Accueil  Rechercher  Membres  S'enregistrer  Connexion    

Partagez|
<<<<<<<<<

[PV Blake] Petit jeu de chat et la souris se termine?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Mai - 11:59




Cat's game Blake & Sky


C’est vraiment honteux pour un prof d’en arriver là, mais qu’est-ce que vous voulez maintenant c’est fait. En même temps, j’ai jamais passé de diplôme pour être enseignent. Ici on cherche des instructeurs capables de préparer les futurs soldats de Näyak à la guerre à laquelle nous devons faire face aujourd’hui. Ce que je regrette, ce n’est pas d’avoir pris une cuite, ce genre de chose fait du bien de temps en temps. Non, c’est plutôt de savoir qu’il y a des témoins de cette ‘’école’’. Heureusement pour moi, la réputation que je me suis faite jusque-là tient le coup grâce au peu de monde au courant. Un peu difficile à imaginer en même temps que j’ai pu faire tout ça. Me connaissant et vu l’état dans lequel je m’étais réveillé ce jour-là, je n’en suis pas du tout étonné. Reste à savoir si j’ai fait ça quand j’étais avec les élèves ou avec les profs…

La grosse question à laquelle j’ai bien l’intention de répondre. Comme j’ai un gros trou noir avec deux trois flash, je ne peux pas y répondre seule et faut pas espérer que je demande à ceux que je sais avoir été avec moi une partie de la soirée. S’ils ne sont pas au courant, je préfère que ça reste ainsi. Par contre, j’ai une vidéo normalement, mais le drone qui là à disparu depuis cette soirée… Il me reste donc plus qu’à le retrouver et c’est exactement ceux à quoi je m’attache depuis des semaines. Entre temps, j’ai eu le temps de relier tous ceux que j’avais à un serveur central pour tout récupérer en direct. Ça m’évitera ce genre de problème à l’avenir. Par contre ça veut dire plus de données réunit dans un seul système et donc plus simple à pirater… raison pour laquelle je ne l’avais pas fait jusqu’à maintenant. J’ai trouvé un bon compromis. Tout ce qui touche à la vie privée si je peux dire, je ferais comme cela en faisant en sorte de garder bien cacher ce serveur. Pour ce qui est des missions, je dois voir cela avec je ne sais pas qui en relation avec le patron. Au besoin, il pourra se renseigner pour moi je pense. Pour le moment, je laisse tout sur mes drones pour garder éparpiller les informations. Personne ne sait combien j’en ai et donc tout ce que je pourrais savoir ou non ce qui n’est pas plus mal je trouve.

Le seul point positif là-dedans, c’est que j’ai eu la présence d’esprit de ne pas rentrer chez moi cette nuit ou plutôt matin-là. Je me souviens plus ou moins par flash mettre réveillé dans une chambre que je ne connaissais pas. Du bourdonnement de l’un de mes joujoux qui décolle pour me suivre quand j’ai filé en douce et d’avoir fini dans le gymnase derrière les tatamis. Pour ce qui est du réveil, j’en parle même pas. La pauvre gamine a dû avoir la trouille de sa vie, mais c’était ça ou je lui arrachais la langue. Je plaisante. Quoi que… Bref, Tout ça pour expliquer pourquoi je suis encore bougonne et que j’ai filé un exercice à la con à mes élèves. Celui-ci étant de farfouiller dans les données de personnes semblant cacher quelque chose. Je me suis comme dab retrouver avec ceux qui ne savaient pas qui prendre pour cible et ceux qui le savait déjà. J’ai donc pus en profiter pour en mettre certains sur le coup sans qu’il le sache. Maintenant, je n’ai plus qu’à attendre de voir ce que cela va donner. J’ai déjà eu des problèmes avec un ou deux d’entre eux qui se sont fait attraper, mais bon. Je l’avais prévu. Je ne suis pas allé jusqu’à leurs mettre zéro d’emblée, mais ils ne risquent pas d’avoir beaucoup plus de dix et n’auront pas les points bonus. Ouai, je sais, c’est vache, mais ils sont en deuxième années donc faudrait qu’ils commencent à retenir mes cours.

C’est donc dans ce contexte que pour la énième fois du mois j’affichais mon masque de maman joyeuse qui n’a rien à ce reproché en mettant de côté tous mes problèmes avant de quitter ma chambre. Ni une ni deux, ma princesse me sauta dans les bras à la seconde où je fus sur le palier de la cuisine. Me voilà bonne pour une nouvelle lessive. Entre ma puce couverte de chocolat et mon pyjama (j’en ai des tonnes à force qu’elle me fasse le coup tous les matins), j’ai de quoi faire. Heureusement, j’ai une aide précieuse qui va surement s’en occuper d’ici la fin de la semaine. Après le petit déj et une bonne douche pour nous deux, il nous aura fallu une vingtaine de minutes pour être opérationnelle. Son ‘’tonton’’ Tom, Tobias Maclagan, la récupéra avant que je ne parte pour l’internat. Si vous vous demander si ma fille va à l’école ou non, la réponse est effectivement non. Tom s’en charge quand ce n’est pas moi. J’ai la chance d’avoir un vrai petit géni pour fille. Je n’ai jamais vu ça. Elle me file même des coups de mains comme s’il s’agissait de jeux lorsque je planche sur un programme ou autre. La première fois ça m’a fait tout drôle, mais bon c’est mon petit trésor.

Arrivée au dit internat, j’inspirais un bon coup en me demandant ce qu’il allait dit pouvoir m’attendre derrière ces portes aujourd’hui. On avait droit à tout et certaines fois j’en venais à me demander si je n’étais pas en train de rêver, mais non. Pour une fois, la journée s’écoula le plus normalement possible au point que je la voyais bien ce finir de la même manière. Fermant la porte d’une salle de classe après avoir donné un cours de maths à des premières années dont le prof était indisponible cette semaine, je surpris une conversation dans le couloir où je me trouvais. Trop loin pour entendre ce qui se disait et étant dos à l’un des protagonistes, je ne pus uniquement voir qu’il s’agissait de lui. Comment Hicks pouvait avoir un type lui ressemblant à ce point ? Et pourquoi comme par hasard, il se trouvait dans le même internat que moi ? Le ‘’destin’’ comme certain l’appel, ce joue de moi d’une manière qui ne me plaît pas. La première fois où je l’ai vu, j’en suis même arrivée à remettre en question sa mort. Sauf que je l’avais vu, j’en avais bel et bien été témoins et rien ne pouvait faire penser qu’il aurait pu y échapper. Le pire étant qu’il ne lui ressemblait pas uniquement physiquement, mais également mentalement. A croire qu’on voulait par tous les moyens me rappeler celui que j’avais perdu.

Même si je suis curieuse comme pas possible par nature et que je possède toujours sur moi tous les gadgets possible et inimaginable pour l’assouvir, je ne mis pas beaucoup de temps à réagir comme à chaque fois que je le croise. C’était au point que contrairement à la majorité des profs si ce n’est pas tout ceux présent à l’internat depuis mon arrivée, je ne lui avais jamais adressé la parole. Tournant le verrou de la classe après l’avoir observé quelques secondes, je tournais les talons avec mon masque de prof disponible tout en étant mystérieuse que tout le monde me connaissait ici pour faire un détour qui me conduira dans mon bureau. Sachant toutes les activités que j’ai dans cet établissement, je me surprenais moi-même à être parvenu à l’éviter tout ce temps.

- Professeur Hicks!


Je crois que je vais faire un meurtre... Gueule plus fort temps qu't'y es! J'étais sur le point de tourner pour disparaître de son champ de vision quand un de mes élèves m'accosta. Le fait que la question soit stupide puisque j'avais déjà tout expliqué de A à Z la veille m'agaça d'autant plus. S'il y a bien un niveau avec lequel j'ai du mal c'est les premières années. Les cours théoriques sont d'un barbant monstre et je dois régulièrement répéter. Serrant les points pour rester un maximum aimable, j'expédiais les informations demander en lui disant de voir avec son binôme ou l'un des autres groupes de travail s'il avait d'autre question. Après tout dans mon cours, le but et de trouver un moyen pour obtenir des informations. sur une dernière remarque lui rappelant ce fait, je me débarrassais de l’opportun. Avec un peu de chance, Black ne m'aurait pas vu ou n'en aurait rien à faire de me rencontrer.


Age does not matter Only the volonter account


© Halloween



_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Mai - 20:44

Skylar ∞ Blake
Petit jeu du chat et de la souris se termine ?
Paris avait été bombardé peu de jours auparavant. Blake n'avait rien de français, il n'était que très peu de fois allé dans ce pays et pourtant, cette nouvelle ne le laissait pas indifférent. Il y avait beaucoup réfléchi et s'estimait heureux d'être dans ce pensionnat. Sans ça, il serait peut-être déjà mort à l'heure qu'il était. Enfin, le jeune professeur laissa ces pensées de côté, malgré tout, il avait des cours à préparer, et il allait bientôt être l'heure d'aller en classe pour aider les élèves à contrôler leurs pouvoirs. Blake n'avait jamais été préparé à être prof, en fait il n'avait jamais voulu ou même jamais pensé à enseigner. Mais en arrivant, à la dernière rentrée, il avait beaucoup discuté avec son frère. Näyak et lui avaient fini par venir à la conclusion qu'il était sans doute apte à faire passer son savoir aux autres. Aussi prenait-il quand même assez au sérieux ce travail qui était essentiel. Ça n'était pas toujours facile, et gérer une personne en panique qui peut mettre d'une pensée le feu à quoi que ce soit, ou se transformer en énorme félin incontrôlable demandait beaucoup de calme. Heureusement pour Blake, quand les choses dérapaient un peu, il pouvait utiliser son propre don qui devenait bien pratique dans ce genre de situations. Il lui suffisait d'ordonner mentalement à la personne d'arrêter et... elle se stoppait. Chaque heure de cours réservait son lot de surprises, et ça satisfaisait entièrement Blake. Bien sûr, c'était loin du métier initial pour lequel il avait commencé des études mais il s'en fichait désormais.

Mr Lectër regarda l'heure et décida qu'il était plus que temps pour lui de rejoindre sa salle de classe. Il devait donner un cours aux jeunes de deuxième année. L'homme brun arriva pile à l'heure et trouva une classe relativement silencieuse. À la différence d'un enseignement normal, l'apprentissage de la maîtrise des pouvoirs semblait essentiel pour certains élèves, ce qui faisait qu'en général, ils étaient parfaitement à l'écoute. L'heure se déroula calmement, enfin, calmement si on oublie qu'une de ses élèves avait failli ne pas réussir à contenir la foudre qu'elle pouvait créer. Enfin, ça mettait du piment de leur vies même si ça n'était pas sans danger. Mais Blake était très attentif et il veillait à tout. À la moindre petite erreur dangereuse, il intervenait. Lorsque l'heure se termina, il sortir de la salle et alors qu'il s'apprêtait à la fermer et à s'en aller, un jeune homme qui avait suivi son cours l'interpella pour lui poser une question. Ça ne le dérangeait pas d'y répondre, et c'était important que l'élève n'ait plus d'interrogation sur comment ne pas se transformer à chaque fois qu'une émotion un peu forte l'envahi. C'était beaucoup de travail pour les métamorphes comme pour les autres, et c'était épuisant bien que nécessaire. Dans son champ de vision, en face de lui, il aperçu Skylar et pendant une fraction de seconde, il capta son regard, voyant alors bien que c'était lui qu'elle regardait. Décidant cependant de ne pas y faire attention et de l'interroger plus tard là-dessus, il répondit sérieusement à son élève.

Une fois cela fait, il remarqua que l'enseignante était toujours là. Blake n'avait jamais vraiment eut l'occasion de discuter avec elle, et il avait la sensation qu'elle le fuyait un peu. À chaque fois en le voyant, elle restait interdite et puis elle tournait les talons, sans aucune raison. Alors qu'encore une fois, elle s'apprêtait à lui échapper, il la rattrapa rapidement, il se mit alors à côté d'elle et pendant une courte poignée de secondes, il ne parla pas. Et puis, sans trop réfléchir à ce qu'il pouvait réellement lui dire au fond, il lâcha la première chose qui lui passait par la tête.

 « Je suis si impressionnant que ça ? »

Il faisait allusion à toutes les fois où elle était partie quand il entrait en salle des profs, ou quand elle faisait mine de ne pas le voir dans les couloirs. La voix de Blake était ironique mais tout à fait calme. Elle n'avait cessé de fuir en le voyant mais cette fois, elle ne pouvait plus partir : la souris était belle et bien piégée.
code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Mai - 15:52




Cat's game Blake & Sky


Voyant qu’il m’avait vu, je détournais le regard et fit demi-tour pour prendre la poudre d’escampette. C’est en tout cas ce que j’avais prévu de faire quand un élève m’interpella. Une envie de meurtre me prit, mais je fis en sorte de ne rien laisser paraitre même si mon agacement était visible pour ceux qui me connaissait. Je venais de réussir à me débarrasser de cet élève et m’apprêtais à filer quand, je vous le donne en mille… Blake me rattrapa avant que je n’y parvienne. Réussir à lui échapper aussi longtemps était déjà un miracle, mais j’aurais bien aimé que cela dure un peu plus longtemps… Pourquoi ne pouvait-il pas juste m’ignorer ? ça aurait été tellement plus simple pour moi. En même temps, depuis quand la vie l’était ? Jamais, sinon cela se saurait.

Pendant quelques secondes, il resta bêtement à côté de moi sans rien dire. On devait très probablement lire sur mon visage un ‘’Quoi ? Qu’est-ce-que tu veux ?’’  ce qui était exactement la question que je me posais. Il faut être stupide pour rattraper quelqu’un, ce planter et là pour ne rien dire. J’étais sur le point de tourner les talons pour la énième fois quand il se décida à parler. Flûte… Quelques secondes de plus et j’aurais pu filer.

- Je suis si impressionnant que ça ?


Je laissais un bref rire m’échapper en entendant ça réplique. Impressionnant ? J’avais l’air si facilement effrayable que cela ? Je n’avais juste pas envie de le côtoyer. Point à la ligne. Contrairement à lui qui semblait calme et détendu, voir s’amuser de la situation, je ne pus retenir mon éternel cynisme et ma froideur, ce calme glaciale qui n’annonçait rien de bon lors de même missions. Je n’avais rien prévu de lui faire, mais j’allais gentiment essayer de couper court à tout cela.

- Impressionnant n’est pas le mot. T’as tête me revient pas c’est tout. Maintenant j’ai du boulot.


Boulot consistant à retrouver cette fichu caméra et surtout à me barrer loin d’ici avant qu’il ne réplique autre chose. La seule chose dont je me méfiais chez lui était son don, mais comme il ne l’utilisait pas à tout bout de champ, je n’avais pas à craindre qu’il le fasse pour simplement savoir ce qu’il en était. Ce n’était pas si difficile à deviner que je n’avais pas envie de croiser tous les jours un type me rappelant mon mari défunt. Pour quelqu’un qui ne sait pas que c’est le cas, cela ne devait pas être si évident que cela, mais ne comptait pas sur moi pour lui expliquer. Je crois bien qu’à par ceux qui ont eu accès à cet enregistrement de mon entretient d’entrée dans cet internat et les personnes concernées, personne ne sait que j’ai pu être marié ou ne serait-ce que j’ai un enfant. Temps que personne ne savait cela, personne n’envisagerait que j’ai une fille et donc personne ne pourrait la viser pour une raison ou une autre. Ce n’est pas tout cela, mais je suis loin de mettre fait des tas d’amis durant toutes ces années.

Par bête orgueil, j’attendis de savoir en le regardant de façon légèrement hautaine, de savoir s’il avait capté le message ou non. J’aurais surement mieux fait de partir sans demander mon reste, mais même là rien ne m’assurait que ce serait le cas. Il pouvait très bien me rattraper de nouveau ou me retenir pour que je m’explique, même si en partant j’aurais d’avantage eux de chance pour que ce soit le cas.


Age does not matter Only the volonter account


© Halloween



_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Mai - 20:25

Skylar ∞ Blake
Petit jeu du chat et de la souris se termine ?
Apparemment, elle n'était pas une grande fan de l'humour de Blake. Ou de Blake tout court. Mais têtu comme il l'était, il ne pouvait pas s'empêcher de trouver ça illogique. Mr Lectër n'avait jamais rien fait de mal à Skylar, pire, il ne lui avait jamais parlé. Alors il devait forcément avoir une raison logique à la réaction qu'elle avait chaque fois qu'elle voyait le jeune professeur. Enfin bref, il n'avait pas encore commencé à parler que déjà, il voyait parfaitement que Skylar avait plus envie de lui arracher les yeux que de lui parler. Et alors ? Il avait envie de comprendre. C'était presque maladif chez lui, cette envie de tout comprendre. C'était ce qui l'avait poussé, plus jeune, à découvrir son pouvoir, et en explorer les limites. C'était grâce à cette soif de compréhension qu'il avait dominé ce don et qu'il était lui-même. Alors si la prof d'espionnage croyait qu'il allait abandonner, elle se trompait totalement. Enfin, toujours est-il qu'elle ne retint pas le rire jaune qu'elle eut à cause de sa phrase parfaitement ironique. Mais ce second degrés avait du lui échapper, dommage.

- Impressionnant n’est pas le mot. T’as tête me revient pas c’est tout. Maintenant j’ai du boulot.

Il n'essaya même pas de cacher le sourire amusé qui était monté jusqu'à ses lèvres. Vraiment, du boulot ? Alors pourquoi restait-elle là ? Si elle était partie sans plus un mot, il ne l'aurait pas rattrapée. Il était peut-être borné, mais pas totalement stupide. Il l'aurait laissée partir, oui, et lui aurait reparlé plus tard, en salle des profs.

 « Et tu vas me faire croire que c'est aussi simple ? On ne s'est jamais parlé, comment tu pourrais savoir que tu ne me supportes pas ? » Il se tut quelques secondes avant de terminer.  « Mais bien sûr, si tu as tant de boulot, tu devrais y aller au lieu de rester plantée là. Ceci dit, tu n'as pas pu t'enfuir aujourd'hui et il y aura bien un autre jour ou tu ne le pourras pas non plus. Je suis extrêmement borné donc je saurai bien ce qui te dérange quand tu me vois, un jour. »

Il observa Skylar un moment après avoir fini de parler. Il ne connaissait pas la femme qui se tenait en face de lui, pourtant cet air glacial ne l'arrêtait pas. Blake n'était pas d'un naturel hostile, il ne repoussait pas les autres quoi qu'il n'allait, en général, pas vers eux non plus. Mais il voulait en savoir un minimum sur une personne avant de la juger et de décider si oui ou non il l'aimait bien. Alors que l'enseignante semblait, elle, décidée à ne pas l’apprécier, sans aucune raison apparente. Maintenant, il lui laissait le choix : Soit elle lui répondait, soit elle fuyait une fois de plus.
code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mai - 14:51




Cat's game Blake & Sky


Je n’avais pas la moindre idée de ce qui le poussait à venir me voir alors qu’il était claire que je ne voulais pas le voir. Tout ce que je savais c’était que j’allais bien devoir me décider à lui adresser la parole. Il s’amusait en m’envoyant une blague ? La seule blague qui me venait en tête le concernant n’était pas du même goût. Résultat, je laissais échapper un rire jaune pour montrer que j’avais compris la blague sans toutefois y trouver quoi que ce soit d’amusant avant d’y répondre. Je savais très bien que je ne pourrais jamais échapper à la possibilité de le croiser dans cet établissement. Les locaux avait beau être grand, il ne fallait pas non plus exagérer. J’avais tout de même bien l’intention de limiter nos contacte au stricte minimum.

Voyant un sourire amusé s’afficher sur son visage je faillis laissé échapper mes envi de mordre. Je ne l’aurais pas réellement mordu évidemment, mais j’avais d’autre moyen de produire un équivalent. Qu’est-ce qu’il y avait de si amusant à mon comportement ? Plus je le voyais et plus il m’énervait. Le truc était que bizarrement, j’avais besoin d’avoir le dernier mot. Ce qui ne semblait pas gagné vu la tournure… Au moins une chose était sur pour moi maintenant. Il avait beau lui ressembler beaucoup, certaines choses différaient.

- Et tu vas me faire croire que c'est aussi simple ? On ne s'est jamais parlé, comment tu pourrais savoir que tu ne me supportes pas ?


Sérieusement ? Il avait jamais rencontré qui que ce soit qu’il ne pouvait pas voir en peinture sans aucune raison ? Moi si. Ce n’était pas vraiment le cas cette fois, mais il n’avait pas besoin d’en savoir plus. En tout cas c’était amusant de le voir prendre la mouche pour un truc aussi bête. Quoi ? Il n’avait pas l’habitude qu’on le repousse ? Ba il allait devoir s’y faire. Ça ne lui fera pas de mal. Il devrait même me remercier. Après avoir exagérément laissé paraitre de la surprise face à sa réaction, un sourire narquois me monta aux lèvres. Il ne resta cependant pas bien longtemps avec la suite qui ne mit pas bien longtemps à arriver.

- Mais bien sûr, si tu as tant de boulot, tu devrais y aller au lieu de rester plantée là. Ceci dit, tu n'as pas pu t'enfuir aujourd'hui et il y aura bien un autre jour où tu ne le pourras pas non plus. Je suis extrêmement borné donc je saurai bien ce qui te dérange quand tu me vois, un jour.


Comme je l’avais dit, tout amusement avait donc quitté mon visage qui était redevenu glacial dans son froid absence d’expression. Combien de fois on avait essayé de lui arracher ne serait-ce qu’un cri à défaut d’une réponse quand je m’étais faite attraper volontairement ou non par l’ennemi ?  Très probablement autant de fois que je m’étais retrouvé dans cette situation. Il se disait borné ? Je l’étais également. Je n’avais pas l’intention de répondre à ces questions. La vérité était la seule chose que je n’avais jamais pu maitriser me concernant depuis que j’avais appris celle qui me concernait il y a tant d’année. Näyak y avait eu droit car il faisait partie des rares individus à pouvoir protéger la seule chose qui m’importait. Aucune personne qui n’avait pas de raison particulière en dehors de la curiosité n’y aurait accès. Surtout pas un type qui semblait surgit de mon passé.

Il y avait tout de même une chose qui m’avait fait tiquer dans ces propos. La fuite… Je n’étais pas du genre à fuir et pourtant c’était bel et bien ce que je faisais face à lui. Comme il l’avait dit, je n’allais pas pouvoir continuer comme cela bien longtemps. C’était ridicule et ne servait à rien à par le rendre peut-être plus collant. Il était temps de changer de stratégie.

- C’est vrai que ce petit jeu n’a plus d’intérêt vu que tu sembles décidé à me coincer à nouveau, lâchais-je sur le ton de l’indifférence. Par contre, ma réponse reste inchangé. Je ne peux pas te voir en peinture. Que cela soit avant ou maintenant qu’on a pu échanger quelques politesses.


L’une des choses que je craignais le plus était de le laisser m’approcher. Garder mes distances avec les autres qui n’avait aucun lien avec mon passé était simple, mais lui… Même si techniquement il n’avait rien avoir, pour moi c’était tout autre. Trop de souvenir. Le plus simple pour moi serait de réellement ne pas pouvoir le voir en peinture. Sauf que s’il ressemblait autant que cela, je n’y arriverais jamais. Il fallait donc que lui ne m’apprécie pas pour que je n’ai pas d’occasion de craquer. S’il y avait quelqu’un devant qui cela pouvait arriver… bref, il fallait que je lui fasse garder ces distance d’une manière ou d’une autre.

- Cela te va ou tu supportes aussi mal que tu en donnes l’air le rejet ? Peut-être en rapport avec l’enfance… commençais-je à réfléchir à voix haute. Ça mériterait presque que je fasse quelque recherche là-dessus…


C’était un coup bas, je le savais et surtout si s’était effectivement le cas, mais il s’en prenait à un animal blessé et tout le monde sait qu’ils sont les plus dangereux. J’étais douée pour cacher mes blessures n’empêche que j’en avait et certaines très profondes. Or pour lui le problème était que  sa simple présence était une succession de coup bas et réouvertures de blessures en cours de cicatrisations. Que cela soit involontaire ne changeait pas grand-chose.


Age does not matter Only the volonter account


© Halloween



_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Mai - 15:42

Skylar ∞ Blake
Petit jeu du chat et de la souris se termine ?
D'accord, cette situation l'amusait, et il n'allait pas le cacher. Skylar semblait réellement décidée à faire un meurtre. Et bien sûr, Il pouvait comprendre qu'une tête ne revenait pas à quelqu'un, mais pas à ce point. Elle n'était pas la première personne à lui dire que sa tête ne lui revenait pas. Dans le passé, plusieurs personnes lui avaient dit. Finalement avec certaines il était devenu ami, d'autres avaient continué à l'éviter avec application. Oui, il avait déjà vu ce genre de chose, mais pas à ce point là. Ça n'était pas seulement de la colère qu'il lisait dans son regard, c'était autre chose, de plus profond et de plus puissant qu'il ne comprenait pas. Et Blake ne prenait pas la mouche, non, il ne s'en vexait pas : il essayait juste de connaître la cause de ce sentiment qu'il lisait chez Skylar. Bien entendu, ça n'était pas gagné. Il observa son visage montrer, avec beaucoup d'exagération (se croyait-elle au théâtre ?), sa surprise. Pendant un moment elle sourit, et lorsque le jeune professeur eut terminé de parler, ce vague amusement avait laissé place au froid glacial qu'elle lui réservait. Mais il n'était nullement impressionner, il voulait le dernier mot de cette histoire et il allait l'avoir.

- C’est vrai que ce petit jeu n’a plus d’intérêt vu que tu sembles décidé à me coincer à nouveau. Par contre, ma réponse reste inchangé. Je ne peux pas te voir en peinture. Que cela soit avant ou maintenant qu’on a pu échanger quelques politesses.

Il se retint de justesse alors qu'il s'apprêtait à lever les yeux au ciel. C'était trop facile de s'en tirer comme ça, il devait y avoir autre chose, il le sentait, c'était une intuition. Il voulait répliquer lorsqu'elle ajouta quelque chose.

- Cela te va ou tu supportes aussi mal que tu en donnes l’air le rejet ? Peut-être en rapport avec l’enfance… . Ça mériterait presque que je fasse quelque recherche là-dessus…

Il fronça les sourcil pour marquer clairement ce qu'il pensait de sa remarque : sans intérêt. Et pitié, lui souffrant du rejet ? D'accord, ses parents s'étaient toujours plus occupés de Näyak, même après son départ mais de là à... bon peut-être un peu, mais elle pouvait toujours chercher, elle ne trouverait rien de compromettant dans son passé.

 « Cherches si c'est ce qui t'amuses, mais à part le parfum de glace préféré de Näyak, je ne vois pas ce que tu peux trouver d'intéressant. » Lâcha-t-il non sans dissimuler son sourire moqueur.  « Et moi, qu'est ce que je trouverai si je t'obligeais à parler ? »

Eh oui, elle pouvait faire sa maligne, mais il n'avait qu'à utiliser son don pour connaître la vérité : dommage pour elle.
code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Mai - 12:45




Cat's game Blake & Sky


.

- Cela te va ou tu supportes aussi mal que tu en donnes l’air le rejet ? Peut-être en rapport avec l’enfance… . Ça mériterait presque que je fasse quelque recherche là-dessus…


Le voir froncé des sourcils au lieu de le voir sourire comme pour une bonne blague me plaisait bien plus. Je n’allais pas jusqu’à affiché un sourire ne serait-ce minime, mais on pouvait voir la différence entre avant et maintenant.


- Cherches si c'est ce qui t'amuses, mais à part le parfum de glace préféré de Näyak, je ne vois pas ce que tu peux trouver d'intéressant.


- Pistache ? enchainais-je pour lui montrer que je n’avais rien à faire de ce qu’il me disait. Tu sais même ce genre de petit détails peu un jour s’avérer utile.


Il m’énerve... Je n’avais qu’une envie, lui arracher son petit sourire moqueur à la ***. Avant qu’il ne me le rappel, j’avais presque oublié son lien de parenté avec le directeur. En fait, cela m’était même totalement sorti du crâne. Comment ce type pouvait être son frère ? Qu’il le soit ou non ne changeait rien pour moi. Même si cela aurait pu être plus simple de faire ami-ami avec un quelqu’un d’aussi proche de mon patron, ce n’était tout simplement pas possible pour moi. Pas avec lui. L’assurance qu’il dégageait en plus en rajoutais une couche ce qui me m’était les nerfs à vif. Je n’étais pas facilement sortable de mes gons, mais je devinais sans mal que lui en serait capable.


- Et moi, qu'est-ce que je trouverai si je t'obligeais à parler ?



Un froid glacial m’enserra le cœur à l’instant où il prononça ces mots. Durant une fraction de seconde, il dut probablement voir la colère sur mon visage avant que je ne la refoule derrière mon masque  d’indifférence. C’était trop tard, je le savais, mais je n’allais pas pour autant lui donner le plaisir de me voir exploser.


- Tu ne le feras pas, affirmais-je sûre de moi.



Il ne pouvait pas. J’étais stupide de mettre laissé prendre. Je ne le connaissais pas, mais je ne le voyais pas du tout abuser de son don. Le problème était que son assurance donnait un sacré coup à la mienne. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’il pouvait effectivement m’obliger à ce qu’il voulait si l’envi lui en prenait. Voilà pourquoi j’avais sauté à pied joint dans la provocation. Le gros problème dans tout cela, c’était que des données comme celles le concernant sa pouvait se cacher, mais pas ce que j’avais dans le crâne. La menace ne me plaisait pas du tout, mais alors à un point. Je ne m’étais jamais senti aussi vulnérable qu’à ce moment de toute ma vie. Or, ce n’est pas du tout un truc que j’apprécie.


- Si tu t’amusais à ça, il y aurait pas mal de chose pas très agréable te concernant. La première étant que ton don me dégoute et que le fait que tu oses me menacer avec… Merde. Fou moi la paix.



Ah ça y est, je commençais à craquer. Je ne criais pas, loin de là, mais n’importe qui nous croisant saurait que ce n’était pas une simple conversation entre prof, n’y même un petit désaccord. S’il poussait encore, j’allais finir par faire un meurtre ou me barrer d’ici pour de bon. Afin d’évité des retombé possible de la part de Näyak. S’il n’y avait eu que moi, je n’aurais pas hésité, mais je n’étais plus toute seule. Ma princesse ne risquerait probablement rien de leur part, mais je ne voulais pas qu’elle ait à subir ma fuite. Les poils hérissé par l’énervement et les mâchoires serrées, je déclarais forfais. Je n’aimais pas cela, mais je ne pouvais plus rester près de lui. Dans un vif mouvement, je repris ma route avant qu’il ne vienne m’embêter. Pas de doute, je ne pouvais pas le voir et a partir de maintenant encore moins. Je pouvais au moins le remercier d’une chose. Maintenant j’avais une très bonne raison de ne pas l’apprécier.      

[Tu me dis si tu veux que je change un truc.]
Age does not matter Only the volonter account


© Halloween


[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Mai - 19:39

Skylar ∞ Blake
Petit jeu du chat et de la souris se termine ?
- Pistache ? Tu sais même ce genre de petit détails peu un jour s’avérer utile.

D'accord, il aurait pu trouver ça vexant si l'air exagérément énervé de Skylar ne l'amusait pas autant. Elle le détestait sans raison ? Eh bien... Oui, il avait parfaitement conscience que l'assurance dont il faisait preuve ne faisait que mettre ses nerfs un peu plus à vif. Mais ça ne le dérangeait pas, il continuait à agir de la même façon, la preuve : son sourire en coin n'avait pas disparu. Oui, c'était facile, pour lui, de l'énerver, apparemment le fait de voir son visage était déjà bien trop insupportable pour l'enseignante. Comprenez bien, il ne se réjouissait pas de sa colère, non il n'était pas aussi puéril, seulement, il s'amusait de la situation. Lui courant après elle alors qu'elle ne souhaitait simplement ne jamais l'avoir vu. Et dans tout ça, il n'était motivé que par son envie de compréhension. C'est pour ça qu'il s'autorisa à lui lancer cette phrase, sans vraiment y penser.

 «  Et moi, qu'est-ce que je trouverai si je t'obligeais à parler ? »

Bingo. Il découvrit un visage déformé par la colère. Et il eut la confirmation de ce qu'il savait déjà : ce qu'elle ressentait pour lui était bien plus profond que l'excuse qu'elle lui avait donné. Si elle ne pouvait simplement pas supporter de le voir, alors cette remarque n'aurait rien du lui faire et pourtant, son visage trahissait ses pensées. Il avait raison donc, cette excuse était bidon, il y avait bien plus que ça et il se laissait du temps pour trouver.

- Tu ne le feras pas.

Bien sûr que non, il ne le ferait pas. Mais au fond, elle ne pouvait que l’espérer : il avait toutes les cartes en main et c'était à lui de décider quoi en faire. En fait, il pouvait même la faire parler sans qu'elle s'en rende compte. Mais non, il ne le ferai pas. Parce qu'au fond, Blake était quelqu'un de bien. Enfin, il avait bien remarqué l'effet de sa question, tout à coup, Skylar avait perdu de sa superbe, comme si la simple hypothèse qu'il puisse connaître son passé la rendait faible.

- Si tu t’amusais à ça, il y aurait pas mal de chose pas très agréable te concernant. La première étant que ton don me dégoute et que le fait que tu oses me menacer avec… Merde. Fou moi la paix.

Il n'avait pas perdu son sourire lorsqu'il lui répondit.

 « Et moi qui croyais que tu pouvais simplement pas me voir en peinture. » lâcha-t-il calmement.

Elle tourna les talons et, ivre de rage, s'éloigna sans même qu'il ne cherche à la rattraper. Ça ne servait à rien et il le savait. Il repensa à ses paroles alors qu'elle disparaissait de son champ de vision. Son don la dégoûtait... C'était stupide de penser ça,
Il ne l'avait pas choisi.
code by Silver Lungs

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[PV Blake] Petit jeu de chat et la souris se termine?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je suis le chat, Jack la souris et toi Jenna ? [Pv: Jenna et Jack]
» Le hibou et le chat de gouttière [Pv Ralph] - TERMINE
» Le Chat et la Souris. Et le Poulet.
» ❝ Quand le chat dort, les souris dansent - Ft. Dorian Mayne
» [Moment fort 17] : Quand le chat dors les souris dansent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Näyak Therapy  ::  :: • Les couloirs-