leur cible et cela depuis la mort de ma mère. Je m’efforçais à me concentrer sur les points positifs pour ne laisser transparaitre qu’un agacement au lieu de la répulsion qu’ils m’inspiraient. Aller Sky, ils vont te permettre d’échapper à la déposition que tu aurais dû faire à la police pour ce soir, sans parler que tu sais très bien les gérer grâce à ton passé. C’est pas tout le monde qui grandi dans un milieu comme le tient. Aller on inspire et c’est partie. Tout en me disant ce que je devais faire, je m’exécutais et passais donc aux explications.


- Oui… Non, ce n’était qu’une chamaillerie entre adolescent, rien avoir avec tout cela… Amélia Connors, je suis en charge de cette opération… Oui, c’est pour cela que je suis venu à vous. Suite à un incident imprévu dans les protocoles de sécurité, la boite de nuit s’est retrouvée verrouillée empêchant qui que ce soit d’en sortir ou d’y entrer même avec les codes des gérants. Les clients et le personnel présents se sont donc retrouvés enfermé là où ils se trouvaient au moment où tout a été bouclé… Le protocole en question a été activé par la sécurité lorsqu’elle s’est aperçu que des animaux commandés par un VIP se sont échappé. Ceux-ci ont été évacués par l’arrière du bâtiment durant l’évacuation. Par chance, il n’y a aucun blessé a déploré grâce à l’action de personnel de zoo et dresseurs de fauves présent au moment des faits. Ils ont certainement permis ce tour de force… Je suis désolé, mais nous n’avons pas reçu l’autorisation de l’internat pour vous divulguer ces informations. Une conférence aura lieu lorsque toutes les lumières sur cette affaire auront été faites… Désolé, mais je dois y aller.


Pfff, ces journalistes me fatiguaient toujours autant… Si cela n’avait tenu qu’à moi, j’aurais donnée toute la version d’un seul coup, mais qui avait toutes les explications dans la réalité s’il n’est pas l’instigateur de tout juste après une chose comme celle-ci ? J’étais donc condamnée à refiler les informations au compte-goutte. Je n’aurais jamais imaginé avoir de nouveau besoin d’utiliser cette identité. Heureusement elle était bien rodée et connu dans ce pays sur d’autres affaires. J’avais bien fait d’avertir Näyak de quelques une de mes couvertures. Il avait pu s’arranger pour qu’on attribue a Amélia Connors, membre de la sécurité intérieur du pays, et qui se retrouvait par hasard dans cette discothèque au moment des faits, cette affaire. Flûte, avec tout ça j’allais devoir remontrer ma tête à l’agence… Bon je devrais rapidement régler cela.

Quand tout fut sous contrôle et en voit de se finir, je rejoignis la police pour donner mes derniers instructions. Fallait bien que je joue mon personnage jusqu’au bout. Après leur avoir dit qu’on finirait le reste demain, le gros de l’affaire étant passé, je leur donnais le feu vert pour qu’ils rentrent. Tout le monde avait été évacué et seuls quelques policiers entre autre étaient encore là pour prendre les dernières dépositions. Caler contre ma voiture, j’observais Blake terminer sa déposition perdu dans mes pensées. Les scènes de la soirée me revenaient en tête et pas mal faisait écho au passé. Comment j’allais bien pouvoir faire pour le côtoyer alors qu’à l’instant où je l’apercevais, mon corps se hérissait. Une bouteille ne serait pas de refus… Le problème était qu’il était temps de rentrer à l’internat pour savoir ce qu’il restait à faire ou si l’on pouvait de suite se coucher. A cet instant, je savais un truc. Mon cerveau avait pris sa décision. La priorité était de souffler avant la nouvelle salve de demain. Je m’occuperais des gosses une autre fois.


- Pff, va falloir aussi que je trouve où dormir à l’internat, pensais-je tout haut sans m’en rendre compte. Quelle fin de soirée pourrie.


Autre chose que j’allais devoir faire, prévenir la maison. Oh la journée de demain allé être chargé et surement aussi pourri que celle-ci. J’avais intérêt à me lever tôt…

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Aoû - 22:00

FROM EDEN
Skylar et Blake

Le regard de Blake ne lâchait pas celui de Skylar. Et il avait sentit : imperceptiblement, l'attitude de la jeune prof avait changée. Elle était à nouveau moins encline à lui parler. Il sentit une pointe d'irritation monter en lui. Elle n'avait aucune raison de le repousser ainsi, c'était frustrant de ne pas savoir. Il avait besoin de comprendre ce qui s'était passé pour qu'elle fasse un tel blocage. Enfin, ça n'était pas ce soir qu'il l'apprendrait, il le savait. En fait, il n'avait pas tellement envie d'en savoir plus ce soir, il était fatigué et avait juste envie de retrouver sa chambre. Au diable Skylar et ses sautes d'humeur, il s'y intéresserait plus tard. Bref, ceci dit, elle lui expliqua rapidement la version officielle de ce qui s'était déroulé ici. Ils sortirent de la boîte et bientôt, des journalistes s'approchèrent d'eux. Retenant un soupir, il la regarda s'éloigner en direction des médias. Des bribes de mots lui arrivèrent tandis qu'il écoutait distraitement. Une chamaillerie… Amélia Connors...  en charge … un incident... les codes des gérants. Il se désintéressa totalement de la situation et finit par ne plus du tout écouter Skylar. Amélia Connors... Ce nom lui était venu drôlement rapidement. Il haussa les épaules et se dirigea vers la police pour donner sa déposition. Il résuma rapidement la situation comme le lui avait indiqué Sky.

 « Très bien, merci de votre coopération. » et on le renvoya chez lui.

Enfin, il allait pouvoir rentrer. Les gosses allaient sérieusement en entendre parler. Il s'avança en direction de sa voiture et vit Skylar non loin.

- Pff, va falloir aussi que je trouve où dormir à l’internat, pensais-je tout haut sans m’en rendre compte. Quelle fin de soirée pourrie.

Il haussa un sourcil avant de se rappeler. C'est vrai qu'elle faisait partie des rares profs à ne pas loger à l'internat. Elle faisait partie de ceux qui avaient une vie en dehors, des gens qui tenaient à eux. Il ignorait ce qui la retenait à l’extérieur du pensionnat mais ça devait être assez important pour qu'elle rentre chaque soir. Alors quoi ? Un mari ? Non, pas d'alliance. Un enfant, un père, une mère ? Il n'en savait rien.

« Si t’arrive à avoir Näyak, il pourrait te trouver une chambre je pense même si ça prendrait un peu de temps. Sinon ça va pas te plaire mais j'ai toujours un canapé. C'est comme tu veux. »

Il avait perdu son sourire et son visage était désormais lisse, imperturbable. Il monta dans sa voiture sans attendre sa réponse : de toutes les manières, ils allaient tous les deux au même endroit, donc elle pourrait lui dire ce qu'elle choisissait une fois là-bas. Blake roula rapidement, les fenêtres ouvertes pour savourer l'air frais de la nuit. Une fois rentré, il attendit Skylar en allumant une nouvelle cigarette. Il ressassait les événements de la soirée de sa tête et ne pouvait s'empêcher d'être frustré. Il ne comprenait pas. Il ne la comprenait pas.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 31 Aoû - 9:00

Perdu dans mes pensées, je ne vis pas approcher Blake ou si je le vis, n’y prêtait pas plus attention. Je n’arrivais toujours pas à croire qu’une soirée qui semblait mal partie vu la présence de ce collègue, rappel constant du passé, puis semblait pouvoir se terminer bien avait finalement tourné à la catastrophe. Les images défilais dans ma tête et je n’avais qu’une envie, étrangler ces petits monstres. Sauf que cela devrait attendre car j’étais lessiver après tout ça. D’autant plus quand la liste des choses à faire dans les prochains jours défilait dans ma tête. Cela faisait longtemps que je n’avais pas rêvé d’une escapade loin de tout pour tout oublier. Perdu dans mes pensées, je ne me rendis pas compte que je me mis à parler tout haut.

- Pff, va falloir aussi que je trouve où dormir à l’internat. Quelle fin de soirée pourrie.

En plus j’en connaissais une qui allait m’en faire baver en rentrant demain… Bon Ba j’allais plus qu’à avoir à trouver comment me racheter. Notre journée entre fille allait être reportée. Je ne pouvais pas faire autrement.

- Si t’arrive à avoir Näyak, il pourrait te trouver une chambre je pense même si ça prendrait un peu de temps. Sinon ça va pas te plaire mais j'ai toujours un canapé. C'est comme tu veux.

Je clignais plusieurs fois des yeux en entendant ça voit. Ce temps me permis de comprendre ce qu’il venait de me dire. L’observant pour essayer de lire quelque chose sur son visage, je vis qu’il avait perdu tout son enthousiasme. Tient, ça le change de son éternel sourire. Avant que je n’aie pu réagir favorablement ou non, il grimpa dans sa voiture avant de partir pour l’internat. Haussant les épaules, j’en fis de même. On allait au même endroit et j’avais le temps du trajet pour me décider. Voyant qu’il roulait rapidement, je fis en sorte de me laisser distancer de quelques minutes au lieu de chercher à le rattraper. Ça me permettrait de voir s’il était sérieux ou non en arrivant.

Je n’arrivais pas à savoir pourquoi il m’avait fait cette proposition alors qu’il semblait distant. La fatigue pouvait jouer, mais un truc me faisait penser, qu’il n’y avait pas que cela. S’il prenait mal mon retour de mauvaise humeur en son encontre, il n’avait qu’à me laisser dans mon coin. Pourtant il m’avait proposé de m’héberger. C’était peut-être autre chose… Aucune idée. Là j’étais décidément trop fatiguer pour y penser.

En arrivant, il n’y avait plus de doute qu’il était sérieux en me proposant de dormir sur son canapé puisqu’il était toujours là. Ma place de parking étant éloignée de celle de Blake, j’avais encore le temps de me décider même si la réponse était évidente. Je n’étais pas bien en sa présence et d’autres de mes collègues pourraient surement faire de même. Tout en coupant le contacte, je me rappelais que je n’avais pas encore prévenu la maison que je ne rentrerais pas cette nuit. Je me mise donc à le faire en le rejoignant. De toute façon, il était dans la direction que je devais prendre.

- Dit lui de se coucher, dis-je en essayant de ne pas parler fort pour ne pas être entendu.

Normalement cela devait passer, mais comme il n’y avait pas un bruit, les sons pouvaient porter et je ne voulais pas courir le risque. Pas la peine que tout le monde sache que j’ai une fille. Il l’avait évidemment déjà fait, mais quand elle n’était pas d’humeur à coopérer, j’étais généralement la seule à parvenir à mes fins avec elle, non sans mal.

- Je passerais demain matin. Maintient le programme de la journée et si elle se plein par ce qu’elle est fatiguer, elle comprendra peut-être qu’il faut obéir… Oh ça va. J’ai eu une sale nuit… Toi aussi. Zoé va dormir ou demain tu ne pourras pas suivre durant la randonnée, la rouspétais-je avant de m’adoucir. Moi aussi, mais je travaille… Oui, top secret. Bonne nuit.

Arrivant près de Blake, j’abrégeais vite la conversation et rangeais mon téléphone dans ma poche. Quand je me retrouvais face à lui, je l’observais une seconde en silence avant de lui répondre.

- Je pense qu’il vaudrait mieux éviter… Sauf que je suis claquer et comme tu ne sembles pas d’humeur loquasse, je vais accepter.

Le truc s’était que je venais d’apercevoir la collègue chez qui je voulais passer la nuit avec son copain. De plus, je me voyais mal courir le risque de réveiller le patron. Ajouter à ça mon cerveau en mode coupure imminente exiger, je ne cherchais pas plus loin. Ou je me cherchais des excuses pour dire oui. Je ne savais même pas pourquoi cette idée m’était venu en tête, mais j’attendis ça réponse avant de reprendre ma route. J’avais un merci coincé dans la gorge, mais je n’arrivais pas à le formuler. Encore un coup de ma fierté mal placé quand je me retrouve dans une situation bancale.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Sep - 12:44

NEW SOUL
Skylar et Blake

Il avait conduit rapidement, se fichant éperdument des limites de vitesses imposées. Après tout, dans un monde déchiré par la guerre, qui se souciait du code de la route ? Tandis que la radio crachait avec difficulté de vieilles chansons, il avait roulé, les fenêtres ouvertes, pour profiter de l'air fais de la nuit. Blake avait eu bien besoin de ça pour redescendre un peu. Il était frustré pour plusieurs raisons, l'une d'entre elles étant bien évidement le brusque changement d'attitude de sa collègue. Il ne savait toujours pas pour quelle raison obscure elle réagissait ainsi face à lui. Certes, il n'avait pas la réputation du mec parfait, gentil, attentionné et tout ça mais et alors ? Il savait parfaitement que ça n'était pas ce qui avait forgé l'avis de la jeune femme. Mais il voulait savoir ! Comprendre était une obsession chez lui : un trait de caractère typiquement enfantin qu'il avait conservé, allez savoir pourquoi. Sa cigarette était bien entamée lorsque Skylar arriva enfin. Avant de le rejoindre, elle prit son téléphone. Blake savait qu'elle ne résidait pas à l'internat, pas étonnant qu'elle ait quelqu'un à prévenir non ? La vraie interrogation était de savoir qui.

... Se coucher

Le début de sa phrase n'était pas parvenue jusqu'à lui. Il ne prêta néanmoins pas attention à ce coup de téléphone. Certes, il voulait en savoir plus sur sa mystérieuse vie, mais il n'avait aucune envie d'espionner ses appels.

...le programme... se plein... fatiguée...obéir…sale nuit… Zoé... randonnée... je travaille…secret. Bonne nuit.

Il s'attarda une poignée de secondes sur le prénom qu'elle venait de prononcer. Zoé. Sa fille vu le ton employé ? Peut-être. Ou bien une petite sœur. Il ne pouvait pas savoir pour l'instant. Et il n'avait pas le temps de potasser le sujet, déjà, Skylar arrivait dans sa direction. Une seconde de silence puis...

- Je pense qu’il vaudrait mieux éviter… Sauf que je suis claquer et comme tu ne sembles pas d’humeur loquasse, je vais accepter.

Il hocha la tête, sans attendre le moindre remerciement : ce genre de banalités ne l'intéressait pas.

« Comme tu veux, suis-moi alors. »

Et sans un mot de plus il pivota en direction du bâtiment des profs. Un vague sourire qu'elle ne put voir étira ses lèvres. Elle avait accepté, on pouvait considérer ça comme un progrès non ? Le sourire s'effaça de ses lèvres lorsqu'il arriva face à son studio. Il ouvrit la porte et la fit entrer.

« Tu veux quelque chose à manger ou à boire ? »

Lâcha-t-il finalement avant d'aller chercher un oreiller et une couverture pour les poser sur le canapé. Son regard balaya le petit appartement. De toutes façons, ils étaient tous faits pareil. En entrant la cuisine ouverte à gauche, puis un couloir qui mène au salon, un comptoir séparant les deux pièces qui servaient de table pour manger, plus loin dans le couloir une salle de bain et une chambre et enfin, en rentrant directement à droite, une petite pièce encombrée par un lave-linge, des cartons, des boites de conserves... bref, un petit bordel. Tout semblait plutôt en ordre, à l'exception de la table basse dans le salon, recouvertes de cours, copies, stylos en tout genres. Un cendrier reposait également là mais la pièce ne sentait néanmoins pas le tabac. Bref, lorsqu'il eut ramené ce qu'il fallait pour que Skylar soit bien installée, il revint vers elle en attendant sa réponse.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Sep - 7:36

C’était incroyable que je n’aie pas encore perdu patience une seule fois avec elle. Ok, il s’agissait de ma fille et même si elle était parfois capricieuse, elle avait très vite intégré le principe des priorités, même si elle savait parfaitement faire payer triple le fait d’avoir dû la faire passer au second plan. Même ça je ne pouvais pas lui en vouloir et je trouvais même que s’était amusant. Si à son âge elle avait ce genre de caractère, ça allait promettre pour l’avenir. Je ne suis pas vraiment certaine que j’aurais sus comment élever une fifille. J’avais certaines élèves de ce genre et elle avait tendance à m’exaspérer ou me hérisser le poil pour les pimbêches. Je m’en sortais donc très bien avec ma Zoé.

Une fois mon coup de téléphone achevé, je fus arrivée face à Blake. Celui-ci m’attendait, me prouvant au passage qu’il n’avait pas proposé de m’accueillir cette nuit sans vraiment le penser. J’avais pris ma décision et pourtant c’est une tout autre réponse qui sortit de ma bouche.

- Je pense qu’il vaudrait mieux éviter… Sauf que je suis claquer et comme tu ne sembles pas d’humeur loquasse, je vais accepter.

- Comme tu veux, suis-moi alors, m’avait-il répondu avec un hochement de tête.


Et il me prouva une nouvelle fois qu’il n’était plus d’humeur à faire la conversation. Ça me semblait presque trop beau. J’allais pouvoir dormir tranquillement en me contentant simplement de repousser comme chaque nuit les souvenirs désagréables. De toute façon que je dorme chez lui ou ailleurs, j’allais y avoir droit par le simple fait que je le connaissais maintenant et qu’il occupait bien plus que je ne le voulais mon cerveau. Tout en le suivant sans vraiment faire attention où l’on allait vu que j’étais déjà venu dans ce bâtiment et n’en avait pas vraiment grand-chose à faire, j’essayais de faire entendre raison à ce dernier pour qu’il arrête d’associer mes vieux souvenirs à cet homme. Oui, il lui ressemblait de façon étrange sur pas mal de points, mais ce n’était pas lui. Nous n’avions pas vécu ensemble toutes ces choses. Sans parler que malgré des ressemblances fortes, il pouvait également être son parfait opposé. Lorsque j’entendis les clefs, je sortie de ma rêverie pour l’observer ouvrir la porte. J’avais entre aperçu le numéro de son studio, mais bizarrement, je l’avais tout de suite mémorisé. Au bon sang ma vieille, va falloir te remettre les idées en place… Les rares fois où je retenais les choses aussi facilement, c’était pour le travail, ma famille ou quand… Pfff, il était temps que je me couche.

- Tu veux quelque chose à manger ou à boire ?

Et il s’éclipsa de nouveau avant que je ne réponde pour s’occuper de ramener ce qu’il me faudrait pour dormir. Vu ma fatigue et les endroits où j’avais déjà dormis, le canapé à lui seul m’aurait largement suffit, mais bon. Je n’allais pas me plaindre d’un peu plus de confort. C’était tout de même curieux de le voir s’activer comme ça après chacune de ces questions. Comme s’il me laissait du temps pour peser le pour et le contre. Je ne savais pas vraiment s’il s’agissait de la meilleure chose à faire, mais bon. A son retour, j’avais écarté l’idée de manger. Il était trop tard ou plutôt tôt et je n’avais pas faim, mais boire n’était pas de refus.

- Une vodka orange si tu as. Sinon ce que tu as. De l’eau m’ira aussi.

Il allait me prendre pour une vraie pochtronne si je continuais. Raaa et puis flûte. Je m’en fichais bien. Je venais d’avoir une grosse journée avec une belle cerise pour l’achever qui me restait encore coincé en travers de la gorge et la journée qui s’annonçait n’allait pas être des plus reposantes non plus. Et dire qu’il allait falloir que j’enchaine une semaine de cours avec examen après tout ça… Voir combiner les deux. Une corde s’il vous plait.

Sans plus attendre, je m’installais sur le canapé et jetais un coup d’œil sur la pièce avant de m’attarder sur les copies. Même si tous ces studios se ressemblaient au point que sans avoir besoin de lumière, on pouvait parfaitement y retrouver ce qu’on cherchait, la personnalité des individus qui les occupait y transparaissait toujours d’une façon ou d’une autre. Je n’étais absolument pas surprise de ce que j’y trouvais. Un peu plus de bazar ne m’aurait pas paru déplacé, mais son absence non plus. Elle me permettait simplement de me faire une idée plus précise du personnage et là on avait une bonne différence avec mon mari. Un vrai maniaque du bordel comme je m’amusais à le dire en contrattaque de ce qu’il disait sur moi, « maniaque de la propreté ». ça, c’était la preuve qu’il n’était jamais entrée là où je vivais sans y avoir été attendu. Seule, j’étais pire que lui alors que dès que quelqu’un d’autre se retrouvait là où j’habitais, j’étais incapable de laisser du bazar trainer. Bon avec le temps je m’étais calmée et le fait qu’un truc sur lequel je travaille traine ne me dérangeait plus, mais avant j’étais vraiment maniaque même si je passais mon temps à dire le contraire. Déformation professionnelle, il ne fallait jamais laisser de preuve de son passage et partout où je passais, c’était exactement ce qui se passait. Même un lieu que j’aurais occupé depuis longtemps n’en avait pas de traces lorsque je le quittais. Bon sur ce point, mon mari était pareil, mais durant l’occupation du logement ce n’était pas vraiment ça.

- On dirait que je ne suis pas la seule à avoir des problèmes avec certains élèves. Je me lèverais tôt demain donc en soit pas étonné si je disparais sans crier gare. Ces gosses ne pouvaient pas choisir pire moment pour leur bêtise…

Parler du boulot m’aidait à m’occuper l’esprit le temps qu’il était là. J’arrivais presque à me comporter comme si sa présence ne me dérangeait pas, mais pas entièrement. Ça s’était trop me demander, mais s’il se contentait de me parler boulot (ce n’est pas pour rien que je tendais une perche pour ce sujet) ou qu’il partait se coucher, je devrais être capable de me comporter comme une collègue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Sep - 20:09

TAKE ME TO CHURCH
Skylar et Blake

Blake ignorait totalement le trouble dans lequel il plongeait Skylar. À vrai dire, il commençait à fatiguer et, soudain lasse, il n'était plus d'humeur à essayer de s'intéresser à elle, ou du moins à ce qui pouvait son comportement si étrange envers lui. Bien sûr, il se connaissait, et il savait que la lassitude qu'il ressentait n'était que passagère. Blake était un homme déterminé, voire même borné, aussi n'abandonnerait-il pas si facilement sa pseudo quête de la vérité. Pourquoi Skylar semblait osciller entre de la sympathie et du dégoût envers lui ? Pour le moment il l'ignorait. Pour le moment simplement. Il se laissait du temps pour le découvrir sans utiliser son pouvoir, sinon ce n'était pas drôle. Bref, il replongea dans ses pensées si tôt après lui avoir demandé si elle désirait quelque chose à boire ou à manger. Habitué au fait d'accueillir des gens chez lui, il ne mit pas longtemps à mettre la main sur un oreiller et une couverture. Il revint rapidement dans le salon où Skylar l'attendait.

- Une vodka orange si tu as. Sinon ce que tu as. De l’eau m’ira aussi.

L'ombre d'un sourire passa sur ses lèvres et il acquiesça en se dirigeant vers la cuisine. Il ouvrit son frigo d'où il retira une bouteille de Stolichnaya bien fraîche ainsi que du jus d'orange. Il ouvrit un placard pour prendre des verres et amena le tout sur la table du salon avant de s'asseoir sur le canapé et de servir les deux verres. Après avoir levé son verre, il prit une gorgée.

- On dirait que je ne suis pas la seule à avoir des problèmes avec certains élèves. Je me lèverais tôt demain donc en soit pas étonné si je disparais sans crier gare. Ces gosses ne pouvaient pas choisir pire moment pour leur bêtise…

« Oui, c'est sûr que t'es loin d'être la seule. Ils vont passez un sale quart d'heure. Et pas de soucis pour demain, tu peux faire comme chez toi et te servir dans la cuisine ou de la douche, j'imagine que je dormirai encore donc te gène pas. »

Il ne comptait pas se lever très tôt le lendemain, après tout il était encore en week-end, et encore heureux parce qu'il savait déjà que le réveil serait difficile. Alors autant que Skylar s'éclipse sans faire de bruit. De toutes les manières, il pouvait bien la laisser se débrouiller dans son appartement, il n'avait rien à cacher. Tout ce qu'il avait de vraiment personnel se trouvait dans sa chambre alors, il ne risquait rien normalement. Perdu dans ses pensées, il reprit une gorgée qu'il laissa glisser dans sa gorge en attendant la réponse de sa collègue.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Sep - 9:13

- Une vodka orange si tu as. Sinon ce que tu as. De l’eau m’ira aussi.

En passant ma commande, je fis mine de ne pas remarquer ce je ne sais quoi d’amusement qui passa sur son visage. Je me contentais donc de tourner mon regard vers les copies qui trainaient devant moi tout en ne pouvant m’empêcher de garder un œil sur lui en utilisant ma vision périphérique.

En voyant la bouteille de vodka, je fis l’espace d’un instant de grand yeux avant de me contenter d’accepter le verre qu’il venait de me servir. Ce n’était pas vraiment le genre de bouteilles à laquelle j’avais l’habitude dans les environs. Avec la guerre, elle se faisait rare même en Russie où il m’était arrivé d’ne boire los de mes missions. C’était l’alcool préféré de mon formateur ce qui fit remonter des flashes de ce passer lointain. L’imitant, je levais mon verre avant d’en boire des gorgées espacées. La première me tira un sourire nostalgique et je me mis à parler boulot pour ne pas avoir à parler de certains sujets. Parler de mon enfance ne me dérangerait pas, mais cela risquait d’amener d’autres sujets que je ne voulais pas aborder avec lui.

- On dirait que je ne suis pas la seule à avoir des problèmes avec certains élèves. Je me lèverais tôt demain donc en soit pas étonné si je disparais sans crier gare. Ces gosses ne pouvaient pas choisir pire moment pour leur bêtise…

- Oui, c'est sûr que t'es loin d'être la seule. Ils vont passez un sale quart d'heure. Et pas de soucis pour demain, tu peux faire comme chez toi et te servir dans la cuisine ou de la douche, j'imagine que je dormirai encore donc te gène pas.

Acquiesçant de la tête, je repris une gorgé qui acheva de me détendre. Faire comme chez moi ? OK, je m’installais à l’instant où ces paroles sortir de sa bouche en me calant dans le fond du canapé et après avoir retiré mes bottes, le tout sans lâcher mon verre. Le prochain, j’allais le prendre pur en mémoire de Diks.

- Ok, tu ne te rendras même pas compte que j’étais là. Je pourrais te préparer une farce pour ton réveil en allant dans ta chambre que tu t’en rendrais compte que trop tard, plaisantais-je en me servant un verre sans jus d’orange.

Comme à son habitude, cet alcool agissait plus rapidement que les autres sur moi. Le fait d’être fatigué ne devait pas non plus aider. Bon au moins, j’allais être un peu plus agréable avant qu’on ne se quitte. Prenant une nouvelle gorgée du liquide qui avait cet effet instantané de vous réchauffer même au plus froid de l’hiver, je savourais sa présence dans ma bouche avant de l’avaler. Je commençais à avoir un peu chaud et ne pouvant décemment pas me mettre en tenue plus légère, je me contentais de relever mes cheveux en un chignon lâche avec une pique à cheveux travaillé avec des gravures japonaise. Il s’agissait d’un des rares souvenirs de chine que j’avais emporté avec moi. Un cadeau que ma mère m’avait fait à force de me voir jouer avec petite pendant qu’elle se préparait.

- Ne t’en fait pas, je n’ai pas l’intention de profiter de mes talents d’espionne pour farfouiller à droite à gauche, précisais-je au cas où il prenne mal le sous-entendu que je puisse effectivement me balader sans qu’il ne le sache là où j’en aurais envi.

Sur ce point, seul ceux dotés de talents sensoriels développés pourraient me repérer. En même temps, il en serait peut-être capable avec son don. Après tout, je ne savais pas vraiment tout ce qu’il lui permettait ou les faiblesses de celui-ci ce qui était l’une des raisons pour lesquelles je n’étais pas à l’aise avec celui-ci.

- Après tout, tu ne t’ais pas abaissé à le faire donc je me vois mal jouer à ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Sep - 20:11

TSIR PSYCHO
Skylar et Blake

Alors qu'il s'asseyait, elle se mit aussi à l'aise, non sans avoir lancé un regard pour le moins étonné à la bouteille de Stoli. Oui, Blake avait ses relations lui aussi, avec la guerre, se procurer de l'alcool de bonne qualité était devenu dire mais il avait gardé quelques contacts pratiques bien que peu fréquentables. M'enfin, toujours est-il que ça lui permettait d'obtenir pas mal de choses à un prix plus raisonnable.

- Ok, tu ne te rendras même pas compte que j’étais là. Je pourrais te préparer une farce pour ton réveil en allant dans ta chambre que tu t’en rendrais compte que trop tard.

Il retrouva un faible sourire. Non, il ne prenait pas mal le sous entendu, temps que ça restait un sous entendu. Certes, il n'avait pas grand chose à cacher, son passé n'était pas extraordinaire, mais quelques petites choses devaient rester secrètes, comme pour tout le monde n'est-ce pas ? Alors qu'elle reprenait une gorgée et s'attachait les cheveux, il prit quant à lui le temps de finir son verre avant de répondre.

« Je ne doute pas que tu en sois capable ! » lâcha-t-il avec un sourire et d'un ton aimable.

- Ne t’en fait pas, je n’ai pas l’intention de profiter de mes talents d’espionne pour farfouiller à droite à gauche.

« Je te fais confiance alors. » Et il espérait bien ne pas se tromper.

- Après tout, tu ne t’ais pas abaissé à le faire donc je me vois mal jouer à ça.

Au moins, elle reconnaissait ça.

« Exact, c'est plus intéressant quand certaines choses ne sont pas découvertes tout de suite. »

Et ça valait pour les deux. Skylar était remplie de secrets qu'il s'était promis de découvrir un jour. Un jour, seulement pas maintenant, il n'était pas pressé.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Sep - 9:19

- Après tout, tu ne t’ais pas abaissé à le faire donc je me vois mal jouer à ça.

- Exact, c'est plus intéressant quand certaines choses ne sont pas découvertes tout de suite.

Au moment où il prononça sa phrase, j’étais en train de boire une gorgée. Je ne fus pas surprise de l’entendre, j’étais bien consciente qu’il n’avait pas dit son dernier mot pour découvrir ce que je cachais, mais cette phrase réveilla un côté de ma personnalité qui n’avait pas eu l’occasion de se réveiller réellement depuis longtemps. Calme, réfléchie, sérieuse, intelligente et tous ces autres côtés d’une personnalité que l’on peut considérer comme étant sage, je les avais et les montraient la majorité du temps, sauf que je n’étais pas que cela. Arrêté en plein mouvement, la bouche encore pleine de vodka et les lèvres posé sur le verre, un sourire radieux et une expression de défi s’installèrent sur mon visage. Je tournais mon regard plusieurs secondes vers lui pour lui montrer que j’avais bien pris note du message et qu’il ne m’inquiétait en rien. Nonchalamment, je retournais mon attention par la suite sur mon alcool que je fini en une dernière gorgé avant de reposer mon verre tout en délicatesse sans faire le moindre bruit. Parfait, j’étais encore complétement maitre de mon corps et aptitudes.

- J’ai l’impression que tu apprécies les jeux dangereux, le cajolais-je.

Je n’étais pas prête à le laisser gagner que cela soit maintenant ou plus tard comme il semblait le penser. Personne ne savait tout de moi et je dis bien personne. Même ma famille ne connaissait pas tous mes secrets alors que je prenais un grand soin à toujours tout savoir. Même ceux que je n’avais pas revus depuis des lustres n’avaient pas de mystère pour moi. J’avais cependant prévu de tout dire à une personne lorsque le temps serait venue, mais il était encore trop tôt. Pour ce qui concernait celle qui se trouvait dans la même pièce que moi, la partie était lancée. Ce jeune enseignant au talent multiples et au don peu commun allait avoir droit à un côté de ma personnalité très joueur. Je venais peut-être de trouver le moyen de le côtoyer sans être pompette. Restait plus qu’à mettre en pratique.

- Quelle heure est-il ?

J’aurais très bien pu me renseigner toute seule, mais j’avais bien l’intention de profiter de la moindre chose pour flirter. J’avais donc adopté toute l’attitude nécessaire à cela, laissant à interprétation peu chaste la moindre de mes paroles, même la plus innocente qu’il soit, tout en gardant l’élégance d’une dame du monde. Après tout, c’était ce genre de personne que j’aurais dû devenir si j’avais tranquillement grandi au sein de ma famille. Même si je n’avais pas grandi parmi elle, j’avais eu tout le temps de les observer et de côtoyer lors de mes missions ce genre d’individus. Etre espionne appelait à savoir obtenir tout ce qu’on voulait et pour cela à s’adapter. J’étais donc parfaitement capable d’être bourrine, mais j’avais tout de même un faible pour les tours et détours du milieu dans lequel j’étais née. Ceux qui n’y était pas habitué ou suffisamment attentif perdait vite le fils et pour les autres, il fallait simplement être patient. Un véritable jeu du chat et la souris version adulte.

- J’hésite à ne pas dormir vu le temps qu’il me reste avant de devoir partir…

Il était temps de voir s’il était joueur comme je le supposais, de déterminer à quel point ou de réfuter cette supposition. Let the games begin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Sep - 20:06

I HATE A MAN LIKE YOU
Skylar et Blake

- J’ai l’impression que tu apprécies les jeux dangereux.

Les jeux dangereux ? À croire qu'elle avait un passé de tueuse en série. Ceci dit, elle n'avait pas tout à fait peur. Plus la personne était mystérieuse et plus il s'amusait. Moins il savait où il allait, et plus il était intrigué.

« Peut-être bien oui, même si je ne me sens pas menacé. » répondit-il avec un discret clin d’œil.

Certes, il ne connaissait rien d'elle mais c'était la même chose de son côté. Il ne se livrait pas, et même Näyak ignorait ce qu'il avait fait durant les années où il l'avait laissé. Pas qu'il ne cache particulièrement ses années de jeunesse et de débauches, simplement il n'en parlait pas. Cependant il n'était pas naïf, il savait que Skylar pouvait en quelques heures à peine, trouver toutes les infos imaginables sur son ancienne vie. Lui aurait plus de mal, mais il était bien décidé à dénicher quelques éléments. En attendant, il ne pouvait s'empêcher de penser que la phrase innocente qu'il avait prononcé avait bel et bien lancé le début des jeux. Et il n'était pas mécontent de ça, il allait pouvoir s'amuser. Quant à Skylar, l'illumination de son visage parlait pour elle.

- Quelle heure est-il ?

Un sourire en coin naquit sur les lèvres du prof. Tout était bon pour flirter c'est ça ? Il décida de se prendre au jeu, de la suivre pour le moment.

« Il est 5:08 » répondit-il donc, le plus simplement du monde.

Pas l'heure de se coucher en tout cas, certains se levaient à cette heure là. Il n'eut d'ailleurs pas le temps de faire la réflexion qu'elle enchaînait déjà. La fatigue qui pesait quelques instants plus tôt sur leurs épaules semblait s'être envolée : l’excitation liée à ce nouveau jeu ne devait certainement pas y être pour rien.

- J’hésite à ne pas dormir vu le temps qu’il me reste avant de devoir partir…

Elle le testait carrément, essayait de voir jusqu'où il la suivrait. Blake réprima un nouveau sourire et se cala dans le canapé, un nouveau verre d'alcool dans les mains. Son regard se posa pendant quelques secondes sur Skylar. En réalité, il n'hésitait pas, il savait très bien ce qu'il allait lui répondre, et elle devait s'en douter aussi. Il n'avait, pour le moment, pas envie de partir et encore moins de dormir. Il voulait profiter de ce cours moment de répit

« On aura toujours le temps de dormir plus tard. »

Et les jeux sont véritablement lancés n'est-ce pas ? Il venait de donner son accord, et s'il ne savait pas encore où elle voulait l'emmener, il était curieux de voir ça. En tout cas, les événements de la soirée ne les empêchaient pas de la finir en beauté.
Un nouveau sourire apparu sur les lèvres du jeune prof.
Code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Mai - 15:14



 Soirée entre collègues
۰Blake & Skylar۰




- Peut-être bien oui, même si je ne me sens pas menacé, me répondit-il avec un discret clin d’œil.

- Evidemment. Sinon comment le chat attraperait la souri, le taquinais-je.


Je faisais toujours tout pour maintenir le mystère sur ma vie et parfois même sur mon existence entière. Pour la majorité du monde, j’étais morte depuis bien longtemps pour la première fois et ma dernière identité connue s’était achevée peu de temps avant mon entrée dans cet établissement.
Cette école était remplit d’âmes brisées. Il y avait quelques exceptions, mais elles étaient rares. Puisse qu’ils cherchaient généralement à garder leur passé secret pour tenter de se reconstruire, ils ne leurs venaient pas à l’esprit de découvrir celui des autres. Ils avaient trop de démons à mater pour cela. Qui plus est, les étudiants avaient des masses de devoirs et entrainements qui les maintenaient occuper ainsi que leurs enseignants normalement…
J’avais eu le malheur d’éveiller l’intérêt du mauvais prof. C’était ma faute et pour le coup, j’avais été pire qu’une novice, mais le mal était fait. Le point positif était qu’il semblait disposé à jouer à la loyale. Il ne me restait donc plus qu’à trouver de quoi l’occuper pour gagner du temps et qui sait trouver une histoire crédible pour qu’il arrête de chercher à en savoir plus. Quoi qu’il en soit pour le moment, il était temps de se changer les idées.

- Quelle heure est-il ?

- Il est 5:08, me répondit-il donc, le plus simplement du monde.


La partie était lancée pour les deux protagonistes. Il ne restait plus qu’à voir jusqu’où elle les mènerait. Puisqu’il avait décidé d’accepter de jouer, j’étais parfaitement détendu. Pour les prochains instants à venir, je n’avais rien à craindre de lui.

- J’hésite à ne pas dormir vu le temps qu’il me reste avant de devoir partir…

- On aura toujours le temps de dormir plus tard.


Vilain garçon. Ce bel étalon devait parfaitement savoir comment s’y prendre pour obtenir les faveurs de ces dames. En bon chat intéressé, je ne perdais pas une miette du spectacle qu’il offrait. Oui, il fallait que j’arrête d’avoir peur. A cet instant cette réaction me semblait stupide. Il fallait à présent que cela continue même une fois l’alcool, la fatigue et l’excitation partie.
Mon verre était vide et je n’avais pas envie de prendre la peine de me resservir. Comme il voulait jouer, je n’allais pas me gêner pour continuer. Passant ma jambe par-dessus les siennes, je me retrouvais en un mouvement assise sur ces genoux face à lui. Plongeant mon regard dans le sien (à la schwepps XD), j’en profitais pour lui piquer son verre dans le court laps de temps durant lequel son attention était détournée pour en piquer une gorgée voir plus s’il décidait de se contenter de s’en servir un autre. Me rapprochant doucement de son oreille, je lui chuchotais quelques mots avant de m’éclipser.

- Je crois que je vais aller prendre une douche.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[PV Blake] Soirée entre collègues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2

Sujets similaires

-
» Déjeuner entre collègues [PV : Sabrina Garrett]
» « Soirée entre coloc's » ♣ Jaelyn, Mattei & Candice
» Une petite soirée entre amis histoire de décompresser enfin ! { Siloé & Liam
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Soirée entre célibataire [ PV maxime ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Näyak Therapy  ::  :: • Central Cordova Street :: Discothèque-