Accueil  Rechercher  Membres  S'enregistrer  Connexion    

Partagez|
<<<<<<<<<<<<<<<<<

[Libre] Saint Valentin day’s

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar


Age du personnage : 23
Son truc préféré : Vous avez dit SAUMON *µ*
Habitudes du personnage : Se balader dans la nature, flâner, nager et dormir.

Feuille de personnage
Don: Métamorphose
Classe: 1ere Année
Détails: Loutre Géante du Brésil
Voir le profil de l'utilisateur http://i58.servimg.com/u/f58/18/59/53/91/logo110.jpg
Dim 16 Fév - 16:49



Plumes écrivains

Tout le monde en à parlé, nous l'avons fait!

Comme il était hors de question de loupé cette occasion pour nous amuser et marquer le coup de cette journée spéciale, une petite surprise vous attend. Où? Quand? Vous le saurez bien assez tôt. La seule chose que vous avez à faire d'ici là et de vous mettre sur votre trente et un.

A bientôt~~
Règlement - Transformation interdite - Perturbation interdite sous peine d'exclusion - Tenue de soirée et bonne humeur exigées - En couple ou seul.
La tite info attendu

- Heure: 22h

- Lieu: Gymnase



Une semaine que les chuchotis sur Le jour des amoureux prenaient de l’ampleur. Une semaine que j’entendais tout le monde parler de ci de là sans que pour autant rien ne se fasse. Certains prévoyaient simplement une soirée entre amoureux, mais d’autres voyaient les choses un peu plus en grand. J’adorais ce que j’entendais, mais toute bonne idée qu’elles étaient, elles ne restaient que des idées car personne ne se décidaient à prendre les choses en mains… Au beau milieu du lac, je faisais la planche en rêvassant à comment j’organiserais tout cela si je m’y mettais. Il s’agissait de ma première Saint Valentin depuis que j’étais arrivée et j’avais bien l’intention de marquer le coup. Bon, c’était décidé ! Il ne me restait plus que deux jours avant la Saint Valentin. Il allait donc falloir que je m’active et m’entoure convenablement pour mettre sur pied ce projet. A qui j’allais bien pouvoir demander… J’allais essayer de mettre le moins de monde au courant pour avoir le plus d’effet possible. Ouaip, ça sera d’enfer si ça marche. J’allais essayer de limiter à ceux qui m’aideront à tout organiser la connaissance de cette fête.

Nageant jusqu’à la rive, je sortie de l’eau pour me rendre dans la chambre de Morgane. Elle était la première à qui j’en parlais et vu son emballement, j’avais l’impression d’avoir eu l’idée du siècle en prenant les choses en mains. Elle se proposait déjà pour aider à la décoration et prévenir tout le monde le moment venu. Elle n’était peut-être pas celle qui était la plus douée en combat, mais pour tout ce qui touchait à la récupération d’information, vous pouviez conter sur elle. J’étais toujours mise au courant des dernières nouvelles grâce à elle. C’était à se demander comment elle savait certaines de ces choses, mais bon. Je me contentais d’écouter ce qu’elle me racontait sans demander comment elle le savait. Plus qu’à contacter les autres. J’avais dans un premier temps réfléchit longtemps sans savoir à qui en parler, mais finalement  je m’étais décider pour ceux qui m’avaient soufflé cette idée sans le savoir. Il me suffit d’indiquer à Morgane de qui il s’agissait pour qu’elle leur envoie un sms les conviant à 20 heures le soir même. Tout le monde fut emballé. La distribution des rôles fait, il ne restait plus qu’à tout organiser discrètement sans éveiller les soupçons.

J’ai bien crus que ce serait trop court, mais avec l’équipe de choc que j’avais, on termina tout dans les temps que j’avais prévu. On avait fait exprès de ne pas le faire le soir même du 14 février pour laisser les couples profiter de leur soirée. En plus, certains élèves avaient cours le samedi donc organiser une fête un vendredi soir n’était pas terrible. On s’activa jusqu’à la dernière minute. A 20h30, tout était bouclé. Le gymnase avait été entièrement relooké après le départ de la dernière. Heureusement qu’il ne restait plus qu’à installer car on aurait jamais eu le temps de tout faire sinon. Une douche rapide suivit d’une invitation pour tout le monde à ce mettre sur son trente et un et l’on pouvait déjà commencer à entendre des murmures d’excitations dans les couloirs et des suppositions toutes plus folles les une que les autres. Sauf que personne ne se doutait à quelle point ils pouvaient être ou non proche de la vérité. Grâce à un petit détournement de la fonction première des simulateurs, notre très cher enseignantes Skylar nous avait organisé un tas de surprise. Même moi, je ne savais pas à quoi m’attendre. Elle avait juste dit que tout allait être possible cette nuit.

Devant la porte du gymnase avec toute l’équipe, nous étions prêts à lancer la ‘’petite’’ fête. A 21h30, je donnais le feu vert à Morgane pour inviter tout le monde à rejoindre le gymnase. Les portes s’ouvriraient à 22h tapante et la soirée ne s’arrêterait… ba pour ça, j’avais rien prévu. On verra bien combien de temps tout le monde voudra la faire ce prolonger ^^ 21h55, Skylar s’occupait de ces derniers bidouillages, ceux qui s’occupaient de la décoration s’apprêtaient à jouer le rôle d’accueil, les DJ vérifiaient une dernière fois la play liste et se chamaillaient encore sur la musique d’ouverture, les buffets étaient en places, bref il ne restait plus qu’à ouvrir les portes pour lancer la soirée.

Sortant en faisant attention de ne rien laisser paraitre derrière moi ce qui était facilité par les lumières intérieurs éteintes alors que celles de l’extérieurs brillaient plein phares, je fis un grand sourire a tout le monde. Ils avaient tous suivit la consigne. Il n’y avait pas forcément que des costumes et robes de bals, mais ils étaient tous habillés superbement.


- Professeurs et élèves, ainsi que vous autres membres du personnel que l’on n’oublie pas, nous avons le plaisir de vous inviter à entrer pour fêter tous ensemble cette Saint Valentin.


Ouvrant en grand les portes, je fis entrer tout le monde dans ce qui avait été organisé comme un premier sasse. Ils pourraient ici déposer au besoin leurs affaires, mais à part ça, il n’y avait encore rien de bien visible. Quand tout le monde était débarrassé pour faire la fête et les avoir fait mariné quelque minutes pour faire monter la tension, j’invitais tout le monde a me suivre de nouveau en jouant comme il se doit mon rôle d’hôte de méga fête. Je faillis exploser de rire quand je lus l’incrédulité sur certains visages.


- Oui, je sais. On vous avait prévu une méga fête avec de la super musique et tout ce qui va avec, mais on était légèrement serré niveau budget et temps.


Tout en parlant, je faisais comme à mon habitude des gestes pour appuyer mes paroles, mais là je les exagérais légèrement pour donner un côté pitoyable qui cherche à montrer que ce n’est pas si mal finalement. Les deux trois tables visibles avec leurs gobelets ponch et gâteaux apéritif n’avait pas vraiment une super mine pour une fête. On avait droit à une grande salle presque vide avec des chaises et deux trois ballons se battant en duels. Pas très glorieux… La tête basse, un sourire amusé fini par apparaitre sur mon visage avant que je ne la relève d’un coup alors que les premiers élèves commençaient à bouger. Je n’avais pas attendu de voir s’ils se dirigeaient résignés vers la salle de bal ou s’ils faisaient demi-tour.


- Vous y avais vraiment cru ?


La lumière s’éteignit, plongeant tout le monde dans le noir complet. Même un métamorphe ne pouvait rien y voir. La seconde suivante, un grand flash éclaira la pièce avant de laisser place à une lumière tamisé et d’autres plus vivent dansant dans la pièce. Ajouter à cela les effets sonores de nos DJ qui allaient se relayer dans la soirée pour pouvoir en profiter aussi et vous avez un petit aperçu de ce à quoi cela ressemblait. Il ne fallait pas non plus oublier les tables bien garni, la mise en valeur de certain point comme la piste de danse, et de l’estrade où avait été installer les DJ ce qui nous avait permis de les dissimuler jusqu’à maintenant. Bref, il n’y avait plus qu’une chose à faire.


- Bonne fête de Saint Valentin et amusez-vous !


Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : S'amuser
Habitudes du personnage : Tortiller ses cheveux

Feuille de personnage
Don: Sonder l'âme
Classe: 2ème année
Détails: ressent les émotions et les pensées des esprits qu'elle sonde
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Fév - 18:16


Saint Valentine's day

 
Love and bullshits...


Quel temps dégueulasse. Je détournais les yeux de ma fenêtre et m'asseyais sur mon lit en un soupir. Ma colloc' pleurait toutes les larmes de son corps. Elle venait d'être larguée le jour de la st Valentin. Son ex allait voir ailleurs tout le temps et avait testé la moitié des filles du pensionnat en moins d'une année. J'étais pas étonnée qu'il soit pas resté avec elle.

- Mais il était tellement beau, réussit-elle à prononcer dans un sanglot.

- Élisa, arrête de te morfondre. C'était un coureur de jupons de toute façon, dis-je en aiguisant un de mes couteaux.

Ses pleurs s'intensifièrent. J'étais décidément pas douée pour réconforter les gens mais au moins j'essayais. Je n'avais pas de truc de prévu ce soir là. Je n'étais pas une fan de cette fête commerciale. Et puis j'avais jamais d'idée de cadeau. Il n'y avait pas d'occasion pour fêter l'amour. Je n'avais pas été amoureuse depuis longtemps. J'allais donc rester toute la soirée à déprimer avec Élisa. Elle m'avait toujours racontée sa vie de fond en comble et je redoutais qu'elle commence. Je sentis mon portable vibrer dans ma poche et ressentis plus de joie que prévu à ce son agréable. Le sms en question parlait d'une fête au gymnase et qu'il fallait se mettre sur son trente et un. Enfin, je déduisais que c'était pour une fête. Si c'était pour cœurs brisés, j'avais ce qu'il fallait dans ma chambre.

- Hé, il y a une fête au gymnase pour la st Valentin.

Elle pleura de plus belle. J'allais péter un câble si je restais ici. J'avais pas envie d'y aller mais c'était ma seule alternative. Je réussissais à convaincre la pleurnicheuse de venir avec moi après quelques minutes d'efforts. Je m'habillais d'une robe noir très classe. Elle était en dentelle et était composée d'un bustier sans bretelles et d'une jupe s'arrêtant légèrement plus haut que les genoux. J'enfilais des talons hauts de la même couleur. Mais je ne mettais pas de bijoux ou ne me fis aucune coiffure particulière. J'avais envie d'être classe ce soir. Je me contentais d'un peu de mascara et de rouge à lèvres bordeaux pour le maquillage. Je maquillais mon "amie" d'un élan de gentillesse. Elle ressemblait légèrement moins à un zombie mais je ne faisais pas de miracles. Je pris ma fiole de vodka, un de mes poignards et mon rouge à lèvres dans mon petit sac. C'était bon, j'étais prête. Je sortis de ma chambre avec le zombie qui m’accompagnait. Je voyais les plus jeunes courir dans les dortoirs en secouant leurs robes kitsch au possible. Sur le chemin, j'essayais de me convaincre d'être gentille ou en tout cas de faire des efforts. Dur en cette période de l'année ou l'hiver me saoulait et m’irritait au plus haut point. J'arrivais devant le gymnase pas vraiment enchantée et ne réussis pas à déterminer de qui venait le discours qui était énoncé.

- Professeurs et élèves, ainsi que vous autres membres du personnel que l’on n’oublie pas, nous avons le plaisir de vous inviter à entrer pour fêter tous ensemble cette Saint Valentin.

Je rentrais dans le gymnase poussée par tout ce petit monde et remarquais trois tables qui se battaient en duel et quelques décorations pourries. Je remarquais le ponch sur une des tables et me rassurais. Au moins, si je m'ennuyais, j'allais pouvoir pimenter la soirée avec ma vodka. Je regardais Élisa qui semblait au bord de la crise de nerfs. D'abord, elle se faisait larguer et en plus, elle allait à la soirée la plus pourrie de l'année. Moyen quoi. Tout le monde commençait à se diriger vers la sortie mais une des organisatrices qui semblait être une élève cria :

- Vous y avez vraiment cru ?

La salle fut plongée dans le noir complet dans une ambiance tendue. J'entendis quelques filles crier. Je ne paniquais pas et me collais contre un mur tout en sortant mon poignard. J'étais du genre prudente. Un flash éblouit toute la salle et je pus voir un gymnase métamorphosé. Je ne savais pas comment ils avaient fait ça mais c'était bien fait. La musique résonnait déjà et les élèves avançaient à nouveau, un sourire sur leurs visages. Je rangeais rapidement mon arme et me décollais du mur comme un élève totalement censé.

- Bonne fête de Saint Valentin et amusez-vous !

Tout le monde cria "Joyeuse st Valentin !" mais je grognais en guise de réponse. Je pris les devants de la piste, perdant de vue ma colloc' qui avait trouvé un garçon pour la réconforter. Je sautais dans la foule, dansais - plutôt bien - et parlais avec des inconnus. Je laissais la piste de danse pour aller à la table. J'avais soif et avais besoin de ponch. Je pris un verre et allais m'assoir dans un coin dans l'ombre. Je pris ma vodka et corsais le tout. Regarder tout le monde s'amuser, s'embrasser et rigoler, ça me foutait le cafard alors rien de mieux qu'un petit remontant. Je vérifiais rapidement que je n'étais pas prise en flagrant délit et remarquais plusieurs personnes qui me regardaient mais rien d'affolant. Je décidais donc d'avaler mon verre cul sec, de laisser mes émotions en stand bye et de profiter.


 
Fond par Obsession © Codage par Bird pour LW uniquement ©
 

 

_________________
Bay Johnson
Be who you want to be
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Fumer, le nutella, la musique... Beaucoup de choses en fait.
Habitudes du personnage : Toucher ses cheveux et montrer ses crocs

Feuille de personnage
Don: Métamorphose
Classe: 2e année
Détails: Métamorphose en panthère noire
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Fév - 21:04



Saint Valentin.
CRÉDIT CSS



    En ce moment, ça n'était pas totalement la fête. Disons qu'Elléa avait eu de meilleures périodes, des pires aussi, bien pires. Seulement, entre ses insomnies récurrentes, la fatigue s'accumulait et de plus en plus souvent la jeune demoiselle était d'humeur imbuvable. Ce qui n'était ni une bonne chose pour elle, ni pour son entourage. Quoi que les plus à plaindre dans ces cas là étaient sans doute ses profs. Dans ces moments là, l'une des seules manières qu'elle trouvait pour décompresser était d'en rajouter en cours. Encore plus d'interventions, de remarques, de bordel. Et du coup... encore plus d'exclusion de cours, d'heures de colles et... bref, cercle vicieux. Enfin bon... Elléa était penchée à la fenêtre de sa chambre, une cigarette à la main. Lendemain de Saint Valentin, elle était allée en centre-ville la veille au soir pour se divertir mais même ses sorties ne le changeaient plus vraiment les idées. En recrachant sa fumée, elle songea à la punition qui l'attendait à chaque fois qu'elle se faisait attraper entrain de fumer à sa fenêtre. Ça lui était déjà arrivé quelques fois et ça ne l'avait jamais empêchée de recommencer. Tant que sa chambre ne sentait pas trop et que l'odeur ne se répandait pas dans le couloir, où était le mal ? Et puis, surtout, elle fumait à la fenêtre et pas dans sa chambre, sans aération. Même si c'était sacrément tentant avec la température glaciale de l'hiver canadien.

    Lorsqu'elle eut terminé sa clope, elle envoya le filtre valdinguer un peu plus loin. Il faisait déjà nuit, et normal, il devait être aux alentours de 20h45. Elléa avait donc été mise au courant de la petite fête prévue pour célébrer la journée des amoureux... comme c'était mignooooon. Enfin bref. Elle avait donc acheté de l'alcool en conséquence et dans son sac qu'elle avait déjà préparé, une bouteille de stolichnaya et une de tequila étaient calées dans un pull histoire de limiter les chocs. Résultat, son sac à main avait un poids relativement conséquent mais bon, elle avait eut pire ! En attendant de partir, Elléa se glissa sous la douche. Elle y resta un moment et finalement ressorti pour prendre une robe simple, noire. Le col montait jusqu'à la base son cou seulement la robe laissait apercevoir un décolleté car le tissus était transparent du haut de la poitrine jusqu'à son cou. Les manches étaient courtes mais couvraient tout de même ses épaules. Bref, c'était assez élégant tout en restant simple. Elle n'était pas très longue, en réalité la robe s'arrêtait au dessus du genou mais ça n'était pas provoquant. Elléa se maquilla légèrement, enfila des talons et sécha ses cheveux. Pour faire passer le temps, elle écouta de la musique, tout en étant toujours penchée à sa fenêtre, une cigarette au bout des doigts dans l'espoir de calmer ses nerfs.

    Enfin, lorsqu'il fut presque 22h, la demoiselle attrapa son sac à main et s'éloigna en direction du gymnase sans savoir ce qui l'attendait et surtout, en s'en fichant totalement. Quelques personnes étaient déjà présente alors qu'il n'était que 22h passé de quelques minutes... Qu'est ce que les gens pouvaient être à l'heure c'était incroyable !

    - Professeurs et élèves, ainsi que vous autres membres du personnel que l’on n’oublie pas, nous avons le plaisir de vous inviter à entrer pour fêter tous ensemble cette Saint Valentin.

    Elle porta vaguement attention au discours et comme tous les autres, elle pénétra dans la pièce qui était... Bon ben disons que c'était gentil d'avoir essayé quoi ! Deux tables se battaient en duel avec des gobelets qui semblaient contenir du ponche... Pourquoi paaaas.

    - Oui, je sais. On vous avait prévu une méga fête avec de la super musique et tout ce qui va avec, mais on était légèrement serré niveau budget et temps.

    Elléa regarda autour d'elle une fois encore, pendant que l'élève parlait. Bon au moins, elle avait de quoi s'occuper si vraiment c'était si mauvais que ça en avait l'air.

    - Vous y avais vraiment cru ?

    La lumière s'éteignit et l'obscurité était si absolue que même ses yeux de métamorphoses ne purent rien voir. Si Elléa fut impressionnée par l'absence totale de la moindre parcelle de lumière, elle fut surprise par le flash. Eh ben, heureusement qu'elle n'était pas cardiaque. Lorsque ses yeux furent à nouveau accoutumés à la lumière, elle observa ce qui l'entourait. Bien joué, vraiment c'était bluffant. Et elle n'avait aucune idée de la façon dont le décors avait pu changé en une fraction de secondes. Mais ça n'était pas le plus important, Valentina avait raison après tout...

    - Bonne fête de Saint Valentin et amusez-vous !

    L'essentiel était de s'amuser. Elle observa la foule se précipiter sur la piste de danse, pendant un moment, elle hésita à se joindre à eux puis abandonna cette idée. Elle se dirigea vers une table, saisie un gobelet rempli de ponche qu'elle vida rapidement et remarqua qu'ils avaient tout prévu, même du diluant, qu'est ce qu'ils étaient attentionnés ! Elle attrapa une bouteille de jus d'orange et s'attabla. Sans aucun gène, Elléa sortit ses deux bouteilles et se remplit généreusement un verre de vodka qu'elle dilua comme il fallait avec le jus. Bon, elle espérait ne pas trop s'attirer d'ennuis, mais normalement ça allait passer. Si elle croisait Mr. Noghrey, peut-être qu'il lui ferait la morale mais bon, c'était pas comme si elle avait été alcoolique. Elléa vida son verre, lorsqu'elle tourna la tête, elle remarqua une élève qu'elle connaissait uniquement de nom, Bay, qui vidait cul sec son verre et lui adressa un clin d’œil. Pas la peine de se cacher, c'était soir de fête non ? En parlant de fête... Son regard chercha une tête connue mais elle ne trouva personne... dommage, elle était bien d'humeur à s'amuser et puis même si elle tenait relativement bien l'alcool, elle n'allait peut-être pas vider ça toute seule. En attendant, elle regardait les environs, n'hésitant pas à se balancer de temps à autres sur sa chaise au rythme de la musique.

_________________
Elléa Isbell Collins.
APPETITE FOR DESTRUCTION.


Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Fév - 22:53


~~ SAINT VALENTINE'S DAY ~~
Moi fouineuse ? Absolument pas. Par contre, je gardais un œil sur mes élèves et surtout ceux que je savais douer pour le piratage. Qu’ils utilisent les connaissances que je leur apportais pour être utile à Näyak était une chose, mais pour un profit personnel en était une tout autre. Je venais de passer un savon à l’un d’entre eux quand je vis passer deux étudiantes qui semblaient se rendre au lac. Lorsqu’un deuxième passa tandis que j’allais rentrer chez moi, je décidais de différer mon départ pour voir ce qui était en train de se manigancer. A première vu rien de particulier, mais un groupe de cinq étudiants assis à cette heure sur la petite île du lac des métamorphes attisait tout de même ma curiosité, surtout quand d’autres individus rejoignirent le groupe.

Bien. Il était temps de voir si je n’avais pas perdu la main. Sortant de ma cachette en veillant à rester face au vent et hors de vue, je me glissais silencieusement dans les eaux sombres. Veillant à récupérer un roseau en guise de tuba, je rejoignis l’ilot sans sortir la tête de l’eau une seule fois ce qui me permit de ne pas produire de bruit risquant de trahir ma présence. Une fois arrivé à destination, je n’eux qu’à tendre l’oreille pour savoir ce qui se préparait. Je fus loin d’être étonnée que Valentina Olivera aussi connu sous le nom d’Olive soit la tête pensante de tout cela. Il y avait une occasion de faire la fête et comme personne ne s’était décidé à s’en charger, elle avait pris les choses en mains. Intéressée, surtout en entendant certaines idées de la jeune fille et de ces comparses, je sortie de l’eau sans faire plus attention au bruit que je pouvais produire.


- Je pense pouvoir vous aider si cela vous intéresse, annonçais-je en sortant de l’ombre des arbres.


Voilà comment tout avait commencé. Comment je m’étais retrouvée à aider des étudiants à organiser la première fête de cet internat qui aurait lieu depuis mon arrivé. Bricoleuse et professeur, j’avais pas mal de cartes utiles ce qui fut certainement l’une des raisons pour lesquelles je fus tout de suite accueillie dans le groupe. Valentina distribua les rôles de chacun. C’est ainsi que je me retrouvais avec la responsabilité d’obtenir une salle assez grande pour réunir tous les membres de l’internat. J’aurais crus que l’on me confirait la tâche de prévenir tout le monde, mais apparemment quelqu’un était déjà sur le coup. Lorsque j’avais entendu le nom de la préposée, un sourire en coin s’était installé sur mon visage. La jeune Morgane était une vraie craque pour récupérer les informations et cela sans pour autant avoir besoin de passer par des méthodes douteuses. Elle avait simplement le chic pour qu’on lui dise ce qu’elle voulait savoir et lorsque cela ne marchait pas, elle était très douée pour l’apprendre d’une autre manière. Sous ces airs maladroits et fragiles, elle cachait de sacrés talents.

Le lendemain, j’avertis tout le monde que la salle en question serait le gymnase comme cela avait été suggéré. Olive s’était demandée s’il était possible d’utiliser les simulateurs tandis qu’on parlait des plus de chaque emplacement. Je n’avais rien répondu à ce moment, mais maintenant que je m’étais arrangé pour être la dernière à avoir les clefs de cette salle, je l’informais que je m’occuperais d’une petite surprise sans m’étaler d’avantage sur le sujet. Je lui laissais juste entendre que tout serait possible ce soir-là. Le reste du temps que j’eu avant la fête, je l’utilisais pour mettre au point un programme pour les simulateurs en plus de quelques machines annexes pour pouvoir appliquer mon idée. Grâce à cela et aux décorations de ceux qui s’en occupait, on allait pouvoir se croire dans la plus grande soirée de l’année. Tout ce qui ne serait pas possible tel qu’un ciel étoilé et une impression de festival de musique en pleine air le serait grâce au simulateur. Lasers, lumières, écrans géants et autres décors allait pouvoir être de la partie alors que cela aurait été impossible sans dépenser des fortunes. La magie des simulateurs ~ J’adorais ces petits bijoux.

Le soir du jour J, je terminais mon cours dans le gymnase et m’y attardais après avoir donné mes dernières instructions à mes élèves. Ils allaient devoir me préparer un projet d’évasion pour le cas que l’on venait de voir aujourd’hui et l’appliqué lors de la prochaine séance de simulation. S’agissant de dernières années, vous devez vous douter que cela ne serait pas aussi facile que ce qu’on pourrait imaginer au début. Rapidement après leurs départs, le groupe d’Olive me rejoignit pour finir les préparatifs. Les délaissant, je me rendis chez moi pour récupérer certaines affaires avant de revenir avec mes joujoux sous le coude. Comme les sacs et mallettes que je ramenais au gymnase n’étaient pas du genre passe partout, j’avais prévenu des enseignants bavard que j’allais stocker du matériel pour mon prochain cours ce jour-ci pour ne pas être encombré par la suite.  Cela dû être suffisant comme motif car je ne fus pas dérangée. Une fois le tout déménagé de mon coffre à la future salle de fête, je pris mes affaires de rechange pour aller me préparer. Mes tatouages habituellement invisibles réapparurent sur ma peau grâce à la lampe que j’utilisais pour les dissimuler ou les faire apparaitre. Ça ne semble pas grand-chose comme cela, mais cette encre à une super utilité autre qu’artistique.

Habillé d’une robe noire dont certaines pièces étaient faites en tissus non opaque pour laisser apparaitre mes tatouages, cette robe ne nécessitait aucuns autres accessoires et sa simplicité était parfaite pour compenser des tatouages qui auraient pu attirer trop l’attention autrement. Fendu sur une partie de la jupe de tel manière que cela ne se remarque que si je faisais des mouvements amples, cette robe au léger décolleté et a fines bretelles, je ne vis pas l’utilité d’ajouter autre chose que de simples talons noirs et en plus d’un brin de maquillage pour souligner mon regard. Cela fait, je passais le reste du temps qui nous séparait de la fête à bidouiller les simulateurs et disposer mes appareils.

Comme elle l’avait annoncé, les invités arrivèrent sur les coups de 22h. La laissant à son rôle de chef d’orchestre si je puis dire, j’attendis le signal convenu pour lancer la soirée comme tous les autres. C’est ainsi que sur un ‘’ Vous y avais vraiment cru ? ’’Toutes les lumières s’éteignirent et que je lançais mes joujoux. Les gosses avaient pas mal bossé pour tout mettre en place et animer. Olive avait été supère au point que tous avaient dû marcher voir même courir durant sa petite mise en scène. La fête battu immédiatement son plein et maintenant que mes jouaient étaient actifs, je n’avais plus rien d’autres à faire que de profiter de la soirée. Regardant une dernière fois mes robots miniatures en forme de libellule voleter dans les airs pour filmer, projeter des lumières et autres, je rejoignis la foule et pour commencer quoi de mieux qu’un petit verre. Repérant une élève qui se servait un petit quelque chose légèrement plus fort que ce qui avait été apporté, je la rejoignis pour en profiter aussi. On faisait la fête alors pas la peine de jouer les rabat-joie.


- Tu fais tourner ?


Eques, Never-Utopia.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Draguer voyons
Habitudes du personnage : Lire et jouer de la guitare

Feuille de personnage
Don: métamorphose
Classe: professeur de français
Détails: Guépard royal
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Fév - 20:47


Saint Valentine's Day

Have fun.


J'étais couché sur le lit et regardais le plafond. Il était presque 11 heures du soir ou peut être plus et je restais là sans bouger. Les lumières des lampadaires éclairaient légèrement la pièce. Mon regard se posa sur les ombres sinistres qui ne bougeaient pas d'un centimètre. Je ne voyais presque rien, je n'entendais rien, je ne réfléchissais pas. J'étais dans la pénombre, sans savoir ce que je faisais. Je passais ma main sur ma nuque en feu. J'étais bouillant ce soir. J'avais envie d'exploser. Ou plutôt de tout exploser. Je passais rapidement mes vêtements et quittais la chambre qui n'était pas la mienne avec un mal de crâne insupportable. J'enfilais ma veste en cuir et sautais dans ma bagnole. Je ne devais pas être bien loin du pensionnat. Je retrouvais tous mes sens grâce au vent glacé qui me fouettait le visage sur la route. Je vis la photo de Jeanne, ma petite sœur accrochée grâce à un vieux bout de scotch dans le vide poche. Je soupirais, me concentrant un peu plus sur la route. Les bombardements avaient atteints notre région de France et elle était coincée là bas. Ce matin, je lui avais téléphoné. Elle essayait de me rassurer mais elle semblait terrifiée, perdue et triste. Elle n'était pas faible grâce à la fortune des Bloom. Elle avait encore le confort mais elle pouvait mourir la nuit suivante. Elle allait être envoyé chez notre grand mère où les bombardements avaient cessé depuis quelques mois mais la misère régnait partout. Je chassais les images horribles qui défilaient dans ma tête. C'était comme ça que j'avais fini chez une jeune fille dont j'ignorais tout jusqu'à son nom avec une gueule de bois à une heure assez surprenante. Enfin rentré au pensionnat, je garais ma décapotable derrière le gymnase comme d'habitude. Je mis du temps à trouver la bâche et à la placer sur ma voiture mais je réussis après quelques tentatives. J'étais amoché. Heureusement, ça ne se voyait pas trop. J'entendis du bruit venant d'une gymnase. Ça devait être une fête. Je contournais celui-ci et croisait deux, trois élèves se roulant des pelles. Je levais les yeux au ciel. Ils étaient loin d'être pudiques eux... Je compris que c'était pour la St Valentin quand je vis les décorations de la salle. Beau boulot. Je mis du temps à piger que la St Valentin était quelques jours plus tôt. Je ne l'avais même pas remarqué. Et je l'avais encore moins fêtée. Les élèves avaient le sourire et dansaient comme jamais. Je remarquais une de mes élèves nommée Bay se bourrer la gueule dans un petit coin et Elléa ne prenant même pas de précautions pour ne pas se faire remarquer. Elle me surprendrait toujours. Je m'avançais vers elle et lui donnais un gentil petit coup de coude dans le bras.

- Déjà en train de se déchirer, dis-je sur un ton léger et avec un petit sourire taquin.

Je pouvais parler moi. Je m'étais enfilé tellement de verres en début de soirée que je ne savais pas ce que j'avais fait après. Je remarquais la belle robe noir que portais la jeune femme et me rappelais que j'étais en jeans, t-shirt, basket et blouson en cuir noir. Pas vraiment classe. Elle devait se demander qu'est ce que je foutais ici dans cette tenue. Bonne question d'ailleurs.



Fond par Obsession © Codage par Bird pour LW uniquement ©


_________________

- L'homme n'est en réalité qu'un animal sauvage -

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Fumer, le nutella, la musique... Beaucoup de choses en fait.
Habitudes du personnage : Toucher ses cheveux et montrer ses crocs

Feuille de personnage
Don: Métamorphose
Classe: 2e année
Détails: Métamorphose en panthère noire
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Fév - 22:26



Saint Valentin.
CRÉDIT CSS



    L'ambiance commençait à devenir bonne, la musique faisait bouger la foule qui s'était pressée sur la piste de danse. Assise à sa table, Elléa vida son premier verre en regardant les élèves et même quelques profs se remuer au rythme de la musique. C'était agréable comme soirée, qui aurait cru qu'au même moment dans le monde entier, la guerre faisait rage ? Les pensées de la jeune demoiselle s'envolèrent vers son frère, elle ignorait où il était, elle ignorait s'il était toujours en prison et elle ignorait même ce qui était le pire entre rester enfermé ou être dehors alors que les batailles faisaient rage. Elléa avait terriblement envie de le revoir et au fond, elle espérait que Näyack lui envoie une lettre à lui aussi. La femme blonde revint à la réalité lorsqu'une silhouette s'approcha d'elle. Elléa reconnu vaguement une prof mais son nom lui échappait. Et de toutes les manières elle n'en n'avait pas grand chose à faire à cet instant là. Et en regardant mieux, l'enseignante ne semblait pas être là pour lui faire la leçon, au contraire.

    - Tu fais tourner ?

    Un sourire illumina le visage de la demoiselle, la soirée commençait bien.

     « Avec plaisir, je vous fais la même chose que moi ! » lui répondit-elle en s'emparant de sa bouteille de stoli.

    Elle prit un autre gobelet et servit la prof en dosant son vodka orange. D'ailleurs... elle vit que son verre était vide. Sans hésiter, elle remplit à nouveau le siens. Pendant un temps, Elléa hésita à aller danser, après tout, ça pouvait lui permettre de se changer les idées... au moment où elle comptait se lever, une nouvelle personne s'approcha de sa table... Niels. Eh ben, il avait une de ces classes habillé comme il l'était. Un fin sourire moqueur s'étira lentement sur les lèvres de la blondinette.

    - Déjà en train de se déchirer.

    Elléa conserva son sourire et vida son verre, à nouveau, comme pour lui donner raison. Elle savoura la chaleur de l'alcool se répandre dans son corps avant de répondre.

     « J'en connais un qui n'a même pas attendu le début de la soirée, je me trompe ? »

    Elle n'attendait pas de réponse, elle l'avait déjà. Elléa sortit les ingrédients pour une tequila paf et d'un regard invita Niels à se joindre à elle. Sans même le demander, elle servit Mme Hicks et, sans attendre de savoir si oui ou non ils vidaient leur verre, Elléa fit sa teq paf tranquillement. Bon, elle se sentait suffisamment réveillée pour s'autoriser une petite danse. L'élève se leva et se retourna vers Skylar.

     « Je compte sur vous pour veiller sur mes bouteilles, histoire qu'elles ne soient pas vides à mon retour mais... profitez-en quand même va, je suis généreuse. »

    Elle s'éloigna, regardant Niels pendant quelques secondes sans pour autant s'arrêter. Il la suivrait s'il en avait envie, et si ça n'était pas le cas, alors peu importait, elle pouvait tout autant le retrouver plus tard ou même ne pas le revoir de la soirée. Elléa s'avança donc sur la piste de danse et se mit à danser au rythme de la musique. Ce n'était pas le genre de chanson qu'elle aimait écouter, loin de là. Mais elle était entraînante et elle ne demandait rien de plus en soirée.
    Pour une fois depuis longtemps, elle se sentait bien.

_________________
Elléa Isbell Collins.
APPETITE FOR DESTRUCTION.


Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : S'amuser
Habitudes du personnage : Tortiller ses cheveux

Feuille de personnage
Don: Sonder l'âme
Classe: 2ème année
Détails: ressent les émotions et les pensées des esprits qu'elle sonde
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Fév - 15:25


Saint Valentine's Day



Je vidais mon verre d'un coup. Ça faisait un bien ! Je sentis mon corps se réchauffer de la tête au pieds. J'aimais vraiment cette sensation. Une jeune femme blonde me fit un clin d’œil. Je me rappelais rapidement de son nom étant donné l'année précédente passée à ne rien faire en cours de français. Je ne lui avais cependant jamais adressé la parole. Mais on se fichait des règles toutes les deux. J’agitais mon gobelet presque vide au dessus de ma tête pour lui souhaiter "Santé". Ou plutôt "Bonne cuite à toi aussi !". J'allais la rejoindre pour profiter avec quelqu'un quand je vis ma professeur d'espionnage, madame Hicks s'approcher d'elle. Je m'arrêtais, un grand sourire quand elle lui demanda un verre. Si les profs s'y mettaient eux aussi. Ce pensionnat était vraiment spécial. C'était le seul où on pouvait se bourrer la gueule avec les profs, enfin à ma connaissance. Tant mieux pour moi. À son tour, monsieur Bloom aborda la jeune femme. Je réalisais qu'elle n'était plus son élève. Moi, si. Il était fringué bizarrement pour une soirée comme celle-ci. Décoiffé, on aurait dit qu'il venait de sauter de sa moto et d'entrer ici incognito. Il semblait... Fatigué. Il accepta le verre qu'elle lui tendit même si il semblait déjà bien déchiré et la suivit sur la piste de danse. Il n'y avait plus que Mme Skylar, moi et des bouteilles d'alcool. Ça m'allait. Je m'avançais jusqu'à la table et me resservis un petit verre sans toucher aux bouteilles d'Elléa. Moi même, je n'aimais pas partager alors piquer de l'alcool à une ancienne camarade, non merci.

- Je suis sur que vous avez participez à mettre en place cette fête, dis-je un sourire aux lèvres.

J'aimais beaucoup ma professeur d'espionnage. À vrai dire, j'aimais ce qu'elle enseignait et j'étais une des élèves les plus appliquées de son cours. Je ne séchais jamais et j'avais les meilleures notes. J'appréciais la jeune femme en tant que professeur mais je ne lui avais jamais parlée en dehors des cours. Je me servais un nouveau verre plus corsé que le premier et mis quelques secondes pour me remettre du liquide qui descendait le long de ma gorge. C'était fort.




Fond par Obsession © Codage par Bird



_________________
Bay Johnson
Be who you want to be
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Découper des gens dans sons infirmerie :3
Habitudes du personnage : Fumer of course, courir partout, exploser de la cervelle

Feuille de personnage
Don: Régénération Cellulaire
Classe: Un professeur a plusieurs classes :3
Détails: Professeur de bio et de tire + Médecin scolaire
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Mar - 17:42


Saint Valentin's Day

Je ne vais pas vous le cacher, le jour de la saint-Valentin j'avais vaguement espéré qu'une petite fête s'organise dans l'établissement afin de consommer un maximum d'alcool gratuitement et serrer une prof le plus discrètement possible pour oublier tous les deux la merde qu'il se passait dehors mais non. J'avais passé ma journée du 14 à donner des cours, courir à l'infirmerie et attendre gentiment la fin de soirée pour partir en boite de nuit. Draguer n'était pas vraiment dans mes habitudes, mais le soir de la saint-Valentin sans Valentine c'était pour moi plus qu'inconcevable. J'avais donc fait la connaissance de Santana et son appartement assez miteux mais j'avais passé une excellente soirée sans lendemain. J'étais donc retourné au pensionnat, heureux d'avoir passé une bonne soirée mais quelque peu déçu de l'avoir passé avec une inconnue. Baw, je ferrai mieux l'année prochaine ! Je retournai donc à mes occupations, songeant déjà à prochaine virée en ville le mois prochain avec Blake et Anathème. Cependant lorsque j'ouvris la porte de mon infirmerie je remarquai une affiche collée sur ma splendide baie vitrée. Je m'en approchais lentement et ma bouche forma un mince sourire satisfait, ce soir c'était la fête.
Je restai néanmoins toute la journée et mon début de soirée dans l'infirmerie au cas où, mais personne ne daigna me voir, j'en conclus qu'il était tant pour moi de faire un petit tour à cette fête. J'arrivais rapidement à mon dortoir et je pris une douche rapide, conscient d'avoir plus d'une demi-heure de retard sur l'horaire annoncé. J'attrapais la première chemise venue et un jean noir, je me brossai les dents même si cela était parfaitement inutile et m'étirai vaguement la colonne vertébrale avant de me lancer dans la fosse aux lions. Je parcourais les couloirs à grands pas, je n'étais pas le seul en retard apparemment. Je voyais des étudiantes marcher à côté de moi, les jupes à paillettes courtes, les débardeurs décolletés en plein hiver, on sent que ce soir c'est bien la fête, ça fera un peu de bien. Je me demandai qui pourrait bien venir. J'espère que Blake sera de la partie ! Je pensais à la jolie de prof de sport, peut-être aurais-je l'occasion de revoir ses jolies jambes métissées.
Les portes du gymnase étaient ouvertes, les projecteurs éteints pour donner toute la consommation d'électricité aux lumières intérieures. La musique était si forte que je l'entendais d'ici, je pressai donc le pas pour pénétrer dans l'enceinte bondée d'adolescents transpirants et se trémoussant au rythme d'une musique électronique. Je me frayai un passage vers ce qu'il me semblait être le plus intéressant, la table à boisson ! Je me demandai bien comment Näyak avait accepté la présence de tout cet alcool, j'imagine qu'il n'était pas vraiment au courant ou bien qu'il en profiterait pour se saouler un peu. Je me servis un immense verre de vodka que je bue d'une traite et scrutai la salle du regard. J'allais forcément croiser quelqu'un avec qui discuter et danser, j'attendais que ça ! Au pire il y avait ce groupe d'étudiante dans le fond qui me faisait des petits cœurs sur les copies de devoirs, si personne ne me remarque j'irai les voir.

©flawless

_________________
vous devez tout voir
I HOPE THEY DIDN'T GET YOUR MIND, YOUR HEART IS TOO STRONG ANYWAY, WE NEED TO FETCH BACK THE TIME
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Draguer voyons
Habitudes du personnage : Lire et jouer de la guitare

Feuille de personnage
Don: métamorphose
Classe: professeur de français
Détails: Guépard royal
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Mar - 13:58


Saint Valentine's Day



- Déjà en train de se déchirer, dis-je en plaisantant.

J'étais pas le meilleur exemple, certes mais j'essayais de montrer de la bonne volonté. Elléa vida son verre avec son habituel petit sourire aux lèvres sans rien dire. Elle allait bien me casser à un moment donné que ce soit à propos de ma tenue décalée ou à propos de ma tête pas très présentable.

- J'en connais un qui n'a même pas attendu le début de la soirée, je me trompe ?

C'est bien ce que je pensais. Je ne lui répondais rien, me contentant de détourner mon regard, un petit sourire sur les lèvres. Aucune idée de la signification de celui-ci. Peut être était-ce de la gène ou au contraire, de l'amusement. Ou les deux. Elle me servit un ultime verre de tequila. J'aurais probablement du refuser mais au point où j'en étais, une de plus ou une de moins n'allait rien changer. Elléa avala son verre cul sec en même temps que moi.

- Je compte sur vous pour veiller sur mes bouteilles, histoire qu'elles ne soient pas vides à mon retour mais... profitez-en quand même va, je suis généreuse.

- Tellement de modestie, grommelais-je dans mon coin.

Elle s'éloigna de la table avec une classe indéniable, probablement pour danser. Je ne savais pas à qui elle s'adressait quelques secondes auparavant mais au moment où elle se retourna pour soutenir mon regard, je savais que j'allais la rejoindre. Je saluais Skylar d'un geste de la main avant de m'engouffrer dans la foule, suivant la jeune femme blonde tant bien que mal. J'avais une excuse, j'étais pas dans mon état normal. Danser avec une ancienne élève n'allait certes pas être la meilleure chose que j'allais faire dans cette journée mais ça allait me détendre un peu. La compagnie d'Elléa ne m'était pas désagréable, loin de là. Elle allait peut être me changer les idées. Je la rattrapais avec un peu de mal et me posta devant elle.

- T'as vraiment envie de danser là dessus, criais-je pour qu'elle m'entende.



Fond par Obsession © Codage par Bird



_________________

- L'homme n'est en réalité qu'un animal sauvage -

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Mar - 17:59

Saint Valentin.


Party hard.




La Saint Valentin. Il l'avait passé... Où l'avait-il passé d'ailleurs ? Bonne question. Il était allé boire un verre ou deux en boîte et il avait fini il ne savait dans quel appartement qui n'était définitivement pas le sien. Blake était ensuite parti le lendemain, quand il s'était réveillé, la demoiselle en question était déjà partie en lui laissant un mot, alors pourquoi se serait-il attardé ? Il avait repris sa voiture et il était rentré au pensionnat pour dormir une partie de la journée. En errant un moment dans les couloirs, il remarqua une affiche accrochée au mur. Tiens... une soirée pour la saint valentin... Bah il verrait quand il se réveillerait. Puisque apparemment le jeune professeur avait besoin de se remettre de sa soirée de la veille. Reposé, le jeune professeur se réveilla aux alentours de 22h, disons qu'il était un peu plus de 22:15 . Après s'être brièvement étiré, il fila sous la douche pour être certain de bien s'éveiller. En fait, s'il allait là-bas, c'était uniquement dans le but de croiser Arthur, peut-être qu'il y avait moyen pour qu'ils s'amusent tous les deux. Après tout, ça faisait un moment que son collègue et lui ne s'étaient pas fait de virée en ville. Alors c'était l'occasion. Il ressortit rapidement de la douche, s'habilla sobrement d'une chemise et d'un pantalon et ressortit vers... 23h. Il ne se pressa pas, se sachant déjà en retard. Il se demandait si son frère allait venir incognito à la soirée ou s'il allait faire l'homme sérieux. Après tout il devait rester Mr Mystérieux et cette idée faisait largement sourire le professeur. Dans ses souvenirs, Näyak n'était pas si sérieux. Et même quand ils se voyaient de temps en temps, il redevenait le frangin qu'il avait toujours connu, au fond, il était toujours le même.

À quelques mètres du gymnase, Blake pouvait déjà entendre la musique avec une telle force qu'il se demandait si de l'intérieur, les murs tremblaient. Enfin, il allait le savoir bien assez tôt. Une poignée de secondes plus tard, Mr Lectër pénétra dans l'enceinte de la pièce. Il aperçu la piste de danse bondée, et mit quelques temps à s'habituer à la musique. Blake eut tout juste le temps de voir l'un de ses collègue, Niels, partir à la suite d'une élève sur la piste de temps. Du coin de l’œil, il vit aussi Skylar attablée, deux bouteilles d'alcools devant elle. Eh bien, la soirée s'annonçait bien. Son regard se tourna vers le côté boisson où il aperçu Arthur. Comme quoi, il était bien certain de le trouver là. Quelques élèves essayèrent d'aborder Blake mais il les repoussa gentiment et continua son chemin. Comme d'habitude, il mit une grande claque dans le dos d'Arthur.

 « J'étais sûr de te trouver là. » Il suivit le regard de son ami qui était tourné vers un groupe d'étudiante et un sourire moqueur s'étira sur ses lèvres. Le jeune professeur attrapa un vers et la bouteille de vodka que Mister Nogrhey venait de lâcher et se servit avant de continuer.  « Oh pardon, je dérange tes plans peut-être ? »

Il vida son verre et savoura la chaleur se répandre dans tout son corps. Oui, la soirée s'annonçait bien bonne.


_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Fumer, le nutella, la musique... Beaucoup de choses en fait.
Habitudes du personnage : Toucher ses cheveux et montrer ses crocs

Feuille de personnage
Don: Métamorphose
Classe: 2e année
Détails: Métamorphose en panthère noire
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Mar - 18:33


 ❝Saint Valentin.❞

Elléa tendit le verre à Niels et ils le vidèrent en même temps. Elle le posa sur la table, un léger sourire aux lèvres. En fait, voir le jeune homme dans cet état là l'amusait plus qu'autre chose. Lorsqu'elle demanda à Skylar de veiller sur ses bouteilles, elle entendit nettement les paroles de M. Bloom mais les ignora sans se départir de son sourire. Mais ouiii elle était un modèle de modestie, tout le monde le savait, non ? Enfin bon, avant de partir sur la piste de danse, Elléa aperçu Bay qui s'approchait. Dommage qu'elle ne vienne que maintenant, elle aurait aimé discuter avec elle, Elléa était certaine qu'elles pouvaient s'entendre mais tant pis, elles se verraient à son retour. Eh oui, étrangement, la demoiselle blonde semblait être d'humeur à être sociale, peut-être était-ce l'ambiance qui voulait ça, sans doute même. Elléa ignorait totalement si elle était suivie ou non et s'en fichait bien.

Elle se joignit à la foule sans aucun mal, l'alcool mettait six minutes à monter au cerveau, premièrement, et deuxièmement, elle n'avait pas assez bu pour se sentir mal, ou plutôt bien. Bref, pas assez pour être dans le même état que Niels. Alors qu'elle s'apprêtait à danser, son ex-professeur de français se posta devant elle.

- T'as vraiment envie de danser là dessus ?

Son sourire moqueur ne s'effaça pas des lèvres de la jeune blonde. Et pourquoi pas ? Elle était là pour danser, peu lui importait que la musique soit mauvaise. Parce que oui, on le sait, la musique en soirée est rarement faite pour être écoutée, mais du temps qu'il y avait de quoi bouger, personne ne se plaignait et pour une fois, Elléa non plus. N'ayant aucune envie de crier, elle s'approcha simplement de l'oreille droite de Niels.

 « Demande au DJ de changer si c'est ce que tu souhaites. Je suis curieuse de voir si tu peux y arriver sans tomber devant tout le monde vu ton état. »

Sa voix était calme mais son sourire et ses yeux montraient très clairement l'amusement qu'elle tirait de la situation. Sans parler plus, elle se mit à danser, en rythme avec la musique tout en regardant Niels. Alors, il allait danser ou aller demander en titubant au DJ de changer ?
@Eques sur Never-Utopia

_________________
Elléa Isbell Collins.
APPETITE FOR DESTRUCTION.


Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Le chocolat, un grand classique. J'adore aussi mettre des raclés et les gadgets.
Habitudes du personnage : Bonne question pour tout ceux qui ne sont pas des proches.

Feuille de personnage
Don: Hyperkinésie
Classe: Prof d'Espionnage et remplaçante. Pour ce qui est des niveaux, je crois bien avoir de tout~~
Détails: Mon talent me permet de toujours viser juste, mais utilisé intelligemment, il ne s'agit pas seulement de pouvoir tirer une mouche à plusieurs kilomètre, mais de parvenir à faire les gestes parfaits permettant de réaliser une action impossible autrement.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Mar - 18:35


~~ SAINT VALENTINE'S DAY ~~
Sortant de derrière un simulateur après les avoir mis en route, j’observais le résultat et vérifiais que mes robots libellules fonctionnaient correctement après leur connexion aux simulateurs pour transmettre les images filé de la soirée aux faux écrans géants. Tout était parfait. Je n’avais donc plus rien à faire dans mon coin et en sortie traversant la foule pour rejoindre une élèves. Celle-ci ne se gênait pas pour picoler et je n’étais pas contre un petit verre après tous ces préparatifs.


- Tu fais tourner ?

- Avec plaisir, accépta-t-elle joyeuse en s’emparant de sa bouteille. Je vous fais la même chose que moi !

- Oui, merci.


Dès qu’elle nous eux servit, je récupérais mon verre et commençais à en boire quelques gorgées. Me voyant mal m’enfiler d’une traite mon verre contrairement à mon habitude, je pris le temps de le boire. Le liquide était parfaitement dosé ce qui indiquait une bonne maitrise des soirées de la part de la jeune fille. Remarquant un autre prof s’approcher, je me contentais de boire mon verre et de voir ce qui se passerait. J’avais peut-être fait une erreur en la laissant profiter de sa boisson tout en en faisant autant. Si je me souvenais bien de ce que j’avais appris sur mes collègues, Niels était un métamorphe qui donnait des cours de Français. Il devait être son enseignant vu que la misse s’autorisa à sourire face à sa dégaine et semblait ne pas craindre sa réaction. C’est vrai qu’il dénotait un peu avec le reste de la salle.

En tout cas au vu de leur conversation, je n’avais pas en m’inquiéter pour ce qu’il pouvait penser de l’alcool. La demoiselle nous resservit et la voyant vider son verre d’une traite, je l’imitais. Après tout, la limite élève/enseignant était déjà bien dépassée et comme je ne la comptais même pas parmi mes étudiants, je ne voyais pas où cela poserait un problème. Cet internat était vraiment particulier. J’avais plus l’impression de me retrouver dans un système d’apprentissage tel que celui qui m’avait formé à l’espionnage adapté à grande échelle. Les profs n’étaient pas vraiment des profs, mais des mentors qui apprenaient aux moins expérimenté ce qu’ils savaient. Ça me convenait parfaitement. La voyant se retourner vers moi, je la laissais parler avant de grimacer en la voyant réellement partir en me laissant avec ces alcools.


Elle ne manquait pas de culot. Je me retrouvais à jouer les baby-sitters de bouteilles… Attrapant celle de vodka, je me fis deux shooter avant d’être rejointe. Ce coup-ci, il s’agissait d’une de mes élèves. Bon elle m’avait surement vu m’enfiler les shooter alors je pouvais laisser tomber l’image de l’enseignante. On verrait bien la semaine prochaine quelles genres de retomber cela aurait. Au besoin, je saurais facilement reprendre les rênes. La saluant, je me servis un verre de ponch histoire de freiner un peu.


- Je suis sûr que vous avez participez à mettre en place cette fête, dit-elle un sourire aux lèvres.

- Ah bon ? Comment peux-tu en être aussi certaine ?


Lui rendant son sourire, je me lançais de ce petit jeu d’interrogatoire. J’aurais pu tomber pire. Parmi les deuxièmes années, elle faisait partie des plus prometteuses dans ma matière. Il n’y avait jamais rien à redire sur son comportement, ce qui pouvait être reposant à côté de certains. Me tournant face à la salle pour voir ce qui pourrait me trahir, je sourie amusée. Tout élève de mon cours avait au moins une fois vu mes robots. Entre ça et le détournement des simulateurs, le lien était facile pour elle. En plus, il n’y avait pas eux que cela. Bref, j’étais grillée. Le savais parfaitement, mais m’en amusais.



- Plutôt réussi. Faudra penser à féliciter Valentina. Sans elle, je ne pense pas que qui que se soit se serait donnée la peine de l’organiser.


Eques, Never-Utopia.
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Faire un petit footing lorsque le soleil se couche.
Habitudes du personnage : S'entretenir

Feuille de personnage
Don: Métamorphose
Classe: Prof' de Sport
Détails: Métamorphose en Gazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Mar - 21:42


SAINT VALENTIN'S DAY

Fouillant dans son armoire, Malaïka attrapa le premier survêt qu'elle vit. Elle fut horrifiée en remarquant que le vêtements était d'une affreuse couleur rose. Ce n'était pas qu'elle n’aimait pas le rose mais si un élève ou même un professeur l'avait croisée, il la trouverait vraiment ridicule. Enfilant en vitesse le vêtement, elle sortit de sa chambre. Et se retrouva bientôt dans les jardins. Il était 21h30, lorsque la prof de sport commença son jogging habituel. Il ne faisait vraiment pas chaud, et elle regretta le beau temps de son pays. Mais, ici, elle était plus utile !
En passant près du gymnase, elle vit de la lumière. Qui était là à cette heure ? Puis ne s'approchant, elle entendit de la musique. Que se passait-il ? Les portes étaient ouverte et une foule d’élèves était présente. Ils s'amusaient ou dansaient. Puis soudain, elle se rappela ce que lui avait dit un professeur. Une fête avait été organisée le lendemain de la Saint Valentin. La jeune femme aimait bien cet événement et se demanda comment elle avait pu oublié la fête. Elle ressortit du bâtiment et retourna à sa chambre. Elle ne pouvait pas allé à sa fête habillée comme elle l'était. Elle se déshabilla à toute vitesse et se rua sous la douche. Ensuite venait le problème de la tenue. Elle décida de mettre une robe blanche courte et simple mais jolie. Puis elle se maquilla et enfila des chaussures à talon blanche comme la robe. Elle quitta sa chambre et rejoignit le gymnase. Il y avait encore plus d'élèves que tout à l'heure. Elle chercha des connaissances du regard et remarqua Arthur et Blake discuter plus loin. Elle hésita à les rejoindre. Puis se décida à le faire, car elle n'aimait pas être seule au milieu de tout ces gens. Elle sourit en voyant une bouteille de vodka dans les mains de Blake. Il n'y allait pas de main morte.

" Hey ! dit-elle lorsqu'elle fut près d'eux. Alors ? On s'amuse ? Pas de Valentine ? "

Effectivement aucun des deux n'était accompagné. Étonnant, pour deux jeunes gentlemans comme eux. Malaïka n'avait pas non plus de cavalier pour la soirée. Ce qui était normal, car elle était débordée par ses cours et leur préparation. Elle n'avait pas vraiment le temps de vivre des romances. Mais ce soir peut être elle se lâcherait et se ferait plaisir...


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

_________________

Malaïka D. Gray


Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Découper des gens dans sons infirmerie :3
Habitudes du personnage : Fumer of course, courir partout, exploser de la cervelle

Feuille de personnage
Don: Régénération Cellulaire
Classe: Un professeur a plusieurs classes :3
Détails: Professeur de bio et de tire + Médecin scolaire
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Mar - 13:02


Saint Valentin's Day

Je me  servis un second verre de vodka tout en scrutant la salle du regard. Je savais qu'il y avait de jolie prof dans cet établissement, elles allaient forcément venir boire un peu coup ! Je me souviens de cette blonde qui enseignait l'allemand, je savais un petit peu parler c'était un bon plan. Et Emilie quelque chose que je croisais tous les mardis matin en salle des profs devant la machine à café, prof d'histoire il me semble. La prof d'espionnage n'était pas mal non plus, je me souviens l'avoir croisé tout à l'heure mais avec l'esprit de compétition qu'il y avait entre nous je me voyais mal l'aborder en étant complètement ivre. Il y avait aussi la prof de sport que j'avais déjà croisé lors d'un footing, elle portait bien sa métamorphose de gazelle, mais j'imagine qu'il doit y avoir deux trois lions par ici et quelques tigres d'après la liste de mon ordinateur. Je portai le verre à mes lèvres, j'attendais que Candy Shop se termine, enchainant sur le morceau Mitschubitchi, pour jeter un regard à mes élèves. J'avais peut-être une conscience professionnelle parfois elles oublient que je suis un homme... Une courte jupe dévoilait leurs jambes nues, elles portaient toutes un décolleté et j'avais dix ans de plus qu'elles. Je soupirais longuement, attendant désespérément qu'une femme sorte de la foule, ces gamines me faisaient trop penser à ma jeune sœur. Je reconnus parmi la masse Elléa, elle semblait se sentir mieux et semblait également se faire méchamment draguer par l’Apollon du camp militaire, le très séduisant professeur de français. J’esquissais un sourire coin jusqu'à ce qu'une grande tape vienne décoller mes poumons de ma cage thoracique. Blake ! « J'étais sûr de te trouver là. » Je me retournais, un immense sourire aux lèvres en guise de réponse. J'accordais un dernier regard aux paires de jambes qui s’agitaient juste pour le bon plaisir de mes yeux et accordais toute mon attention à mon ami.

« Oh pardon, je dérange tes plans peut-être ?»

« Non du tout, je ne compte pas faire du baby-sitting en fin de soirée. »

Je terminais ma phrase sur un clin d'oeil et sirotais ma vodka. A chaque fois j'avais l'impression de boire une bouteille de disolvant, j'aimais ça... En fait, je crois que je suis alcoolique. Je battais légèrement la mesure du remix avec mon pied tout en me tournant vers la foule. Les gens dansaient vraiment n'importe comment, ils sautaient, levaient une main ou bien pour les filles le twerk était une bonne solution. J'imagine que dans vingt ans les jeunes danseront à poils en levant une jambe.

« Et toi, des projets pour ce soir ? »

J'imagine qu'il avait les mêmes que les miens, il était encore plus jeune que moi donc il avait sûrement envie de s'amuser un bon coup. Je terminai ma vodka d'une traite, l'alcool me brûla légèrement la langue tandis que je m'accoudais au bar. Je me demandais d'ailleurs d'où il sortait celui-là. Tiens, en parlant de sortir, Malaïka se frayait un passage parmi la foule pour nous rejoindre. Il va falloir prendre une autre bouteille parce que je sens que celle-là, à trois, on va la descendre très rapidement. J'adressai un sourire chaleureux à notre collègue, contrairement à nos étudiantes en chaleurs Malaïka s'était très simplement vêtue.

« Alors ? On s'amuse ? Pas de Valentine ? »

« Aha mais à ce que je vois tu n'as pas de Valentin non plus. Un verre ? »

©flawless

_________________
vous devez tout voir
I HOPE THEY DIDN'T GET YOUR MIND, YOUR HEART IS TOO STRONG ANYWAY, WE NEED TO FETCH BACK THE TIME
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Persuader les gens de faire ce qu'il veut.
Habitudes du personnage : Passer sa main dans ses cheveux tel le beau gosse qu'il est.

Feuille de personnage
Don: Pouvoir de persuasion.
Classe: Professeur
Détails: Blake peut obliger les autres à faire ce qu'il veut, avec la pensée ou en le disant de vive voix.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Avr - 20:10

Saint Valentin.


Party hard.




Arthur se retourna vers lui avec un grand sourire alors que sa claque dans le dos n'avait sûrement pas été un plaisir. Mais bon, se retrouver pour une soirée était vraiment totalement cool. Blake eut un sourire en voyant où allait le regard de son collègue. Ah ça, s'ils voulaient faire une partie de chasse, ils avaient le choix. Les demoiselles étaient partout et ils savaient très bien qu'ils avaient du succès auprès de la gente féminine. Mister Noghrey avaient une dizaine d'années de plus que la plupart des élèves, mais une chance pour Blake, il n'avait que 24 ans et la plupart des personnes du pensionnat étaient majeures. Ce qui voulait dire qu'il n'avait pas beaucoup d'années d'écart avec la quasi totalité des étudiantes, ce qui voulait dire que... bref, vous avez compris. En suivant le regard de son ami donc, le jeune homme ne pu s'empêcher de le taquiner et bien sûr, la réponse d'Arthur était tout aussi amusante.

« Non du tout, je ne compte pas faire du baby-sitting en fin de soirée. »

Blake conserva son sourire

 « C'est plus de ton âge Arthur, laisse moi m'occuper de ce genre choses. »

Il lui fit un clin d’œil à son tours et observa ce qu'il y avait comme alcool sur la table. Eh ben, il ne savait pas qui s'était occupé du bar mais il n'y était pas allé de main morte et pour tout dire, ça faisait le bonheur du jeune prof. Blake attrapa la bouteille de whisky, après avoir vaguement regardé de quelle marque il s'agissait, il la reposa et se décida pour un autre verre de vodka. Il reservait le whisky pour plus tard en fait.

 « « Et toi, des projets pour ce soir ? »

 « Les mêmes que les tiens je pense, on verra bien le déroulement de la soirée. » lâcha-t-il simplement.

Alors qu'il finissait sa phrase, Malaïka s'avança vers eux. Ils étaient sortis manger un morceau en ville un midi et il appréciait bien la jeune femme, d'autant plus qu'elle était franchement jolie. Elle les salua avec un sourire.

 « Alors ? On s'amuse ? Pas de Valentine ? » Avant qu'il n'eut le temps de répondre, Arthur pris la parole. « Aha mais à ce que je vois tu n'as pas de Valentin non plus. Un verre ? »

En parlant de verre, Blake termina le siens.

 « On s'amuse comme on peut ! » dit-il en regardant son verre. Il observa Skylar un moment avant d'ajouter en la montrant d'un mouvement de la tête.  « Et apparemment on n'est pas les seuls! »

Eh oui, ils noyaient tous leurs peines dans l'alcool : bel exemple de la part des profs !

_________________
Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Son truc préféré : Découper des gens dans sons infirmerie :3
Habitudes du personnage : Fumer of course, courir partout, exploser de la cervelle

Feuille de personnage
Don: Régénération Cellulaire
Classe: Un professeur a plusieurs classes :3
Détails: Professeur de bio et de tire + Médecin scolaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Mai - 16:43

[ Bordel j'hésite trop à répondre je vais craquer :00 ]

_________________
vous devez tout voir
I HOPE THEY DIDN'T GET YOUR MIND, YOUR HEART IS TOO STRONG ANYWAY, WE NEED TO FETCH BACK THE TIME
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[Libre] Saint Valentin day’s

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Bonne Saint-Valentin à tous
» Hagiographie de Saint Valentin
» [FANFIC] Harry Potter et le Groupe de Saint-Valentin 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Näyak Therapy  ::  :: • Jardins :: Gymnase-